Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (37)
Questions / Réponses (1 / 5)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Heavens Gate, Burning Witches, Damien, Satan Jokers, Biomechanical, Cage, Sinner, Primal Fear, SortilÈge
- Membre : Racer X, Msg, Tipton, Entwistle & Powell, Yngwie Malmsteen , Iced Earth, Charred Walls Of The Damned, Beyond Fear, Fight, Toto, Deeds / Dirty Deeds
- Style + Membre : Halford
 

 Site Officiel De Judas Priest (2285)

JUDAS PRIEST - Redeemer Of Souls (2014)
Par DARK BEAGLE le 8 Mars 2017          Consultée 673 fois

Après un album Live (encore un !) intitulé "Epitaph World Tour", on pouvait penser que la carrière de JUDAS PRIEST allait toucher à sa fin. K.K. Downing parti, cela aurait semblé logique pour bon nombre de fans à travers le monde. Sauf que le groupe a décidé de poursuivre l’aventure, avec le jeune Richie Faulkner à la guitare. Et le résultat est pour le moins frustrant.

Le dernier opus studio en date, "Nostradamus" n’était pas facile d’accès. Les divers interludes et les claviers un brin surannés en avaient rebuté plus d’un, l’approche plus posée des morceaux ayant contribué à les achever. Pourtant, on tenait l’un des plus beaux disques du PRIEST, travaillé, différent, donc aventureux.

Ici, tout a été balayé d’un revers de main. Quelque part, "Redeemer Of Souls" est plus à rapprocher de "Angel Of Retribution" dans l’idée. On notera déjà le retour du logo plus classique sur la pochette, puis ensuite, à l’écoute, ces différents morceaux qui semblent visiter la longue carrière du groupe avec plus ou moins de réussite.

Mais après quelques écoutes, on se rend compte d’une chose : JUDAS PRIEST est rentré dans le rang. Son Heavy Metal ne propose plus rien d’intéressant et pire ! le son des guitares, habituellement tranchant à souhait, n’est plus. Ce ne serait la voix de Rob Halford, on aurait l’impression d’écouter une formation qui voue un culte pour le Prêtre et se laisse dominer par le Judas. Sans parler d’auto-parodie, on n’en est quand même pas loin. Il manque le grain de folie qu’apportait Downing, il manque une âme à l’ensemble.

Sans parler de la production, indigne de ce qu’a proposé le PRIEST par le passé… Le groupe est passé à côté de son sujet. Ce n’est pas mauvais pour autant, juste terriblement banal et pour un combo de cette stature, c’est forcément décevant. En espérant que ce ne soit qu’un mauvais pas et que le prochain album lui sera supérieur. C’est beau l’espoir…

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK BEAGLE :


TRIBE AFTER TRIBE
Pearls Before Swine (1997)
All the world's a stage




BLACK SABBATH
Paranoid (1970)
Lourd, halluciné et fédérateur


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
   CANARD WC
   DARK BEAGLE
   JEFF KANJI

 
   (4 chroniques)



- Rob Halford (chant)
- Glenn Tipton (guitare)
- Richie Faulkner (guitare)
- Ian Hill (basse)
- Scott Travis (batterie)


1. Dragonaut
2. Redeemer Of Souls
3. Halls Of Valhalla
4. Sword Of Damocles
5. March Of The Damned
6. Down In Flames
7. Hell & Back
8. Cold Blooded
9. Metalizer
10. Crossfire
11. Secrets Of The Dead
12. Battle Cry
13. Beginning Of The End
- Cd Bonus
14. Snakebite
15. Tears Of Blood
16. Creatures
17. Bring It On
18. Never Forget



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod