Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  LIVE

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Star Rats, Manigance, Rough Silk
- Membre : Nordic Union
- Style + Membre : Ronnie Atkins, At The Movies
 

 Site Officiel (1272)
 Myspace (867)
 Chaîne Youtube (1454)

PRETTY MAIDS - Maid In Japan (2020)
Par DARK BEAGLE le 16 Mars 2021          Consultée 1656 fois

PRETTY MAIDS, c’est un groupe de cœur pour de nombreuses personnes fan de Heavy Metal. Parfois un peu oublié, parfois un peu chahuté, le combo danois était promis à un avenir radieux après deux premiers albums de très belle facture, qui mêlait la rage d’un Heavy Metal à l’européenne avec des touches plus easy-listening qui fonctionnaient très bien. Après, l’histoire en a voulu autrement et longtemps la formation est restée dans l’ombre, mais sans jamais raccrocher, sans jamais abandonner, tenant bon contre vents et marées. Elle était revenue plus forte que jamais après les soucis de santé du guitariste Ken Hammer, aujourd’hui elle est mobilisée autour du cancer de Ronnie Atkins. Saleté de crabe.

Et donc en 2020 sort de façon assez discrète ce quatrième Live dont le titre est assez explicite. Capté au Japon en 2017, la performance reprend tout l’album "Future World" pour fêter les trente ans de l’album. Choix doublement judicieux : ce disque est souvent le préféré des fans du groupe et balancer un Live enregistré au Japon a souvent une aura particulière, c’est une promesse de qualité tant le public est dévoué et que les musiciens le leur rendent en général plutôt bien. Et, sincèrement, est-ce que "Made In Japan" et "Tokyo Tapes" ne sont pas des références assez ultimes dans le genre ? L’occasion était donc bonne pour PRETTY MAIDS qui a toujours pu compter sur le soutien du Japon, même dans les périodes de disette.

Il est vrai qu’aujourd’hui, voir un groupe interpréter un album culte sur scène devient une espèce de formalité. Les anniversaires se fêtent, beaucoup de formations jouissent d’une longévité qui leur permet de faire cela et l’originalité de la démarche a tendance à s’étioler petit à petit, au point où cela devient une formalité. De ce point de vue, pas de grosses innovations, PRETTY MAIDS joue l’album de A à Z, dans son ordre d’origine, l’agrémentant juste d’une nouvelle introduction pour annoncer le morceau-titre. Mais la prestation se veut séduisante. Le rendu est assez heavy, Atkins est en grande forme. Bien sûr, il n’alterne plus le chant très clair avec celui plus rauque qui faisait son charme, mais il s’adapte très bien aux morceaux.

Chaque musicien est parfaitement en place. Ça joue bien même si ça ne sort pas beaucoup des sentiers battus. On remarquera que "Future World" est jouée de façon moins rapide (Ken Hammer assure seul les guitares), que "Yellow Rain" prend une sacrée dimension ici, avec un rendu bien furieux ou encore que "Eye Of The Storm" est toujours aussi plaisante malgré un clavier kitsch. Limite, on pourrait regretter que le synthé ne soit pas joué de façon plus moderne, mais après tout, c’est une tournée anniversaire, le but n’est pas non plus forcément de présenter un album complètement repensé – même si cela pourrait être un plus. En revanche, s’il y en a bien un qui est heureux d’être là et de réinterpréter ces vieux titres dont certains ne sont plus joués depuis longtemps, c’est bel et bien Ronnie Atkins.

Ce dernier parle beaucoup avec le public, exprime sa gratitude et sa joie d’être simplement là et de partager le moment présent et le public le lui rend bien, répondant volontiers quand il la harangue pour donner de la voix, pour l’accompagner sur certaines lignes de chant, pour encourager les troupes. Le parterre de fans est séduit. Difficile de l’être moins tant Atkins dégage un charisme certain. Il compense ainsi la dégradation de sa voix par rapport à ses jeunes années où il impressionnait à plus d’un titre derrière le micro. Mais ça ne veut pas dire qu’il chante mal, juste différemment, ce qui donne des couleurs différentes à l’ensemble.

Plutôt que de s’arrêter benoîtement à la fin de "Long Way To Go", PRETTY MAIDS nous gratifie de cinq autres morceaux tirés de leur discographie récente pour quatre d’entre eux et d’un "Sin-Decade" des familles pour bien enfoncer le clou (ce titre est véritablement un incontournable sur scène, dégageant une puissance Heavy très appréciable). Cela permet de savourer deux extraits de "Kingmaker" sur scène (le title-track ainsi que "Bull’s Eye") qui se savourent comme des bonbons au piment vu comme le groupe envoie du bois là-dessus.

Alors ce "Maid In Japan" (jeu de mots facile) n’est peut-être pas aussi définitif que peut l’être "It Comes Alive" qui représentait un joli récapitulatif d’une carrière bien remplie, mais il fait parfaitement son job. Et surtout, il représente une belle bouffée de nostalgie pour de nombreux fans qui voient en "Future World" le pinacle de ce qu’aura pu produire PRETTY MAIDS en studio. Difficile de faire la fine bouche, surtout qu’un DVD bonus accompagne le Live, présentant divers clips ainsi que des interviews assez sympas. Allez, pour grogner un peu, le rappel aurait pu être constitué du premier mini album, cela aurait été un clin d’œil sympa pour beaucoup. Mais ne boudons pas notre plaisir et profitons tant que nous le pouvons de la voix de Ronnie Atkins, en espérant que l’on continuera de parler de lui au présent encore un bon moment…

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK BEAGLE :


BLACK SABBATH
Sabbath Bloody Sabbath (1973)
Chef d'oeuvre intemporel

(+ 2 kros-express)



UFO
The Wild, The Willing And The Innocent (1981)
I want to believe


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Ronnie Atkins (chant)
- Ken Hammer (guitare)
- René Shades (basse)
- Allan Sorensen (batterie)
- Chris Laney (claviers)


1. Fw30
2. Future World
3. We Came To Rock
4. Love Games
5. Yellow Rain
6. Loud'n'proud
7. Rodeo
8. Needles In The Dark
9. Eye Of The Storm
10. Long Way To Go
11. Mother Of All Lies
12. Kingmaker
13. Bull's Eye
14. Little Drops Of Heaven
15. Sin-decade



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod