Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  E.P

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Star Rats, Manigance
- Membre : Nordic Union
 

 Site Officiel (384)
 Myspace (236)
 Chaîne Youtube (210)

PRETTY MAIDS - Pretty Maids (1983)
Par DARK BEAGLE le 4 Février 2017          Consultée 861 fois

A l’origine, PRETTY MAIDS se nommait PRETTY PRETTY PANICK. A bien y regarder, le nom actuel n’est peut-être pas si génial que ça, mais il reste plus sympa que le premier, qui aurait été difficile à porter après plus de trente ans de bons et loyaux services. C’est un peu comme si vous formez un groupe, que vous le nommeriez, je ne sais pas moi… Les JOLIS PETITS CŒUR et que vous espériez faire carrière dans le Heavy Metal. Un peu de sérieux, quoi. Bref, pour les Danois, l’aventure commence en 1981, avec des reprises de standards avant d’enregistrer ses propres démos. Le parcours standard en quelque sorte. Là où c’est moins banal, c’est que la formation va être remarquée par un petit label Anglais, Bullet Records. Un spécialiste de la NWOBHM, pas le label de Nashville.

L’opportunité leur sera donné d’enregistrer un premier mini-LP en 1983, qui sera réédité un an plus tard sur CBS, avec un nouveau mix. PRETTY MAIDS va commencer à s’établir une très bonne réputation à partir de ce premier effort. Pourtant, il ne faut pas s’attendre à retrouver entièrement la hargne qui fera le charme de "Red, Hot And Heavy", l’opus qui marquera la plongée des Jolies Jeunes Filles dans la cour des grands. Il y a déjà de ça, bien sûr, "City Light" ou "Bad Boys" sont clairement annonciateurs de la facette la plus Heavy des Danois.

Et déjà, on notera la présence de titres plus soft. Qui flirtent tellement avec le Hard FM que ça en est ("Fantasy", "Shelly The Maid"). Loin d’être mauvais, ces titres proposent une alternative séduisante au côté le plus rugueux de PRETTY MAIDS et permet à Ronnie Atkins de mettre en avant ses talents de chanteur. Les refrains des compositions les plus calmes sont pétillants, gentiment joyeux, entraînants. Et on se laisse prendre au piège de ces mélodies agréables, peut-être un peu naïves, mais qui forgeront le style du groupe par la suite.

Bizarrement, ce mini-LP correspond plus au son que les Danois développeront à partir de "Future World", ce mélange entre agressivité et douceur. Certes, c’est un peu moins construit ici. Filez la boîte de Lego de base à un gamin de trois ans, il ne vous fera pas une reproduction fidèle du Taj Mahal, à moins d’être vachement précoce. Pour PRETTY MAIDS, c’est un peu pareil ; bien sûr, il y a quelque chose de jouissif dans ces compositions juvéniles, on prend du plaisir à s’enfiler ces six morceaux bien foutus dans l’ensemble. Mais les musiciens semblent parfois parer au plus pressé, certains refrains manquent encore un peu de conviction, de puissance. Un maigre défaut qui sera vite éclipsé. Écoutez "Back To Back" ou "Red, Hot And Heavy" pour voir. C’est plus la même chose.

Ce premier mini-LP est au final une bonne première approche pour découvrir ce que fut PRETTY MAIDS, au final. Il approche la force de frappe qui sera celle de "Red, Hot And Heavy" ainsi que le côté plus subtil, plus léger, qui deviendra une marque de fabrique à partir de "Future World". Rétrospectivement, quand on l’écoute aujourd’hui, on se rend compte qu’il y a une espèce d’énorme gâchis avec nos Danois, qu’il y a une promesse qui n’aura pas été entièrement tenue. C’est presque criminel de commencer sa carrière aussi bien et de se planter comme ils l’ont fait à moment donné…

Note réelle : 3,5/5 monté à 4.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK BEAGLE :


UFO
The Wild, The Willing And The Innocent (1981)
I want to believe




TRIBE AFTER TRIBE
Enchanted Entrance (2002)
Roots bloody roots


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Ronnie Atkins (chant)
- Ken Hammer (guitare)
- Pete Collins (guitare)
- John Darrow (basse)
- Phil More (batterie)
- Alan Owen (claviers)


1. City Light
2. Fantasy
3. Shelly The Maid
4. Bad Boys
5. Children Of Tomorrow
6. Nowhere To Run



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod