Recherche avancée       Liste groupes



      
UNPLUGGED  |  E.P

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Star Rats, Manigance
- Membre : Nordic Union
 

 Site Officiel (486)
 Myspace (331)
 Chaîne Youtube (295)

PRETTY MAIDS - Offside (1992)
Par DARK BEAGLE le 4 Février 2018          Consultée 570 fois

Le marché japonais a longtemps fait le désespoir des collectionneurs compulsifs. Avant Internet, trouver les imports nippons n’était pas forcément chose aisée et les commander directement par bon de commande pas des plus faciles non plus, sans compter les prix souvent inflationnistes et sans oublier des frais de douane exubérants. Tout ça pour un titre bonus, qui ne sortait pas sur les éditions européennes. Il faut dire que les disques distribués directement sur le marché japonais avaient parfois des jaquettes différentes, souvent ces fameux morceaux réservés pour le Pays du Soleil Levant, et qu’ils étaient plus chers que les pressages venant des USA ou du Vieux Continent. D’où ces petits plus, histoire d’appâter le chaland. Et provoquer le désespoir des fans du reste du monde. Alors que dire quand c’est un disque qui sort uniquement là-bas, si loin, sans équivalent à se mettre dans les oreilles ?

C’est le cas de cet EP de PRETTY MAIDS, paru juste après le plutôt correct "Sin Decade". "Offside" a la particularité d’être semi-acoustique et d’avoir servi de base de travail pour le très faible "Stripped". Là, vous allez me demander « mais pourquoi mettre une étoile de plus à ce truc quand l’album n’en a qu’une petite au compteur ? ». Ce à quoi je vous répondrai tout d’abord « parce que ». Ensuite, il est quand même vrai que le format cinq titres est quand même plus sympa qu’un disque complet, qui devient rapidement laborieux, même si ce truc n’est pas non plus génial, ne poussons pas mémé dans les orties. Même si elle porte une culotte.

Nos Danois posent façon bellâtres sur la pochette un brin champêtre. Les PRETTY MAIDS se transforment en Belles des Champs et vont se montrer séducteurs sur les trois premiers titres, plutôt corrects, malgré un "Heartbeat From Heaven" gentiment gnan gnan. L’attraction principale réside bien sûr dans la relecture acoustique du "Please Don’t Leave Me" de Phil Lynott et John Sykes, qui se veut plus émouvante que son pendant électrique (sur "Sin Decade". Sérieux, si vous ne connaissez pas ce disque, filez l’écouter au plus vite !).

L’autre belle surprise, c’est cette jolie reprise du "’39" de QUEEN, très fidèle à l’originale, mais qui fait toujours plaisir à entendre. En revanche, les musiciens ont cru bon de faire une autre reprise d’un titre écrit par le regretté Phil Lynott (en compagnie du non moins regretté Jimmy Bain), pour le premier opus de WILD HORSES (avec ce bon vieux Robbo). Et cette fois-ci, le résultat n’est pas aussi satisfaisant que le "Please Don’t Leave Me", malgré l’incursion d’une guitare électrique bienvenue pour un solo qui donne un intérêt à cette chanson dont certains passages rappellent du vieux QUEEN, ou plutôt les sons que Brian May est capable de tirer de son instrument. Pas mauvais, mais cela délivre quand même moins d’émotions.

Et quid des compositions de PRETTY MAIDS ? Elles sont correctes, sans plus. On sent quand même que les musiciens se font plaisir, même s’ils se laissent aller à une facilité assez évidente. "Heartbeat From Heaven" lorgne gentiment du côté des sucreries de BON JOVI tandis que "In The Minds Of The Young" propose un refrain un peu plus musclé sans toutefois être imparable. Des chansons qui, sur un album, se feraient immédiatement sanctionner d’un carton jaune. Et c’est là que l’on comprend que l’idée d'accommoder ces cinq morceaux avec d’autres titres pour balancer un disque semi-acoustique histoire d’en finir avec un contrat qui n’arrangeait plus personne était forcément une idée à la con et que ça allait mal finir. "Stripped" en est la preuve, une chose inconcevable de la part d’un groupe qui essayait de survivre.

"Offside" n’est pas l’EP le plus indispensable de la création. Surtout qu’aujourd’hui encore, il n’est pas forcément simple à trouver et que chaque chanson, exceptée "Fly Away" (histoire de garder une exclusivité pour le Japon !), se retrouve sur "Stripped", pour les plus aventureux d’entre vous ou pour les die hard fans des Danois. Euh oui, dont je semble faire partie. Réservé à la base pour un pays où les musiciens de PRETTY MAIDS sont considérés comme des stars (joli cercueil doré...), "Offside" a eu un joli petit succès, le genre de succès à donner de très, très mauvaises idées. Pour les inconditionnels du groupe, en somme.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK BEAGLE :


KATANA
Heads Will Roll (2011)
Flash of the blade




PRETTY MAIDS
Red Hot And Heavy (1984)
Heavy Metal à la sauce danoise : un must !


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Ronnie Atkins (chant)
- Ken Hammer (guitare)
- Kenn Jackson (basse)
- Michael Fast (batterie)


1. Heartbeat From Heaven
2. Please Don't Leave Me
3. In The Minds Of The Young
4. '39
5. Fly Away



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod