Recherche avancée       Liste groupes



    

Jeff Music Only 2012
Par JEFF KANJI le 3 Juin 2013 Consulté 3152 fois

Il est indéniable que la profusion des musiques Metal rend le travail du chroniqueur compliqué. Il faut pouvoir assimiler un max d'infos tout en veillant à ne pas faire d'indigestion. Il nous faut, pauvres mortels, accepter que nous ne pouvons pas tout voir passer et qu'on passe peut-être à côté d'un petit trésor que l'on verra peut-être réhabilité plus tard. En attendant, après une année NIME bien remplie, voici une 7-liste des titres qui sont devenus pour moi incontournables en 2012


YOSSI SASSI
Melting Clocks
1 - YOSSI SASSI - Melting Thoughts

Le guitariste d’ORPHANED LAND, homme de goût, a su nous rappeler, comme JOE SATRIANI en son temps, qu’un album de guitare se doit de privilégier la mélodie, ce que notre guitar-hero israélien réussit à merveille, alternant les ambiances et faisant littéralement parler sa guitare. Ici il est accompagné par la voix grave et douceureuse de Marina Maximilian Blumin. Il nous emmène au fond de nous-mêmes comme sait si bien le faire son groupe principal. LA version instrumentale, "Melting Clocks" est tout aussi envoûtante.


UNISONIC
Unisonic
2 - UNISONIC – Over The Rainbow

Facétieux ces Allemands. La bonus track du premier opus d’UNISONIC, combo réunissant des pointures du Heavy teuton, Kai Hansen et Michael Kiske en tête, dévoile ses charmes et finit d’installer le chanteur à la voix d’or au firmament des interprètes. Ce titre mid-tempo s’articule autour de la voix du maître qui atteint une force d’interprétation qui force le respect, avec des aigus cristallins et une sensibilité à fleur de peau qui mettra en émoi le cœur du plus dur des poilus. Un sommet de la carrière du vocaliste et incontestablement la plus belle power-ballad de ce cru 2012.


THY MAJESTIE
Shi Huangdi
3 - THY MAJESTIE – Ephemeral

THY MAJESTIE est toujours parvenu à sortir de très bons albums et ce malgré un line-up peinant à se stabiliser. Avec un troisième chanteur en trois albums, les Transalpins parviennent à conjuguer toutes leurs qualités à travers un concept-album épique ("Shi HuangDi"). Si l’homogénéité du disque est une de ses principales qualités, j’en ressortirai ce "Ephemeral", qui parvient à la fois à réunir tous les codes (rigides il faut bien le dire) du Speed Sympho, allié à une science de la structure, de l’arrangement et de la mélodie plus élevé que la moyenne. Axé sur des enchaînements de mélodies limpides qui explosent dans un refrain à la fraîcheur épique et mélodique inépuisable, qui m’obsèdera sans doute encore longtemps, "Ephemeral" devient le guide ultime vers le style à l’italienne dans tout ce qu’il peut comporter de jouissif.


BORKNAGAR
Urd
4 - BORKNAGAR – The Earthling

On se doutait bien que l’association Vintersorg/ICS Vortex/Lazare ferait des miracles. Øystein Garnes Brun aussi sans doute. Ayant accouché de l’un de ces meilleurs disques, la combinaison ultime de toutes ces personnalités trouve sans doute son accomplissement sur "The Earthling" où réminiscences Black Metal, tension épique et atmosphère nordique se voient transcendés par des ambiances discrètes tissées par Lazare alternant avec des sections d’harmonies vocales majestueuses, des soli atmosphériques du plus bel effet et une maîtrise des enchaînements, le morceau alternant avec aisance blast beats et passages mid-tempo heavy, le final monumental où les trois voix se mêlent nous achève : « ah ouais, c’est vrai BORKNAGAR est un putain de grand groupe ! ». Ben oui…


HELLOWEEN
Nabataea
5 - HELLOWEEN - Nabataea

On ne présente plus nos Allemands, qui enchaînent les réussites avec une insolente facilité. Histoire de nous faire saliver avant la sortie de "Straight Out Of Hell", HELLOWEEN nous a dégainé son titre d’ouverture – "Nabataea". Si l’album s’est avéré moins ultime que ce titre le laissait présager, « Nabataea » a tout d’un nouveau classique des citrouilles. Le sens mélodique d’Andi Deris est plus affûté que jamais et ses performances vocales également. Le maître à penser a bâti un morceau progressif aux arrangements chiadés où il n’est pas possible de relâcher l’attention, sans doute le plus difficile avec le Prog. Chaque riff ou mélodie donne envie de headbanguer comme un furieux ou de chanter en chœur avec Andi Deris « Aaaaaaaaaahhhhhh Nabataeaaaaaaaaaa! »


DELAIN
We Are The Others
6 - DELAIN – Are You Done With Me ?

Je vous présente la bonne surprise de 2012. DELAIN avait depuis ses débuts un peu l’image du groupe de Pop Metal surfant sur le succès de ses confrères Bataves, WITHIN TEMPTATION en tête. C’était sans compter sur la volonté conjuguée de Charlotte Wessels, Martijn Westerholt et Timo Somers de proposer avec "We Are The Others" un opus digne et à même de faire bouger le milieu complètement sclérosé du Metal Symphonique. Si l’album est une très bonne surprise, servi par le travail tout en puissance de Jacob Hellner, ce titre est d’une limpidité inouïe. Chaque bout de mélodie est fait pour rester en tête et l’interprétation de Charlotte est à tomber. Les grattes sont puissantes, autant que la section rythmique. Voilà ce que donne le Metal qui sait se rendre Pop sans faire sa pute.


WINTERSUN
Time I
7 - WINTERSUN – Sons Of Winter And Stars

Alors là, attention, gros client ! Jari Mäenpää a mis huit longues années à donner un successeur à un premier opus monumental. À l’écoute de "Sons Of Winter And Stars" on comprend pourquoi ! ce titre fleuve, pièce-maîtresse d’un "Time I" qui n’a pas tenu toutes ses promesses est enivrant par excès ! L’ex-ENSIFERUM a multiplié les riffs, rythmiques et changements dans sa mixture et surtout empilé les arrangements orchestraux et vocaux à ne plus en finir. Si le résultat paraîtra sans nul doute trop copieux pour beaucoup de monde, la richesse du titre est impensable et recèle d’excellentes trouvailles et un final guerrier en chœur parachevé par une montée orchestrale qui termine le morceau tel le bouquet final du feu d’artifice de la tour Eiffel. Un titre qui fera indubitablement date dans l’Histoire du Metal, comme "And Then There Was Silence" le fut en son temps.

Tout listing étant voué à être incomplet, voici aussi les titres qui échouent au pied de ce classement mais qui ont compté :
"Somewhere Close To You" - SONATA ARCTICA
"Death To The World" - KREATOR
"Lost In The New Real" - ARJEN A. LUCASSEN
"Dark Roots Of The Earth" - TESTAMENT
"Beautiful" - AEROSMITH
"Dimebag" - BLAZE BAYLEY
"Back To The Stone Age" - KISS
"So Let It Rain" - MAGNUM



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod