Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2011
L’automne en 7 albums
Par VOLTHORD
Le 10 Novembre 2011

7 voix de merde devenues incritiquables
Par VOLTHORD
Le 9 Septembre 2011

LES 7 REPRISES, du Hard-Rock au Death Metal en passant par le Speed
Par FREDOUILLE
Le 28 Juillet 2011

Les 7 pièces de 2010
Par MEFISTO
Le 12 Juillet 2011

Les 7 plus belles performances vocales de Ronnie James Dio
Par ALANKAZAME
Le 6 Juillet 2011

Les 7 ballades composées par des durs
Par MEFISTO
Le 9 Juin 2011

Les 7 albums que ta sœur adore
Par VOLTHORD
Le 30 Mai 2011

Le 7 plus ultra du Black Sympho
Par MEFISTO
Le 20 Avril 2011

Mes 7 solos thrash
Par BIONIC2802
Le 19 Mars 2011
L’automne en 7 albums
Par VOLTHORD le 10 Novembre 2011 Consulté 5029 fois

Je revenais de chez moi avec mon baladeur. Je pensais à plein de trucs en même temps puis je suis tombé sur un gros tas de feuilles et j’ai tapé dedans avec la joie d’un gosse de 5 ans. Pas de bol, le mec qui ratissait était juste derrière, bien planqué. Allez lui expliquer ce qui vous a pris… Je me dis tant pis, tant que la batterie de mon baladeur ne me lâche pas. Car boudiou, qu’est ce que j’ai besoin de ce confort musical que procure ce Metal, souvent folk, souvent atmosphérique et souvent mélancolique. Les quelques-uns qui répugnent les images romantiques foireuses et tous ces trucs de Gothiques forestiers mal embouchés me supplieront sans doute de me mettre ce recueil des poèmes de Verlaine entre les fesses, se resserviront un café avec une bonne dose de SLAYER et arrêterons de lire cette liste. Pour les autres, voici un petit cocon musical pour vos promenades solitaires, vos pensées grises et ces nuits en pyjama que vous passez entre votre tisane au tilleul et cette pensée qui vous taraude l’esprit : « bordel, est-ce que je dois mettre le chauffage ? »


ESTATIC FEAR
A Sombre Dance
1 - A Sombre Dance

A Sombre Dance n’est pas l’album d’un automne. Il est l’automne à lui tout seul, et rendrait presque caduc tous les albums que je citerai ensuite. Il est la tristesse et la mélancolie même, il réunit des riffs faiblement doom, des mélodies douces et fragiles d’une musique folk évocatrice, un piano prodige tissant solitairement sa toile dans un univers où les feuilles mortes fleurissent. Mortuaire pour n’être que plus vivant, gothique pour n’être en fait plus qu’une bande sonore éthérée, "A Sombre Dance" est un refuge parfait pour l’homo melancolis qui, bien au chaud dans sa tanière, bougonne ses souvenirs dans sa barbe et regarde les feuilles tomber.


EMPYRIUM
Songs Of Moors And Misty Fields
2 - Songs of Moors and Misty Fields

Le titre parle de lui-même. Cet album, c’est une lande perdue dans le brouillard, une forêt d’arbres qui pleurent (oui, "Mourners" est une des plus belles fresques atmosphériques qui m’ait jamais été donné d’entendre). Un peu comme l’album du haut, en plus cérémoniel, peut-être aussi plus funèbre ou plus mystique. Et te voilà déjà en train de vagabonder dans le cimetière communal…la caricature est peut-être incontournable, mais si l’automne fait un deuil progressif de l’année pour la céder à l’hiver, "Songs of Moors and Misty Fields" est l’album qui insiste le plus sur cette image… et c’est bien parce que je parle de Metal que je ne m’attarde pas davantage sur le tout aussi automnal et sublime "Weiland".


KATATONIA
Brave Murder Day
3 - Brave Murder Day

Début Septembre, tu étais encore en débardeur à te cramer les coquilles et à transpirer du thrash par les oreilles, tu avais la banane et les lunettes de soleil sur le nez. En Finlande, c’était déjà gris, on ratissait les rues et on cuisinait les champignons au déjeuner. Les villes décousues avaient un charme pluvieux et monotone. « Brave Murder Day », c’est un peu cette monotonie des jours qui raccourcissent, la routine automnale, si ordinaire pour les nordiques. C’est l’avènement du minimalisme, de la répétitivité rassurante. Un fond de tristesse très normal, et donc un album doomesque presque pop, qui coule de source, où la déprime saisonnière est juste un fait divers.


IN THE WOODS...
Omnio
4 - Omnio

"Omnio" est une épine qu’on enlève du pied, un contrepoids idéal à "A Sombre Dance", un album lumineux au possible, qui marquerait peut-être le tout début de l’automne, où le vent est encore chaleureux, où les feuilles arborent des couleurs pétantes et magiques. Avec une grandeur progressive rarement égalée, IN THE WOODS peint des tableaux sublimes où l’âme vagabonde avec un sourire jusqu’aux oreilles. "Omnio" est enlacé, enchanté, très rarement triste. Entre chants lyriques et déclamations inquisitrices viennent se poser des riffs subtils et frémissant de clarté. Un album qui prend finalement tous ces bons vieux clichés de l’automne froid et triste à la légère, avec un génie incomparable. Il défie tout sur son passage, les codes, les structures, les genres, les humeurs.


NOVEMBRE
Novembrine Waltz
5 - Novembrine Waltz

NOVEMBRE n’est pas aussi abattu qu’ESTATIC FEAR ou EMPYRIUM. NOVEMBRE est une sorte d’éventail de solutions émotionnelles. La mélancolie ne tue pas, la chaleur est toute relative, un clavier symphonique n’est jamais vraiment épique, seulement envoûtant, un chant masculin se porte mieux lorsqu’il est ressenti comme un murmure, un riff « entraînant » se donne sur la longueur. Les italiens sont peut-être moins « prog » qu’IN THE WOODS, mais eux aussi savent prendre le romantisme par les cornes, sans en faire des caisses sur les larmes, mais en jouant, avec emphase et empathie, sur la subtilité des émotions que cette diable de saison nous apporte. Pas vraiment gothique, seulement un peu Death (un contraste par rapport au charme agressif de "Classica"), jamais outrageusement Doom, les italiens ont proclamé le mois de novembre comme intimement lié à la richesse du Metal Atmosphérique.


OPETH
Orchid
6 - Orchid

Tôt ou tard, il fallait retrouver OPETH ici. Avec ses riffs d’une solidité incontestable, ses mélodies endiablées, bizarrement intercalées entre une nostalgie touchante et cette force vivace, fougueuses (le « groove » automnal ?). "Orchid" n’utilise les passages de guitares acoustiques ou de piano que comme quelques points de repères qui stimulent l’imagination, la font un peu cheminer (et boudiou, ce "Silhouette", qu’est ce qu’il est beau), mais c’est toujours ce Death mélodique incroyablement solide qui fait le gros de l’ambiance, qui nous balaye comme une feuille rougeoyante et nous fait virevolter jusqu’au septième ciel. Plus « metallique » et peut-être plus « violent » que tout ce qui a été cité précédemment, "Orchid " devrait être le seul album de toute la liste que le Métalleux patché jusqu’aux dents et fan de bonne vieille distorsion approuvera.


AGALLOCH
Pale Folklore
7 - Pale Folklore

Mais voilà, l’automne rend las, fatigue. J’aurais mis tellement de temps à peaufiner cette liste qu’un peu plus haut en altitude, l’hiver est déjà en train de pointer le bout de son nez. "Pale Folklore", c’est un peu l’album entre deux saisons (contrairement aux autres AGALLOCH que je ressens comme clairement « hivernaux »). Cette fin d’automne où ne semble rester que cette épaisse brume. Les arbres sont entièrement dépouillés, les sols ressemblent à des boues de feuilles, on a déjà trois épaisseurs polaires sur le dos…la période des vacances et des fêtes n’est même pas encore assez proche pour que les soucis nous décollent de la grappe. Alors on imagine ses grandes peintures sauvages, on se laisse calmer par une froideur aussi fertile que dépressive. Un peu lent, un peu las, perdu entre ces riffs lourds et ces murmures intimistes. Perdus dans un souffle de brume.

Donc l’automne métallique, pour moi, c’est à peu près ça. Il faut dire que la plupart des albums, je les ai découverts en cette saison avant qu’ils ne me collent la grappe comme des malpropres. Cette liste n’est finalement pas si variée que je l’aurais voulu, car oui, l’automne reste dans ma définition mieux représenté par des riffs langoureux, des atmosphères riches, une instrumentation semi-metallique, semi-classique ou folk et rarement par de gros blasts incisifs.
Je suis persuadé que beaucoup d’entre vous ne seront pas d’accord avec cette conception assez restrictive de ce thème. Je vous laisse donc, à votre tour, compléter cette légère esquisse.

Le 26/11/2011 par DAMZOUILLE

Très bonne sélection de VOLTHORD! Mais je suggérerais également l'album Maaaët de TENHI qui est consacré à cette saison.

Le 21/11/2011 par NAZEM

Un automne alternant entre "Dark and Light" , j'aime varier les deux :
-1) Black Water Park (Opeth)
-2) Baldur (Skalmold) qui est pas encore chroniqué
-3) Breath fire the sun (Brymir)
-4) Stand up and fight ! (Turisas)
-5) Command to charge (SuidAkrA) qui est pas encore chroniqué
-6) Verisakeet (Moonsorrow)
Pour la 7, je change totalement de style car je place le fameux W.A.S.P de WASP, le Heavy ne fait pas de mal ! Voilà une liste qui vous fera voyager !

Le 18/11/2011 par VOLTHORD

Merci pour vos réponses les loulous ! Je vois qu'il y a tout de même un 'tronc commun' qui fait presque l'unanimité, ce que je trouve plutôt chouette. J'avais parlé de cette liste à quelques personnes avant, et ils m'avaient donnés leurs listes: "October Rust" et "Autumn Aurora" revenaient effectivement régulièrement.

Mais je ne les ai pas inclus tout simplement car je n'ai jamais ressenti personnellement ces albums comme automnaux. Et qu'il y ait "october" ou "autumn" dans le titre n'y changera rien. Pour moi, "Autumn Aurora", comme la plupart des albums de DRUDKH, est plus à écouter en hiver qu'en automne. Quant à TYPE O, je n'y avais jamais vraiment pensé, et même après réflexion j'ai préféré trancher sur OPETH (il était hors de question de toucher aux autres). Pour moi, ce groupe est définitivement fait pour toutes les saisons (et on ne me dira pas que "My Girlfriend's Girlfriend" a quoi que ce soit d'automnal!).

Cela ne veut évidemment pas dire qu'ils n'auraient pas leur place dans le panthéon des albums automnaux, bien entendu. Par ailleurs, le fait que de nombreuses personnes les comptent comme tel prouve bien quelque chose.

Le 17/11/2011 par DANTES

Comme mon pote Fransoua, où se trouve "Autumn Aurora" ? C'est un concept album sur l'automne et un des meilleurs de Black Metal jamais réalisés ! P'têt que l'ami Volthord ne s'est pas encore penché sur ce groupe mais quand même, DRUDKH... bordel ! Autrement, je serais d'accord pour l'inclusion d'"Orchid".

Le 16/11/2011 par GNARK

Du tout bon cette 7 liste! Peut-être même la meilleure jamais sortie sur NIME, merci Volthord!

Certains s'interrogent sur le choix d'OPETH dedans, je n'y vois pas d'inconvénient mais "Morningrise" m'évoque plus les forêts embrumées que "Orchid".

Le 12/11/2011 par FRANSOUA

Ce genre de liste est toujours subjective, mais comme mes camarades je crie au scandale en constatant l'absence de "October Rust" de TYPE O NEGATIVE et "Autumn Aurora" de DRUDKH. Je rajouterais aussi "Automnal" de LEGENDA, la meilleur bande son Metal de l'automne pour moi, même si tout le monde a oublié cet album.
Bonne idée en tout cas d'avoir une 7-liste des albums inspirés par cette si belle saison !

Le 11/11/2011 par ZEJACK

Pour moi, l'automne est désormais lié à "DRUDKH - Handful Of Stars", écouté en boucle entre octobre et décembre 2010. LA bande son de cette saison à mon sens.

Le 11/11/2011 par SB

Idem que Automne j'aurais mis "Autumn Aurora" de DRUDKH ! incontournable.

Le 11/11/2011 par WENDEK

Personnellement, je suis tout-à-fait d'accord avec cette liste (sauf OPETH peut-être que je ne classerais pas comme "Automnal"), particulièrement les deux premiers albums juste beaux à en pleurer.
J'aurais peut-être mentionné le groupe LAKE OF TEARS, aussi... mais je sais même pas si c'est considéré comme du Metal.

Le 11/11/2011 par DRALY

Aussi étonnant que ça puisse te paraître, je suis globalement assez d'accord avec ta conception de l'"Automne Musical", et je dois dire que ta sélection a su me combler. J'y apporterai cependant quelques modifications.

Tout d'abord, en ce qui concerne OPETH... Je trouve que l'album en question (voire le groupe) n'a pas vraiment sa place dans cette 7-liste, car effectivement trop agressif, "violent" comme tu dis (attention on parle tout de même d'OPETH, le terme "agressif" est à prendre avec des pincettes, on est bien sûr très loin d'un 1349 par exemple...). De plus, le groupe devient trop connu, l'album trop entendu, lui conférant, malheureusement, une légère, mais sensible touche impersonnelle convenant peu à la mélancolie automnale.
Ceci n'est bien sûr en rien une remise en cause du succès de ce groupe que je respecte (et irai d'ailleurs voir en live jeudi prochain...) mais ne m'inspire pas plus comme il le devrait à défaut de me plaire.

Mon regard se porte ensuite sur KATATONIA. Je ne m'étendrai pas dessus, j'ai beau comprendre l'engouement que l'on peut lui porter, le combo n'a jamais été dans mon cœur...

Enfin, j'ai longtemps hésité, mais je remplacerai "Omnio" par "Far From The Mading Crowd" de WUTHERING HEIGHTS. Je sais que ça peut paraître paradoxal venant de quelqu'un qui refuserait OPETH pour son agressivité, mais cet album est pour moi bien plus introspectif que "Orchid"... Et puis franchement, "FFMD" sent les feuilles mortes à plein nez !
Mais pourquoi le substituer à "Omnio" alors ? Eh bien, justement car, s'il n'est pas aussi lumineux, il est bien plus... Je n'irai pas jusqu'à utiliser le terme jovial, mais entraînant. (et c'est surtout que dans 7-liste, il y a 7 et que je devais faire un choix au bout d'un moment...).


Ma sélection finale donnerait donc quelque chose comme ça :

1 - ULVER : Bergtatt

Eh oui, ce cher "Bergtatt", je ne m'en lasse définitivement pas... Il y a quasiment tout sur cet album. Une rage puissante portée par la batterie et les vocaux black, des rythmiques (régulièrement associées à un chant clair) langoureuses et envoûtantes, une basse intrigante dont les notes prennent la forme d'interrogations et remises en question... ULVER réussit ici un amalgame quasi parfait, dans le sens où aucun élément ne prend véritablement le pas sur un autre et que le combo conserve tout de même une certaine cohérence, dont il se dégage une profonde et belle mélancolie (l'album en deviendrait presque duveteux).

2 - A Sombre Dance

Là on est d'accord, cet album est purement magnifique, rien à redire.

3 - Pale Folklore

Cet album m'a pris aux tripes dès ma première écoute, et depuis je n'en démords pas! Ce disque n'est qu'une grande, immense et charmante poésie...

4 - Weiland

Pour ma part, je n'hésite pas à le mettre.

5 - MURMUÜRE

Alors celui-là, je l'avais pas vu venir ! J'ai longtemps été dubitatif quand à la pochette (honte à moi !) et n'ai que récemment écouté cet album. Il se trouve finalement particulièrement original et étonnamment personnel, d'où sa place dans le classement.

6 - Far From the Madding Crowd

Je l'ai déjà évoqué et n'y reviendrai pas... (qui a dit flemmard ?! Vil faquin !)

7 - Novembrine Waltz

Les Italiens ont effectivement leur place dans cette 7-liste, ils portent leur nom magnifiquement.


Voilà c'est fait, j'aurais pu éventuellement aussi ajouter "Transylvania" de NOX ARCANA mais là, on s'éloigne du Metal...

Le 11/11/2011 par JEF DE LA LUNE

Je ne connais pas tous les albums énumérés dans cette liste donc niveau commentaires, je m'abstiendrai. Je vais me contenter de la compléter par mes goûts personnels, sachant que l'automne est ma saison préférée...

TYPE O NEGATIVE : "October Rust" ( ce disque est la bande son de l'automne déjà, tout est dit dans le titre...).

ANATHEMA : "Eternity" (une vie agonise avant de mourir, une saison succède à une autre, j'ai toujours trouvé l'ambiance développée sur ce superbe disque très automnale ).

MY DYING BRIDE : "Like Gods Of The Sun" (dur de choisir un disque en particulier dans ce groupe qui représente aussi bien le Romantisme automnal, mais comme il est sorti en octobre celui-ci, j'ai tranché...).

PARADISE LOST : "One Second" (souvenirs de balades sous la pluie de novembre en écoutant ce bijou ).

Je n'en citerai pas plus mais il y en a d'autres c'est sûr, sinon en parlant de pluie de novembre...Une chanson, et non pas un disque, me vient à l'esprit : "November Rain" de GUNS N' ROSES, on aime ou pas le groupe (moi ça fait partie de mes premiers frissons métalliques), mais ce piano langoureux et ce solo final avec la pluie qui tombe...Ça réchauffe un cœur brisé.
Hors Metal, pour ceux qui aiment le progressif traditionnel, je pense aussi à "Wind And Withering" de GENESIS.

Le 10/11/2011 par AUTOMNE

Même pas l'album "Autumn Aurora de DRUDKH ! Ça c'est de l'automne !



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod