Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (40)
Questions / Réponses (5 / 18)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dark Moor, Marius Danielsen , Twilight Force, Gloryhammer, Derdian, Operadyse, Kerion, Galloglass, Dragonland, The L-train, Kamelot, Secret Sphere, Thy Majestie, Freedom Call, Fairyland
- Membre : Lione / Conti, Steel Seal, Dol Ammad, Vision Divine
- Style + Membre : Luca Turilli's Rhapsody, Angra, Luca Turilli
 

 Site Officiel (2113)
 Chaine Youtube (118)

RHAPSODY - Symphony Of Enchanted Lands (1998)
Par VOLTHORD le 1er Février 2011          Consultée 1846 fois

Dans ma grande découverte chevaleresque de RHAPSODY il y a de cela une demi-douzaine d'année, je pense, avec un peu de recul, que "Symphony Of Enchanted Lands" fut la découverte la moins marquante. En fait, par rapport à tout ce que l'on en disait, c'était presque une déception.

Car ayant découvert RHAPSODY dans le "mauvais" ordre, à commencer par le dantesque et tonitruant "Rain Of A Thousand Flames" et sa suite dévastatrice "Power Of The Dragonflame" pour ensuite revenir sur le plus direct et hymnique "Dawn Of Victory". A côté de ça, "Symphony Of Enchanted Lands" semble plus mou, ses refrains apparaissent presque léthargiques comparées à l'hystérie des chœurs des albums cités au-dessus. Alors certains diront que c'était plus sophistiqué dans les orchestrations, plus nuancé dans les mouvements. C'est épique au possible, sans doute l'album qui développe le plus l'aspect "musique de film", moins "guerrier" peut-être, et plus symphonique et harmonique, si je puis me permettre un peu de vulgarisation vulgaire.

Toujours est-il que passé les trois premières pistes absolument excellentes, qui sont finalement des morceaux aussi cultes que "banals", j'ai du mal avec les longues parties "progressives" de l'album, qui, sans forcément m'ennuyer, ne créent pas les frissons que j'ai (toujours !) à l'écoute de "PTDF", par exemple. Et quelques morceaux m'exaspèrent, comme le variétoche "Wings Of Destiny" ou la repompe de Vivaldi sur "The Dark Tower Of Abyss", plutôt superficielle (et puis Vivaldi m'emmerde dans tous les cas).

Évidemment, ça vaut quand même une très bonne note, et mes quelques nuances n'empêcheront sans doute personne de penser que "SOEL" reste et demeure le chef d’œuvre de RHAPSODY.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par VOLTHORD :


EPICA
The Classical Conspiracy (2009)
Orchestre complet, reprises, et euh... EPICA quoi !

(+ 1 kro-express)



NIGHTWISH
Showtime, Storytime (2013)
Le début (remarquable) d'une nouvelle ère


Marquez et partagez



Par STEF, JULIEN




 
   BAST

 
   DARK SCHNEIDER
   POSSOPO
   VOLTHORD

 
   (4 chroniques)



- Luca Turilli (guitare)
- Alex Staropoli (clavier)
- Fabio Lione (chant)
- Daniele Carbonera (batterie)
- Alessandro Lotta (basse)


1. Epicus Furor
2. Emerald Sword
3. Wisdom Of The Kings
4. Heroes Of The Lost Valley
5. Eternal Glory
6. Beyond The Gates Of Infinity
7. Wings Of Destiny
8. The Dark Tower Of Abyss
9. Riding The Winds Of Eternity
10. Symphony Of Enchanted Lands



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod