Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  E.P

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Dark Moor, Operadyse, Derdian, Gloryhammer, Twilight Force, Marius Danielsen , The L-train, Glory Force, Terra Atlantica, Memories Of Old, Kerion, Galloglass, Kamelot, Secret Sphere, Thy Majestie, Ainur, Freedom Call, Fairyland, Dragonland
- Membre : Steel Seal, Vision Divine, Wingdom, Kenziner, Dol Ammad, Lione / Conti
- Style + Membre : Luca Turilli , Luca Turilli's Rhapsody, Angra
 

 Site Officiel (2479)
 Chaine Youtube (215)

RHAPSODY - I'll Be Your Hero (2021)
Par JEFF KANJI le 4 Septembre 2021          Consultée 2919 fois

Alex Staropoli n'est pas ce qu'on peut appeler un boute-en-train, s'agaçant même facilement quand on lui pose des questions qui ne l'arrangent pas. Le sérieux et l'implication qu'il met dans RHAPSODY OF FIRE lui a un peu fait perdre de vue qu'il pratique une musique qui nécessite parfois un peu d'auto-dérision. Or, Alex pense très sérieusement qu'il peut faire un Metal Symphonique porteur et populaire du moment qu'il est écrit et enregistré avec sincérité, quand bien même il n'a pas les moyens de ses ambitions. À sa décharge, ce n'est pas toujours quand la formation italienne a bénéficié de l'apport d'un réel orchestre qu'elle a obtenu les meilleurs résultats (même si selon moi "Unholy Warcry" était une sorte d'apogée).

Il y avait toujours un côté épées en plastique, pacotille, qui rendait le groupe si attachant et donnait encore plus de valeur à son écriture pour le moins magistrale au carrefour du siècle. Tout cela a un peu disparu, tout comme cette alchimie formée par le trio Lione-Turilli-Staropoli. Et il y a dû y avoir sacrément de l'eau dans le gaz, puisque le claviériste n'a même pas été convié à la tournée d'adieu montée par le line-up "classique" du groupe. Et pourtant, ce n'est pas faute d'avoir sélectionné parmi les meilleurs à chaque poste. Roberto De Micheli est d'une rare excellence, capable d'émuler avec facilité le jeu de son prédécesseur tout en apportant son toucher. Giacomo Voli est l'un des chanteurs italiens les plus doués de sa génération, et chacune de ses interventions est un régal de maîtrise et d'excellence technique.

Mais voilà, tout cela est devenu bien impersonnel, à l'image de cette section rythmique encore chamboulée par le départ de Manuel Lotter, qui fait redevenir RHAPSODY OF FIRE 100% italien. Une maigre consolation. Un peu comme cet EP, "I'll Be Your Hero" sorti au mois de juin, pour préparer la sortie du nouvel album "Glory For Salvation" prévu pour novembre 2021. On y retrouve un titre réenregistré, "Where Dragons Fly", plutôt inattendu, puisqu'il s'agissait de la face B de "Emerald Sword" et que la nouvelle version n'est pas significativement différente de la première, l'expressivité de Giacomo Voli se rapprochant même parfois de celle de Fabio Lione de façon troublante.

Comment expliquer également la présence de la ballade "The Wind, The Rain And The Moon" de "The Eighth Mountain" que tous les amateurs connaissent déjà, extrait d'un album qui a déjà deux ans et que tout le monde a écouté (puis oublié, la ballade étant plutôt sympathique à écouter, à défaut de porter une dramaturgie suffisante). Ah oui… Parce que le titre est décliné en quatre langues dont le français ! Donc ok, cet EP n'aurait pas dû s'appeler "I'll Be Your Hero" mais "The Magic Of The Wiz…" Euh pardon "The Wind, The Rain And The Moon". Plus de Christopher Lee bien sûr, les derniers vers ayant été utilisés pour "The Eighth Mountain". Bon Giacomo Voli ne se débrouille ni mieux ni moins bien que Fabio Lione dans notre langue, on peut juste remarquer un effort fait sur l'adaptation pour ne pas rendre le texte plus niais pour nous, ne pas perdre la musicalité et respecter le propos.

Quant à "I'll Be Your Hero" le nouveau titre, il est un peu mou il faut bien le dire, et pourtant Giacomo Voli ne ménage pas ses efforts pour rendre les mélodies porteuses, notamment ce refrain ultra-calibré rehaussé d'une accroche de clavier prévisible mais pas désagréable. Un pétard mouillé. Cela n'est guère rassurant pour l'album à venir mais ne nous donne aucune piste sur la direction artistique à venir si ce n'est une volonté affichée de trouver des tubes immédiats à même de redorer un peu le blason de l'Épée d'Émeraude qui en a bien besoin. J'en viens à regretter d'avoir autant descendu l'album de 2019 qui au moins avait pour lui d'essayer de perpétuer un certain héritage en y mettant un minimum de travail, même si les compositions tombaient au final à plat.

Par ailleurs les deux extraits live le confirment une nouvelle fois ; hormis quelques parties enlevées et particulièrement bien supportées par la batterie, les morceaux tournent à vide, manquant d'un souffle. C'est dans le cas de "Rain Of Fury" que c'est le plus flagrant : pêches introductives avec orchestrations ronflantes, batterie supersonique qui part à fond de double-grosse caisse, ça part vraiment super bien… Puis on finit par s'emmerder car on ne passe jamais le stade supérieur en termes d'expression ou d'intensité. Et j'insiste, ce n'est pas faute d'implication, notamment de la part du chanteur qui tient bien son rôle de frontman, sans jamais flancher vocalement.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par JEFF KANJI :


STREAM OF PASSION
A War Of Our Own (2014)
La revanche indé




THY MAJESTIE
Shi Huangdi (2012)
Scarlet letters


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Alex Staropoli (claviers, piano, clavecin, orchestrations, chœurs)
- Giacomo Voli (chant)
- Roberto De Micheli (guitare)
- Paolo Marchesich (batterie)
- Alessandro Sala (basse)


1. I'll Be Your Hero (single Edit)
2. Where Dragons Fly (re-recorded Version)
3. Rain Of Fury (live)
4. The Courage To Forgive (live)
5. The Wind, The Rain And The Moon
6. Sin Un Adiós
7. Senza Un Addio
8. La Force De Me Battre



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod