Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (26)
Questions / Réponses (4 / 7)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1985 Killing Is My Busines...
1986 Peace Sells... But Wh...
1988 So Far, So Good... So...
1990 Rust In Peace
1992 Countdown To Extincti...
2016 Dystopia
 

- Style : Exodus, Sulfator, Diamond Head, Spirit Web, Lyzanxia
- Membre : Agent Steel, Act Of Defiance, Soilwork, Scarve, Aborted, Phazm, Metal Church, Artsonic, Abattoir, Warrel Dane , Mortuary, Savatage, Cacophony, Hawaii, F5, Marty Friedman, Altitudes & Attitude, Eidolon, Jag Panzer, Angra, Lamb Of God
- Style + Membre : The Big 4 , Metallica, Md.45
 

 Site Officiel Du Groupe (2426)
 Myspace Offciel Du Groupe (1112)
 Chaîne Youtube (774)

MEGADETH - The System Has Failed (2004)
Par DARK BEAGLE le 13 Juillet 2019          Consultée 487 fois

MEGADETH est un groupe étrange. À l’image de son leader, Dave Mustaine d’ailleurs. Il suffit de lire des interviews du rouquin pour se rendre compte que l’homme est plutôt imbu de lui-même et qu’il assène SA vérité, qui est la seule qui vaut. Aussi, quand il annonce la dissolution du groupe après qu’il se soit compressé le nerf radial en s’assoupissant dessus, se retrouvant incapable de jouer de la main gauche, c’est un choc, forcément. Certaines mauvaises langues vont murmurer que la Bête était morte, d’autres que Megadave ne s’est jamais blessé. Et ça, c’est Dave Ellefson qui le dit. D’ailleurs, ce dernier refusera de reprendre sa place quand Mustaine, qui allait mieux, a décidé de redonner vie à sa chose. En fait, le seul qui va accepter de revenir, c’est Chris Poland, que l’on n’avait plus vu depuis "Peace Sells… But Who’s Buying?" en 1986.

"The System Has Failed" a un parfum particulier. Celui du passé. Megadave revient à ses premiers amours, mais avec bien plus de justesse que sur "The World Needs A Hero". Mais il n’y a pas cette fougue, ce côté frappadingue que l’on retrouvait sur ces deux premiers albums avec Poland à la guitare. Les deux se sont assagis et proposent une musique bien plus construite et abordable. Il y a également des passages plus mélodiques, héritiers d’albums comme "Countdown To Extinction", voire peut-être même… de "Risk" ("Of Mice And Men", qui n’aurait pas dépareillé dessus). Mais surtout, il y a du riff. À ne plus savoir quoi faire. C’est d’ailleurs cela qui va être le plus épatant sur cet album : se retrouver avant tant de riffs mémorables et bons.

Avec sa cover un peu moche mais qui se veut gentiment polémique, MEGADETH marque son grand retour donc. Celui que plus personne n’attendait, à la surprise générale, même, Mustaine s’étant très vite remis de ses lésions et ayant très rapidement réappris à jouer de la guitare (vous comprenez les allégations d’Ellefson, qui a eu longtemps la dent très dure envers son ancien partenaire d’armes). Les sujets sont ouvertement politiques, le Mustaine crache sa colère façon putois en colère mais le contenu musical est le cul entre deux chaises. Il y a des morsures Thrash bien plaisantes, surtout au début ("Kick The Chair"), des passages Heavy et agressifs, d’autres plus proches du Hard Rock, comme si Mustaine avait profité de sa rééducation pour réécouter tous les albums de MEGADETH et essayé d’entamer une nouvelle carrière en faisant un bilan de son passé.

Ce bilan de compétences passé, digéré, que reste-t-il à retenir ? Qu’il n’y a pas forcément la folie qui caractérisait les débuts, mais que Mustaine a tout de même un peu plus lâché les chevaux que sur les derniers essais. Qu’il y a plus de convictions dans ce disque que sur les euh… Depuis "Countdown To Extinction" ? Que l’on a retrouvé le Mustaine teigneux, même si ses morsures ne filent plus forcément la rage ? Que l’on a bien envie de rappuyer sur le bouton play histoire d’effacer le souvenir des derniers morceaux bien trop bancals pour être retenus ? Et c’est certainement là le point le plus intéressant, ce disque donne envie d’être écouté à nouveau, ce qui n’était plus arrivé depuis bien longtemps.

"The System Has Failled" est un album intéressant et suffisamment riche pour éveiller l’attention de l’auditeur. Il ne peut être ramené à un opus précis, mais à un ensemble de disques, comme un best-of constitué d’inédits. Ce n’est certainement pas le meilleur album de MEGADETH – pour ça, il faut regarder en arrière, toujours plus loin à mesure que le temps passe – mais il n’est certainement pas le pire et il s’inscrit même dans les bons crus, où l’on peut retenir les morceaux sans problème. Et malheureusement, il s’agit également du dernier album de MEGADETH à atteindre un tel niveau…


Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK BEAGLE :


UFO
The Wild, The Willing And The Innocent (1981)
I want to believe




BLACK SABBATH
Technical Ecstasy (1976)
White Sabbath


Marquez et partagez





Par RENAUD STRATO, THE MARGINAL



Par METAL




 
   POSSOPO

 
   BIONIC2802
   DARK BEAGLE
   FENRYL

 
   (4 chroniques)



- Dave Mustaine (chant, guitare)
- Chris Poland (guitare)
- Jimmie Lee Sloas (basse)
- Vinnie Colaiuta (batterie)


1. Blackmail The Universe
2. Die Dead Enough
3. Kick The Chair
4. The Scorpion
5. Tears In A Vial
6. I Know Jack
7. Back In The Day
8. Something I'm Not
9. Truth Be Told
10. Of Mice And Men
11. Shadow Of Deth
12. My Kingdom Come



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod