Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (19)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Edenbridge, Visions Of Atlantis, Amberian Dawn, Tacere, Xandria, Delain, Midwinter, Oratory, Therion, Benighted Soul
- Membre : Northern Kings, For My Pain, Almah, Sinergy, Trees Of Eternity, Tarja, Sethian, Brother Firetribe, Tarot
- Style + Membre : Barilari, Infinity, After Forever, Beto Vazquez
 

 Nightwish France - Site Officiel Français (3926)
 Site Officiel (463)
 Myspace (568)

NIGHTWISH - Wishmaster (2000)
Par VIVI le 2 Octobre 2005          Consultée 16388 fois

Rappelez-vous, vers 1998, un jeune groupe nommé Nightwish qui était jusqu’à présent confiné dans la scène underground, ébranlait le monde du metal grâce à une perle de heavy symphonique: OCEANBORN. Nightwish passa alors directement au statut de groupe incontournable, il faut dire que placer une chanteuse lyrique sur un mélange de heavy et de metal symphonique avait de quoi surprendre. Mais cette audace était heureusement doublée d’un grand talent.
C’est donc logiquement que Nightwish donnera suite au dramatique Oceanborn, et ce, un an et demi après la sortie du prédécesseur. Sans doute galvanisé par le beau succès que le groupe connu, Tuomas Hulopainen, le compositeur en chef, remit le couvert avec sa joyeuse bande en 2000. Quitte à battre le fer, autant le faire pendant qu’il est encore chaud!

Tuomas Hulopainen, comprenant par la même occasion, qu’il détient dans ses mains de compositeur la recette du succès, va tout miser sur la pièce maîtresse de Nightwish: sa chanteuse Tarja Turunen. Wishmaster se retrouve amputé de l’alternance chant masculin/féminin, car mis à part sur « The Kinslayer », la place est à l’interprétation et aux émotions dégagées par la voix de la cantatrice.
Même si cet opus garde dans son ensemble la patte Nightwishienne, il se différencie pas mal de son frangin. Le climat général du disque est plus serein, plus calme, le côté sombre et majestueux d’Oceanborn s’est quelque peu évaporé au profit d’une musique plus varié.

L’album comporte encore quelques titres purement speed, qui restent tous très percutant (« Crownless »; « Wanderlust »). Mais dans l’ensemble, c’est le mid-tempo qui s’impose, constituant dans les meilleurs moments de véritables hymnes. On retiendra notamment le titre d’ouverture « She Is My Sin » ; le sirénien « Deep Silent Complete », un des titres phares du disque, l’on aurait tous envie de reprendre en chœur dans un stade bondé ; et enfin « Wishmaster », un titre plus visuel que jamais. C’est d’ailleurs le tout premier morceau que j’ai écouté du groupe. J’avais reçu un drôle de choc d’ailleurs, je me demandais quelle était cette espèce de mixture entre metal et chant lyrique. Autant vous dire que la première impression ne fut pas bonne!! Voila, j’ai casé mon moment « spécial souvenir », je suis contente, revenons donc au disque!

Comme je l’ai dit plus haut, ce qui caractérise cet opus, c’est la variété. Dans l’ensemble on retrouve tous les éléments du succès de Nightwish. Après les morceaux speed, les mid-tempo, il ne manquait plus qu’une chose pour compléter le tout: les ballades. Si « Two For Tragedy » se révèle particulièrement insipide, il n’en est pas de même pour « Dead Boy’s Poem ». Froide, ample, et mystérieuse, cette chanson ne cesse de jouer avec mes poils qui ont une légère tendance à se dresser lors du final absolument magique. L’alternance entre le calme et la tempête, la voix de Tarja, le solo de guitare au milieu…bref, c’est LA réussite du disque, et un incontournable du groupe désormais.

Néanmoins, je regrette que le côté théâtral ait été mis de côté. Excepté la fresque musicale « FantasMic » et « The Kinslayer », on ne retrouve pas la superbe d’un « Pharaoh Sails To Orion » ou d’un « Passion and The Opera ». C’est un peu le seul reproche que je peux faire à Wishmaster, qui est plus « facile d’accès », et donc moins intéressant sur la longueur.
Wishmaster reste cependant un très bon disque, qui, avec Oceanborn représente le tandem gagnant du groupe. Wishmaster est l’album de la confirmation, le talent est toujours au rendez-vous, et je lui laisse donc un 4/5 largement dû.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE :


WUTHERING HEIGHTS
Within (1999)
Metal symphonique




AQUARIA
Shambala (2007)
Seulement très bon, oui...


Marquez et partagez



Par EDEN, STEF, JULIEN



Par BAST




 
   VIVI

 
   JEFF KANJI
   JEREMY
   VOLTHORD

 
   (4 chroniques)



- Tarja Turunen (chant)
- Tuomas Holopainen (clavier)
- Erno Vuorinen (guitare)
- Jukka Nevalainen (batterie)
- Sami Vanska (basse)


1. She Is My Sin
2. The Kinslayer
3. Come Over Me
4. Wanderlust
5. Two For Tragedy
6. Wishmaster
7. Bare Grace Misery
8. Crownless
9. Deep Silent Complete
10. Dead Boy's Poem
11. Fantasmic



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod