Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  LIVE

Commentaires (1)
Questions / Réponses (2 / 11)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Indica, Angel Nation [enkelination], Benighted Soul, Delain, Xandria, Visions Of Atlantis, Edenbridge, Amberian Dawn, Tacere, Therion, Oratory, Midwinter
- Membre : Tarja, Northern Kings, Wintersun, The Dark Element , Sinergy, For My Pain, Almah, Tarot, Brother Firetribe, Sethian, Trees Of Eternity
- Style + Membre : After Forever, Infinity, Barilari, Beto Vazquez
 

 Nightwish France - Site Officiel Français (4115)
 Site Officiel (575)
 Myspace (712)

NIGHTWISH - Made In Hong Kong (and In Various Other Places) (2009)
Par VOLTHORD le 26 Juin 2009          Consultée 5418 fois

Une chance pour nous ! NIGHTWISH n’a pas perdu sa manie de nous sortir des tonnes de EP, singles, Best Of ou live afin de mieux meubler l’espace temps commercial pour les fans envieux avant la sortie d’un prochain album.
Made In Hong Kong, c’était, genre, la concrétisation de Anette Olzon en live (ah on dit « consécration » ?). Donc additionnez par a+b, faites le tour de vous-mêmes, posez-vous des questions de fans hardcore, et forcément vous trouverez que quelque chose s’imposait pour faire écho au moyennement honnête « End Of An Era ».

Bon c’est pas du « Live Utile », genre le dernier EPICA. Là y’a pas d’orchestre, le son est clean et sonne à peine comme un concert, et évidemment, on évite de chanter les anciens morceaux de Tarja…et on va pas s’emmerder à vraiment montrer les morceaux sous un nouveau jour, avec l’audace d’un THERION (pas que le groupe n’en serait pas capable, d’ailleurs).

Parce que, comme me l’avait dit je-ne-sais-plus-qui, « NIGHTWISH en live, c’est devenu un mauvais groupe de reprises » ! Il fallait bien les contredire, ces méchants gens qui disent des beytizz, alors du coup Tuomas et ses blondes nous balancent un live ridiculement court qui sonne comme du Dark Passion Play bis-repetita ploum ploum. C’est super clean, c’est catchy comme tout, c’est super top l’ambiance de malade chez les Hong Kongais !

Il y a des bons morceaux, forcément, Dark Passion Play, c’était quand même un prenage de pied intéressant (et là je suis très sérieux, je veux dire, si on excepte une chanteuse d’une originalité assez inexistante). Et il y a bien évidemment « Amaranth », l’une des plus grosses régressions artistiques de l’univers metal.

Mais du coup c’est intéressant de voir qu’en live, NIGHTWISH joue toujours bien du NIGHTWISH. Et le public fait toujours bien « hey hey hey » en rythme. Rien de bien édifiant de ce côté-là, ni dans les titres « Escapist » et « While Your Lips Are Stil Red », qu’on connaît déjà de toute façon. La version ‘Marco’ de « Cadence Of Her Last Breath » n’a pas de quoi concurrencer la vraie, bien qu’on puisse tout de même se demander si le résultat ne serait pas tout aussi bon avec les orchestrations finales...

Côté DVD, des clips qu’on connaît par cœur… pas de morceau live en entier…et un reportage d’une trentaine de minutes qui résume peut-être un peu trop vite une tournée qui a priori était très dure à vivre pour un groupe qui faisait peau neuve, et dont le leitmotiv est une partie de « Drunken Uno » dans le bus de tournée.
Premières représentations d’Anette, avec toujours l’appréhension devant l’accueil ou le non-accueil des fans, voilà le premier souci du groupe, et ce qui revient le plus. Malheureusement, on regrettera le peu d’images vraiment « vivantes », le manque d’interviews de fans, des roadies où je-ne-sais-quoi-d'autre, et d’un vrai fil conducteur dans le reportage. On ne ressent donc pas proprement ce qu’Anette et Tuomas nous disent dans leurs interviews, et la frustration de ne pouvoir aller vraiment au fond des choses (positives ou négatives) se fait tout de même au final ressentir, car malgré toutes mes touches d'ironie, les Finlandais me sont bien sympathiques.

Le but était sans doute encore une fois de faire quelque chose d’assez résumé, visant davantage le fan qui voudrait un petit souvenir passe-partout de la dernière tournée en date de son groupe fétiche.

NIGHTWISH nous donne là un vrai EP Made In China©, avec un live peu original, un reportage qui ne va pas vraiment en profondeur, et quelques bonus dispensables par-ci par-là. Une prise de risque minimum pour un produit de routine assez superficiel.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par VOLTHORD :


EPICA
The Classical Conspiracy (2009)
Orchestre complet, reprises, et euh... EPICA quoi !

(+ 1 kro-express)



RHAPSODY
Rain Of A Thousand Flames (2001)
Le point G du Metal Epique

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Tuomas Holopainen (claviers)
- Anette Olzon (chant)
- Marco Hietala (basse et chant)
- Emppu Vuorinen (guitare)
- Jukka Nevalainen (batterie)



1. Bye Bye Beautiful (live)
2. Whoever Brings The Night (live)
3. Amaranth (live)
4. The Poet And The Pendulum (live)
5. Sahara (live)
6. The Islander (live)
7. Last Of The Wilds (live)
8. 7 Days To The Wolves (live)
9. Escapist
10. While Your Lips Are Still Red
11. Cadence Of Her Last Breath (demo Version)

1. Dark Passion Play World Tour Documentary
2. Bye Bye Beautiful (video)
3. Amaranth (video)
4. The Islander (video)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod