Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  SINGLE

Commentaires (7)
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : Indica, Angel Nation [enkelination], Benighted Soul, Delain, Xandria, Visions Of Atlantis, Edenbridge, Amberian Dawn, Tacere, Therion, Oratory, Midwinter
- Membre : Tarja, Northern Kings, Wintersun, The Dark Element , Sinergy, For My Pain, Almah, Tarot, Brother Firetribe, Sethian, Trees Of Eternity
- Style + Membre : After Forever, Infinity, Barilari, Beto Vázquez Infinity
 

 Nightwish France - Site Officiel Français (4140)
 Site Officiel (588)
 Myspace (755)

NIGHTWISH - Élan (2015)
Par VOLTHORD le 18 Mars 2015          Consultée 4657 fois

Dans tous les concerts de NIGHTWISH, s’il n’y a pas qu’un quart d’heure de gloire, il y a bien un "quart d’heure d’embarras". Ce quart d’heure, c’est lorsque le groupe joue tous ses singles iconiques depuis "Once".

On devait déjà se taper le fadasse et nunuche "Nemo", l’absolument niaiseux et désespérant "Amaranth", puis ce "Storytime" au refrain insupportable qui reste dans la tête à tous les coups. Voilà aujourd’hui "Élan", qui, dans la tradition incompréhensible des Finlandais, révèle une fois de plus l’aspect le moins respectable du groupe de Metal à chanteuse le plus immense de tous les temps : ses débordements FM dégueulasses.

Avec "Élan", sur un seuil de médiocrité, autant dire quand même qu’on est loin de "Amaranth" (le titre, pas le groupe hein, qui est par ailleurs pas exactement sur la même échelle). C’est tout Pop, tout mimi, le refrain pète pas des briques et nous dit de saisir la chance de la vie, toucher les nuages, faire l’amour au soleil et de rejoindre Floor ou Tuomas (qui est vraisemblablement celui qui a écrit le texte) nus sur la plage. Mode Eurovision et décor de carte postale comme dans "I Want My Tears Back", la flûte et les uileann pipes de Troy Donockley mènent la cadence avec un feeling folklo-choupi bien bof bof. Derrière ses fûts, le pauvre Kai Hahto, blasteur de WINTERSUN, doit un peu s’emmerder à battre ce poum tchak Rock Pop sans pêche.
Il a dû s’endormir pour la "version alternative", raison pour laquelle il n’y a pas de batterie sur ce titre.

Floor a tellement l’air de se retenir qu’on la trouve presque aussi amoindrie que lorsqu’elle devait reprendre ledit quart d’heure d’embarras en live. Un peu comme quand on écoutait "Dark Passion Play", on a un peu l’impression que Tuomas n’a pas pris en compte sa chanteuse lorsqu’il a composé son titre (et il reste à espérer que ce sera pas le cas de l’album). Alors que son chant plus puissant et Heavy Metal est clairement ce qui la caractérise par rapport aux deux chanteuses précédentes (dont elle peut passivement imiter le style et s’approprier les titres), la voilà en robe rouge qui chante des petites mignonneries dans les bars à vieux (cf : le clip). Pas d’élan lyrique, pas de décollage de puissance… Avoir Floor qui chante un tel titre, c’est un peu comme acheter un ordinateur de gamer pour regarder des vidéos de chat avec Internet Explorer.

Je passe rapidement la "version alternative" uniquement symphoniques avec un effet ultra moche sur le chant et encore plus le "Radio Edit" qui est une honte pour un titre déjà outrageusement radiophonique.

On passe au titre inédit "Sagan" (oui, un vrai inédit sur un single, c’est ouf !), qui a priori est un hommage au Carl premier du nom, qui lui aussi a l’air de vivre dans le monde des petites fées pleines de flûtes et de piano "Nemo-iens". Il semble au premier abord, puis au second, puis encore au troisième être une réécriture de "Élan" tant il s’en rapproche. Mais à force d’écouter les deux titres, je retiens finalement plus celui-là qui malgré sa mélodie qui annonce bien bêtement son refrain possède des couplets mignons. Et aussi, on reconnaît un peu mieux Floor.

Au final, "Élan" est nul, "Sagan" pas franchement dément... Crier au scandale pour ce genre de single est un défonçage de portes ouvertes, je vous l’accorde. Mais autant dire du mal de ce titre à la con tout de suite pour s’éviter toute redite dans mes futurs commentaires sur un album qu’on espèrera flamboyant, et qui est pas le dernier truc qu’on attend au tournant cette année (et c’est une litote).

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par VOLTHORD :


RHAPSODY
Rain Of A Thousand Flames (2001)
Le point G du Metal Epique

(+ 1 kro-express)



NIGHTWISH
Showtime, Storytime (2013)
Le début (remarquable) d'une nouvelle ère


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Erno 'emppu' Vuorinen (guitare)
- Troy Donockley (flûte, uileann pipes)
- Tuomas Holopainen (claviers, piano)
- Floor Jansen (chant)
- Marco Hietala (basse, chant)
- Kai Hahto (batterie)


1. Élan
2. Sagan
3. Élan (alternate Version)
4. Élan (radio Edit)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod