Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD BLUES  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1984 We Want Moore
2001 Back To The Blues
2006 One Night In Dublin
 

- Style : Tyler Bryant & The Shakedown, Inglorious, Rory Gallagher
- Membre : Gogmagog, Wishbone Ash, Black Country Communion, Deep Purple, Glenn Hughes , Uriah Heep, Snakecharmer
- Style + Membre : G-force, Bbm, Msg, Victory, Ufo, Rainbow, Wild Horses [uk], Thin Lizzy
 

 Site Officiel (160)

Gary MOORE - Live From London (2020)
Par JEFF KANJI le 6 Juin 2020          Consultée 815 fois

2 Décembre 2009, nous sommes à l'O2 Academy Islington. Dans cette salle londonienne de huit cent personnes, située en plein centre commercial, Gary MOORE se produit dans le cadre de la tournée de promotion de "Bad For You Baby" qui sera son dernier album studio. "Live From London" est ainsi le deuxième enregistrement à nous parvenir de la part du plus célèbre musicien d'Irlande du Nord (après "Blues For Jimi" sorti en 2012)… Pas de sa dernière tournée, puisqu'à l'issue de du "Bad For You Baby World Tour" il se sera lancé dans une tournée d'été – Summer Of Rock – en compagnie du solide Darrin Mooney et de Neil Carter, et qu'on a pu observer à l'œuvre sur le "Live At Montreux 2010" filmé en septembre 2010, et qui reste donc le dernier enregistrement connu de Gary avant son décès en février 2011, et qui augurait d'une collaboration studio qui le verrait renouer avec son passé Hard Rock.

Donc bon, on ne peut pas dire que cet énième enregistrement en public présente un autre intérêt que de remplir les caisses, car on y trouvera absolument rien de très folichon à se mettre sous la dent. On sait que Gary MOORE en live c'est du très solide, et la qualité est quasi toujours au rendez-vous. Cependant, "Bad For You Baby" était certes un album assez électrique, mais pas non plus un retour en grâce artistique de MOORE, qui aura passé les années 2000-2010 à ronronner ce Hard Blues qui lui a acquis la renommée internationale dans les années 90, et qu'il a lui-même sabordée à coups d'albums expérimentaux de faible qualité ou de revirements (courants chez le bonhomme) qui ont désorienté les fans ("Scars", qui pourtant possédait de bons atouts).

Donc ce Live présente un concert sans overdubs a priori, enregistré d'une traite. Il permet de repérer plusieurs points à mettre au crédit de Gary MOORE. La prestation est solide, le tempo ne bouge jamais, et ça joue senti derrière, même si ses musiciens n'ont pas le charisme ou la présence d'un Neil Carter ou d'un Andy Pyle. Il n'y a pas une note à côté et c'est ainsi d'une propreté assez impressionnante… À relativiser toutefois, car les setlists étaient assez inamovibles chez l'Irlandais, et la tournée avait commencé depuis mars 2008, et ce à un rythme intense. Intensité et Gary Moore en même temps c'est presque un pléonasme quand on connaît le personnage.

Mais ça me fait mal de l'avouer, mais ce sera également le cas sur le concert de Montreux, les ennuis viennent de Gary lui-même. Bouffi, peu loquace, essoufflé vocalement (alors qu'aux Monsters Of Rock 2003 il envoyait encore sacrément le pâté), Gary est au crépuscule de sa carrière, un moment repoussé bien plus loin que pas mal de ses contemporains, mais presque soudain. Les années 2000 auront entériné la mise en pré-retraite du Loner, qui semblait ne plus avoir que la scène comme échappatoire. Et puis il y a la guitare. La guitare, à laquelle Gary a apporté une sacrée pierre à l'édifice tout en rendant (comme ses idoles) certains de ses instruments parmi les plus admirés. Gary Moore a un son dégueulasse ici. Ça bave de partout, c'est tellement trafiqué que le grain de la guitare s'en trouve désespérément annihilé. Et quand l'expressivité est si déterminante dans le jeu de Gary c'en est navrant. C'est aussi hélas lié à son jeu aussi. On observe une différence en fin de set, en particulier à partir de "Too Tired" et cela nous fait du bien car on retrouve le guitar-hero que l'on aime sur "Still Got The Blues" (peut-être bien la meilleure prestation du soir).

Et le set est vraiment sans surprise. Hormis les traditionnels extraits du nouvel album, qui se fondent tellement dans la masse qu'ils perdent singulièrement en intérêt, c'est un peu mou. Et il faut d'ailleurs attendre le dernier tiers, bourré de classiques, pour entendre le public se manifester un peu plus. Mais c'est encore une fois sans surprise, avec "Parisienne Walkways" en bout de course, loin d'être une version ultime, un "Walking By Myself" dont Gary a seulement changé un mot, équilibrant trop peu l'inamovibilité du reste, solo compris.

La discographie live de Gary MOORE tapait jusque là quasi systématiquement dans le très bon, voire l'excellent. Il est presque dommage que cet enregistrement sans grand intérêt soit venu se caler entre le très complet "Essential Montreux" et le "Live At Montreux 2010". Au moins "Blues For Jimi" pouvait se targuer d'apporter une interprétation fraîche d'un répertoire jamais exploré par Gary. On trouvera toujours un ou deux moments qui font relever la tête, comme "All Your Love" où Gary se met toujours dans une position d'hommage à Peter Green, alors même qu'il s'était séparé de Greeny depuis quelques années, mais sinon passez votre chemin… Comme on aimerait que l'héritage de Gary soit traité avec la même dévotion que celui de Rory GALLAGHER…

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


QUEEN
A Night At The Opera (1975)
Is this the real life?

(+ 1 kro-express)



FILM
Bohemian Rhapsody (2018)
Succès garanti ?

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Gary Moore (chant, guitare)
- Vic Martin (claviers)
- Peter Rees (basse)
- Steve Dixon (batterie)


1. Oh! Pretty Woman
2. Bad For You Baby
3. Down The Line
4. Since I Met You Baby
5. Still Got The Blues
6. Have You Heard
7. All Your Love
8. The Mojo (boogie)
9. I Love You More Than You'll Ever Know
10. Too Tired
11. Walking By Myself
12. The Blues Is Alright
13. Parisienne Walkways



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod