Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Led Zeppelin, Pat Benatar , Bon Jovi

HEART - Desire Walks On (1993)
Par DARK BEAGLE le 30 Novembre 2017          Consultée 411 fois

HEART avait cassé la baraque avec son album "Brigade". Tout en élégance, les sœurs Wilson avaient renoué avec un succès plus que mérité après quelques années de déboires artistiques. À toucher le fond, on finit par remonter à la surface. Ou alors on se noie. Seulement, "Brigade" est sorti en 1990, avant l’explosion Grunge, après laquelle ce qui était cool avant est indéniablement devenu ringard. Le Hard US en avait fait les frais, le Hard FM ne s’en tirait pas beaucoup mieux, le Heavy Metal avait perdu quelques lettres de noblesses dans l’histoire… À l’heure de sortir un nouvel album, comment allait s’adapter HEART ?

Les sœurs Wilson sont à considérer comme les marraines de la scène (Hard) Rock de Seattle et elles avaient noué des liens avec certains musiciens de cette nouvelle mouvance, comme les regrettés Chris Cornell (SOUNDGARDEN) et Layne Staley (ALICE IN CHAINS). Mais pour leur nouvel album, "Desire Walks On", elles ont décidé de durcir le ton quelque peu. Enfin, surtout au début. Passé le kitsch absolu de la pochette, on entre dans un disque qui a du caractère, qui renoue avec un son plus lourd, qui nous ramène des années en arrière.

Retour vers le futur, donc. Et cela se remarque dès les premières notes de "Black On Black II" : HEART nous gratifie d’une cavalcade plaisante et Heavy, qui nous renvoie aux belles heures de "Barracuda" (1977 quand même). Pour tout dire, le groupe ne s’était plus montré aussi virulent depuis "City’s Burning" (1982, ça ne nous rajeunit pas) et cela se veut assez surprenant. Ann Wilson est imposante derrière le micro, elle se montre totalement dominatrice, conquérante, comme si elle avait des comptes à régler. On poursuit dans ces bonnes intentions avec "Back To Avalon" et un tout petit peu plus tard, le temps d’une petite reprise ("The Woman In Me" de Donna SUMMER), avec "Rage".

Avant d’entamer le paragraphe « oui, mais », notons que les sœurs Wilson reprennent la main sur l’écriture, il y a moins de compositeurs extérieurs et cela se ressent. HEART revient à une formule plus directe, où l’on retrouve même un petit esprit Folk par moments, comme si la formation s’affranchissait clairement des années 80 (et là on verra que ce n’est pas tout à fait juste non plus). C’est un sérieux pas en avant pour des musiciens qui ont su tourner la page quand d’autres s’accrochaient à une gloire passée, à leur grand dam.

Et donc, il y a un « oui mais ». C’est dommage. Passé les cinq premiers morceaux, on va rentrer dans un ventre mou où des ballades aux relents eighties vont un peu plomber le très bon départ effectué par le groupe. On pénètre dans un univers plus fade, même si les sœurs Wilson se montrent toujours séduisantes, mais la magie a du mal à opérer. Elle revient avec une nouvelle reprise, de Bob DYLAN cette fois-ci : "Ring Them Bells". Certes, certains diront que depuis que les GUNS N'ROSES se sont approprié "Knockin' On Heaven's Door", reprendre ce vieux Bob, c’est d’un surfait. Mais cette version a quelque chose de touchant, notamment quand Layne Staley vient donner la réplique à Ann et Nancy Wilson. Il se dégage quelque chose de touchant de cette cover, une douceur tout en subtilité qui rend quelque peu mélancolique. Tout de suite après, on enchaîne avec le plus dynamique et FM "Will You Be There (In The Morning)", composé par Mutt Lange, qui s’avère de très bonne tenue. Le restant de l’album s’avère plus quelconque malheureusement. Pas franchement mauvais, pas franchement emballant non plus, à l’exception faite du title-track qui fonctionne plutôt bien malgré quelques petites longueurs.

"Desire Walks On" est donc un album mi-figue, mi raisin. Peut-être plus figue que raisin, en fonction de l’humeur, ou l’inverse. Ce n’est pas un disque qui mérite de sombrer dans l’anonymat, il développe de belles choses et rien de radicalement mauvais. Juste des passages un peu plus mous, moins inspirés, qui ne font pas honneur aux petites perles qui émaillent l’album. Ce n’est pas un acte manqué, ce n’est pas un essai qui a à rougir de sa qualité à une époque où ce genre de Hard Rock n’a plus tout à fait le vent en poupe. Ce qu’on ne savait pas, à cette époque, c’est que "Desire Walks On" allait être le dernier album studio du groupe jusqu’en 2001 et le euh… Spécial "A Lovemongers’ Christmas". Dur.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


HEART
Little Queen (1977)
Pour les amoureux du LED ZEP' IV




INGLORIOUS
Ii (2017)
Essai transformé


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Ann Wilson (chant)
- Nancy Wilson (guitare, chant)
- Howard Leese (guitare, basse)
- Denny Carmassi (batterie)


1. Desire
2. Black On Black Ii
3. Back To Avalon
4. The Woman In Me
5. Rage
6. In Walks The Night
7. My Crazy Head
8. Ring Them Bells
9. Will You Be There (in The Morning)
10. Voodoo Doll
11. Anything Is Possible
12. Avalon (reprise)
13. Desire Walks On



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod