Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Led Zeppelin, Pat Benatar , Bon Jovi, Kingdom Come, Lee Aaron, Halestorm
- Style + Membre : Montrose

HEART - Beautiful Broken (2016)
Par DARK BEAGLE le 25 Avril 2018          Consultée 576 fois

"Fanatic" était un disque très Heavy, toutes proportions gardées, pour HEART. Il n’en demeure pas moins hautement recommandable, pour des morceaux comme "Dear Old America", "Skin And Bones" ou encore "Mashallah", pour ne citer qu'eux. "Beautiful Broken", lui, lorgne plutôt du côté des ballades, une autre spécialité des sœurs Wilson. Mais "Beautiful Broken" n’est pas qu’un énième album vu que la majeure partie de ce disque est constituée de vieux titres. Et le mieux, c’est que ce n’est pas un foutage de gueule éhonté. Oui, je sais, ça ne se voit pas tout de suite.

Jeter un coup d’œil au verso de la pochette permet de la comprendre un peu mieux. Certains diront que Ann fait de la publicité mensongère, mais bon, à 65 ans elle fait ce qu’elle peut. Bordel, on a dit : pas le physique. Il y a une espèce de psychédélisme qui se dégage de cette jaquette, quelque chose d’intrigant mais pas forcément séduisant. Les pages du livret poursuivent dans cette voie, mais moins colorée, plus rétro dans les teintes et continue à nous faire nous interroger sur le sens de tout cela. Mais l’important, ça reste la musique et là, nous avons droit à quelques surprises.

Seuls deux morceaux et demi sont des nouveautés composées exprès pour l’album. Il était déjà possible d’entendre "Beautiful Broken", le morceau, dans une version différente sur la version Deluxe de "Fanatic". Ici, il est présenté dans une version… Moins Thrashy (!), mais avec un invité de marque puisque l’on retrouve James Hetfield (oui, oui, celui de METALLICA), qui a co-écrit le titre et qui vient pousser la chansonnette (si, c’est lui, je vous assure, on reconnaît ses intonations version "Load" !). En même temps, HEART vous invite, vous ne réfléchissez pas longtemps, vous dites oui. Perso, Ann Wilson m’appelle pour aller poser ma voix sur un album, je prends un billet d’avion direct. Rassurez-vous, ça n’arrivera pas, comme le fait que Jessica Chastain ne me demandera jamais de l’épouser. Je sais, la vie est mal faite.

Après cette entame qui a toutes les saveurs Heavy de "Fanatic", il reste donc deux titres originaux (bravo pour ceux qui ont suivi). Le premier est "Two", une jolie ballade, qui reprend les codes plus classiques de HEART. Le second, "I Jump", renoue avec les racines plus Rock du groupe, avec un refrain puissant, qui reste immédiatement en tête, ce qui est toujours bon signe. Les deux sœurs en ont encore sous le pied, malgré les années passées en studio et sur scène. Et cela s’avère frustrant, parce qu’après la claque "Fanatic", on aurait apprécié une dizaine de morceaux nouveaux, capables de rivaliser en force ou en émotions avec leurs grands frères de quatre ans.

Et il y a donc les sept rescapés d’opus précédents que l’on retrouve ici, dans de nouveaux atours, dans de nouvelles définitions mélodiques. Ann Wilson l’expliquera plus tard, il s’agissait de redonner une nouvelle chance à certains titres qui ont souffert des abus de drogue dont elle était coutumière au début des années 80, qui gonflaient son ego et qui la conduisaient vers des voies particulières, et qui coïncidaient avec le déclin artistique de HEART ("Private Audition" et "Passionworks" en particulier, de sinistre mémoire). Là, tout va être sublimé par de solides orchestrations, les cordes vont se mêler à l'ensemble et donner des couleurs particulières à la musique de HEART.

Et, au milieu de tout cela, nous retrouvons "Heaven", qui était une chanson qui n’avait pas de pendant studio, qui était apparue pour la première fois sur le Live "Alive In Seattle" en 2003. Bon, à titre personnel, je ne trouve pas que son adaptation studio est à se donner des claques sur les cuisses, mais bon, les goûts et les couleurs, blablabla, blablabla… En revanche, il y a des morceaux qui tirent véritablement leur épingle du jeu à vivre ce lifting, à l’image de "City’s Burning", qui a la particularité d’être aussi percutante dans sa version originale que dans cette relecture qui embrasse la modernité à pleine bouche. Ann Wilson a encore la rage et sa sœur Nancy sait encore plaquer des riffs lourds et saignants à souhait.

Et d’autres titres tirent admirablement leur épingle du jeu à ce petit jeu du dépoussiérage, à l’image de "Language Of Love", à l’origine présent sur "Passionworks", passe du statut de morceau transparent à celui de pièce agréable, une ballade riche en émotion, qui renaît totalement de ses cendres tel un phénix. Cela permet de mettre en avant des qualités insoupçonnées, mais qui ne nous font pas relativiser les albums dont ils sont extraits. Il y a des manques également, il aurait pu être plaisant de redécouvrir si un titre comme "America" arrivait encore à développer son potentiel émotionnel toutes ses années plus tard.

L’exercice aurait pu être périlleux. Il ne contentera pas tout le monde, chacun ayant ses idées des morceaux à moderniser. Les sœurs Wilson l’ont joué finement, même si elles se sont surtout focalisé sur des ballades. Et elles réussissent à leur rendre vie, bien souvent, elles leur offre ce que les versions originales n’avaient pas forcément : un surcroît d’âme. Et mieux, ces vieilles chansons se marient à merveille avec les quelques nouvelles qui émaillent ce "Beautiful Broken". Après, on aurait peut-être préféré un véritable album, avec que du nouveau matériel, mais HEART a gagné son pari, on se laisse facilement subjuguer par ce disque.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


KIX
Kix (1981)
KIX out the jams ! Ok, je sors...




Rory GALLAGHER
Rory Gallagher (1971)
Still got the blues


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Ann Wilson (chant)
- Nancy Wilson (guitare, chant)
- Craig Barlock (guitare)
- Dan Rotchild (guitare, basse)
- Chris Joyner (claviers)
- Ben Smith (batterie)
- James Hetfield (chant - invité)


1. Beautiful Broken
2. Two
3. Sweet Darlin'
4. I Jump
5. Johnny Moon
6. Heaven
7. City's Burning
8. Down On Me
9. One Word
10. Language Of Love



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod