Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Led Zeppelin, Pat Benatar , Bon Jovi, Kingdom Come, Lee Aaron, Halestorm
- Style + Membre : Montrose

HEART - Rock The House Live ! (1991)
Par DARK BEAGLE le 4 Novembre 2018          Consultée 321 fois

Ce n’est pas parce qu’un album est bon, voire très bon, que les morceaux passent forcément bien le cap de la scène. S’ils ne sont pas réinterprétés, s’ils ne prennent pas une nouvelle ampleur, une nouvelle vie, l’entreprise devient stérile. Et le pire c’est lorsque nous ne vivons pas l’événement et que nous ne pouvons y jeter une oreille que par l’intermédiaire d’un enregistrement, sans l’image qui va avec pour se donner une idée précise de la valeur du groupe en question. C’est le problème de ce "Rock The House Live!", premier album live officiel de HEART.

La pochette a l’air tellement apocalyptique avec cette maison effondrée et les flammes qu’insidieusement, on en espère déjà beaucoup. Le fait que le concert ait été capté sur une seule date (le 28 novembre 1990 à Worcester, Massachussetts, USA. Non, n’opinez pas de la tête en vous disant « balaise le Beagle ! », j’ai juste pris l’info dans le livret du CD) augmente les attentes également, ce n'est pas un patchwork de différentes prestations. Et c’est le cœur gonflé d’un espoir cru, presque loufoque, qu’on laisse le tiroir de la platine avaler le disque.

Et c’est là que le monde s’effondre. À peu de choses près. Enfin, surtout si vous êtes fan de HEART, ce qui est un peu mon cas. Mais ça, les plus malins d’entre vous l’ont déjà remarqué. Déjà, il faut savoir qu’en 1990, HEART avait atteint son apogée commercial avec "Brigade" et le moment était donc parfait pour sortir un album live. Seulement, sur les 22 titres joués ce soir-là, le groupe en conservera juste 14, faisant la part belle de la période s’étendant de "Passionworks" à "Brigade", période où les hit singles se sont succédés (surtout à partir de l’album éponyme de 1985). Étrangement, seuls "Love Alive" et "Barracuda", tous deux tirés de "Little Queen" représentent les premières années.

Le but du groupe était de prouver qu’il pouvait être une machine de guerre sur scène, en se débarrassant de certains de ces fameux hits singles qui bien souvent étaient des ballades et en tournant la page de leur passé pour valoriser la seconde moitié des années 80, qui correspondait bien plus aux canons de l’époque. C’est bien joli tout ça, mais on en fait quoi des "Crazy On You" et autres "Magic Man", hein ?

Et au final, on se retrouve avec un formidable coup d’épée dans l’eau. En plus, les sœurs Wilson ont été capables de rater la flaque. Le rendu est atrocement mou. Certes, HEART n’est pas un groupe de Heavy Metal et il était dans sa période AOR, mais c’est également un excellent groupe de scène comme le prouvait le "Greatest Hits Live" paru en 1980 où les morceaux se montraient bien plus pêchus qu’ici. Elles et le groupe ne donnent pas l’impulsion nécessaire qu’il faut aux morceaux pour qu’ils prennent vie. En studio, que ce soit lisse, pour cette époque et pour le style pratiqué, au final, ce n’est pas dérangeant. Ce sont les productions de l’époque qui veulent ça et cela collait bien à la musique que développait HEART à cette époque. Mais sur scène, on a tout simplement pas le droit d’être le parfait petit ouvrier qui ne fait que le travail demandé sans chercher à apporter ses idées pour faire avancer les choses.

C’est désespérément plat, mais étrangement, ça ne manque pas de vie. Le public répond présent, la prestation du groupe, bien que molle, sonne juste, mais là, on peut miser sur la présence d’overdubs. Enfin, voilà quoi, c’est incroyablement net, on a l’impression d’écouter une version studio avec des applaudissements préenregistrés comme une mauvaise sitcom des mêmes années. De temps en temps Ann communique avec le public, lui parle, il lui répond plutôt bien. Mais cela ne semble pas toujours très naturel, il manque quelque chose et ce n’est pas tout à fait la passion, c’est plutôt l’envie. Et c’est assez pénible à entendre.

Bien sûr, le groupe réalise quelques prouesses, il y a cette reprise du "You’re The Voice" de John FARNHAM qui a été un immense succès en 1986 et qui permet de se mettre le public en poche, un "Wild Child" qui n’annonce pas la teneur du concert, ses bonnes intentions s’éclipsant rapidement, "Barracuda" bien sûr, pour un final Heavy où Denny Carmassi martèle ses fûts comme à l’époque de MONTROSE. Les passages Folk où Ann sort la flûte perdent tout intérêt au milieu des autres titres plus stéréotypés ("Love Alive"). Et surtout, il manque la cover de LED ZEPPELIN réglementaire.

Bref, "Rock The House Live!" est une déception. Il manque de magie, il manque de puissance, de folie, de ce qu’on attend d’un album live en fait. Ce qu’il faudrait, c’est une réédition en Blu Ray de l’intégralité du show (donc les vingt-deux titres) pour se faire une véritable idée de l’ambiance et de la prestation réelle de HEART parce que sur disque seul, ce n’est absolument pas motivant. Pour un premier album live officiel, ce n’est franchement pas une réussite et il correspondra d’ailleurs à une baisse de popularité pour le groupe. Comme quoi…

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par DARK BEAGLE :


HEART
Heart (1985)
Le phénix renaît de ses cendres




HEART
Brigade (1990)
Aurait pu s'appeler legion.


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Ann Wilson (chant, flûte)
- Nancy Wilson (guitare, chant, mandoline)
- Howard Leese (guitare, claviers, mandoline, chant)
- Mark Andes (basse, chant)
- Denny Carmassi (batterie)


1. Wild Child
2. Fallen From Grace
3. Call Of The Wild
4. How Can I Refuse
5. Shell Shock
6. Love Alive
7. Under The Sky
8. The Night
9. Tall, Dark Handsome Stranger
10. If Looks Could Kill
11. Who Will You Run To
12. You're The Voice
13. The Way Back Machine
14. Barracuda



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod