Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2011 Call To Arms
2012 Heavy Metal Thunder Live...
2013 Sacrifice
2015 Battering Ram
 

- Style : Iron Maiden, Angel Martyr, Sarasin, Wami, Krokus, Accept, The Rods, Girlschool, Blaze Bayley, Nightmare, Samson, Riot
- Membre : Msg, Oliver / Dawson Saxon, The Scintilla Project
- Style + Membre : MotÖrhead
 

 Myspace (566)
 Cha�ne Youtube (643)
 Site Officiel De Saxon (1343)
 Site Français (1882)

SAXON - Into The Labyrinth (2009)
Par JEFF KANJI le 12 Mars 2013          Consultée 990 fois

Il n’était pas facile de succéder à "The Inner Sanctum" c’est certain. SAXON a sans doute eu grande conscience de cet état de fait au moment de s’atteler à la composition de "Into The Labyrinth". Un peu boudé et vite jugé comme décevant à côté de son illustre prédécesseur, cet album est en fait difficile à appréhender. Pas que SAXON se soit lancé dans le Mathcore loin de là, mais "Into The Labyrinth" affiche un certain manque de cohérence et une inspiration en montagnes russes.

Happé par les écoutes multiples de différentes choses, j’en étais presque venu à me dire qu’on était passé à côté d’un authentique bijou. Et je reste encore aujourd’hui transcendé par "Battalions Of Steel", à guidon de Harley pendant "Live To Rock", appuyant le champignon sur le très Speed "Demon Sweeny Todd" et contemplant la grandeur SAXONienne sur "Valley Of The Kings" qui demeure toujours mon titre préféré de la bande (oui oui, devant les "Crusader", "Princess Of The Night" et mon petit chouchou "To Hell And Back Again").

Cinq premiers titres d’une incommensurable puissance et d’une classe rare suivis d’un Hard "Slow Lane Blues" pas transcendant mais plaisant… C’est bien là que le bât blesse. La face B de "Into The Labyrinth" n’est clairement pas au niveau. Si on pourra se laisser impressionner par la production puissante et charnue, il faudra se rendre à l’évidence, les rythmiques lourdes ne suffisent pas à sauver "Crime Of Passion". "Voice" s’avère même carrément pénible et les quatre derniers titres sont insignifiants à l’exception de "Come Rock Of Ages" qui n’est pas non plus du grand SAXON tout en rappelant que les Anglais en savent un rayon côté Rock'N'Roll.

5/5 pour la première moitié de l’album
1/5 pour la deuxième

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


PRIMAL FEAR
Best Of Fear (2017)
Mise au point d'une décennie qui explore




HOLOCAUST
The Nightcomers (1981)
Le secret (pas si) bien gardé de la NWOBHM


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
   GEGERS
   JEFF KANJI

 
   (3 chroniques)



- Biff Byford (chant)
- Paul Quinn (guitare)
- Doug Scarratt (guitare)
- Nibbs Carter (basse)
- Nigel Glockler (batterie)


1. Battalions Of Steel
2. Live To Rock
3. Demon Sweeney Todd
4. The Letter
5. Valley Of The Kings
6. Slow Lane Blues
7. Crime Of Passion
8. Premonition In D Minor
9. Voice
10. Protect Yourselves
11. Hellcat
12. Come Rock Of Ages (the Circle Is Complete)
13. Coming Home (bottleneck Version)



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod