Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD-ROCK MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (4 / 11)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1969 1
1971 Flying One Hour Space...
1974 Phenomenon
1975 Force It
1976 No Heavy Petting
1977 Lights Out
1978 Obsession
1979 Strangers In The Night
1980 No Place To Run
1981 The Wild, The Willing...
1982 Mechanix
1983 Making Contact
1986 Misdemeanor
1988 Ain't Misbehavin
1992 High Stakes And Dange...
  Lights Out In Tokyo
1995 Walk On Water
2000 Covenant
2002 Sharks
2003 Live On Earth
2004 You Are Here
2005 Showtime
2006 The Monkey Puzzle
2009 The Visitor
2012 Seven Deadly
2013 Hot'n'live - The Chrysal...
2015 A Conspiracy Of Stars
2017 The Salentino Cuts
 

- Style : Horisont, HÄllas, Sweet, Reuben Archer , Red Zone Rider, Slade
- Membre : Wishbone Ash, The Damned, Msg, Dokken, Scorpions, Vicious Rumors
- Style + Membre : Wild Horses [uk], Uriah Heep, Gary Moore

UFO - Obsession (1978)
Par DARK BEAGLE le 13 Novembre 2016          Consultée 1229 fois

"Lights Out" avait propulsé UFO sur l’autoroute du succès ; l’album avait même pointé dans le top 30 américain ! Et cela coïncidait au moment où Michael Schenker commençait à faire des crises d’angoisse qui le feront quitter le groupe une première fois. Pete Way, patient, parviendra à le faire changer d’avis, mais quelque chose a été cassé entre le blond guitariste et le reste de la formation. Pardon, entre le Schenk et Phil Mogg, le bagarreur chanteur du combo londonien.

C’est dans ce climat un brin tendu que UFO va suivre Ron Nevison, toujours aux manettes (on ne change pas une équipe qui gagne) aux USA afin d’enregistrer cet "Obsession" à la pochette euh… conceptuelle, pour rester poli. Et forcément, le son va s’avérer bien différent de ce à quoi nous avaient habitués les majoritairement britanniques. Il va être plus léché, plus frais.

"Obsession" ne s’apprécie pas comme un autre disque de UFO, qui sent la brique des faubourgs londoniens, le crachin et le smog. Obsession est plus lumineux, mais plus lisse également.
Et il est sacrément bon, le bougre. Pas parfait, hélas (la constante de UFO qui consiste à bousiller tout chef d’œuvre potentiel), mais il peut tenir tête à son grand frère sans problème. On retrouve un peu de ce dernier dans le tonitruant "Only You Can Rock Me", qui tire quelque peu sur "Too Hot To Handle". Il y a aussi ces cordes qui embellissent les ballades de façon convaincante (le très QUEEN "Looking Out For No. 1"). Ce qui n’est pas du tout du goût de Pete Way !

"Obsession" est un album très compact, assez court. Et cela lui va très bien. Le groupe varie les plaisirs, passant du gros Hard Rock ("Pack It Up (And Go)", "Hot’N’Ready") à des choses plus légères (les ballades, plutôt réussies dans l’ensemble) à des expérimentations qui pêchent dans la finition, comme "Cherry", qui repose sur une ligne de basse un peu trop simpliste pour se montrer passionnante de bout en bout.

Cependant, il était acté que "Obsession" serait le dernier album studio avec Michael Schenker à la guitare. Le moment était donc bon de sortir un nouveau live. "Obsession" se veut donc charnière dans la carrière de UFO, il marque clairement la fin d’une époque – pas son testament, laissons ce rôle à "Strangers In The Night".

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


Rory GALLAGHER
Calling Card (1976)
That I'm gonna make you smile forever if I can




BLUE ÖYSTER CULT
Cultösaurus Erectus (1980)
Huître du paléolithique


Marquez et partagez




 
   LATIMUS

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Phil Mogg (chant)
- Michael Schenker (guitares)
- Pete Way (basse)
- Paul Raymond (guitare, claviers)
- Andy Parker (batterie)


1. Only You Can Rock Me
2. Pack It Up (and Go)
3. Arbory Hill
4. Ain't No Baby
5. Lookin' Out For No. 1
6. Hot'n'ready
7. Cherry
8. You Don't Fool Me
9. Lookin' Out For No. 1 Reprise
10. One More For The Rodeo
11. Born To Lose



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod