Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1969 1
1971 Flying One Hour Space...
1974 Phenomenon
1975 Force It
1976 No Heavy Petting
1977 Lights Out
1978 Obsession
1979 Strangers In The Night
1980 No Place To Run
1981 The Wild, The Willing...
1982 Mechanix
1983 Making Contact
1986 Misdemeanor
1988 Ain't Misbehavin
1992 High Stakes And Dange...
  Lights Out In Tokyo
1995 Walk On Water
2000 Covenant
2002 Sharks
2003 Live On Earth
2004 You Are Here
2005 Showtime
2006 The Monkey Puzzle
2009 The Visitor
2012 Seven Deadly
2013 Hot'n'live - The Chrysal...
2015 A Conspiracy Of Stars
2017 The Salentino Cuts
 

- Style : Red Zone Rider, Horisont, Sweet, Slade, Reuben Archer
- Membre : Msg, Dokken, Scorpions
- Style + Membre : Wild Horses [uk], Uriah Heep, Gary Moore

UFO - No Heavy Petting (1976)
Par LATIMUS le 27 Mars 2006          Consultée 11562 fois

Ah, cette pochette ! Je me souviens l’avoir découverte bien avant de m’intéresser au Hard-Rock, et je me demandais quelle musique pouvait bien jouer ce groupe dont personne ne parlait nulle part (faut dire qu’à l’époque je me cantonnais au Hit-Parade d’Europe 1 !). Les pochettes de UFO, pour la plupart signées par le studio Hipgnosis (qui a travaillé avec bon nombre de groupes des 70’s), ne sont pas forcément toujours du meilleur goût, mais au moins elles savent marquer les esprits !

Bon, la pochette, c’est bien, mais l’essentiel, c’est la musique. Et quelle musique ! Après deux albums en deux ans avec Michael Schenker à la guitare (« Phenomenon » et « Force It »), UFO remet le couvert en 1976. Avec un petit nouveau, aux claviers : Danny Peyronel (ex-Heavy Metal Kids), ma foi plutôt doué (en plus, il participe un peu aux compositions). Il sera néanmoins remplacé par Paul Raymond peu de temps après.

Bon, inutile de faire durer le suspense plus longtemps, « No Heavy Petting » est à mon avis l’un des tout meilleurs albums de l’OVNI. Pas aussi connu que « Lights Out » et « Strangers In The Night », pas aussi bien produit non plus, mais malgré tout largement indispensable. Michael Schenker y est fabuleux de toucher et d’inspiration. Quel talent, quel feeling ! La maîtrise totale ! Phil Mogg chante, comme toujours, avec finesse et classe ! Et surtout, le songwriting est vraiment excellent. La paire Schenker/Mogg sait vraiment composer des joyaux (parfois aidée par Pete Way). C'est ce talent pour la composition (le titre le plus faible est... une reprise !) et surtout la subtilité des mélodies et des arrangements (tout en restant Hard !), qui m'ont subjugué lorsque j'ai découvert "No Heavy Petting". Il faut avouer que le groupe de Hard-Rock "lambda" paraît en comparaison bien balourd.

Vous n’échapperez pas au détail titre par titre, tellement cet album m’a marqué.
« Natural Thing » : waouh, quel son de gratte ! L’enchaînement des riffs est magistral, mes amis !
« I’m A Loser » : intro acoustique prenante, puis succession de passages calmes et plus Hard, et de solos ô combien remplis d’émotion !
« Can You Roll Her » : un titre au rythme soutenu, avec un solo de guitare court mais tellement intense !
« Belladonna » : une ballade pas franchement gaie, sans batterie, avec un enchaînement d’accords remarquable, l’émotion atteint son comble vers la fin.
« Reasons Love » : un titre assez technique, avec un solo totalement incroyable pour l’époque, surtout qu’Eddie Van Halen est encore inconnu dans les chaumières...
« Highway Lady » : composé par Peyronel, ce morceau sympathique et dynamique fait la part belle aux claviers.
« On With The Action » : pas mal de guitare sur ce titre, et un solo absolument torride de Schenker (ben oui, encore lui !).
« A Fool In Love » : c’est une reprise de Frankie Miller. Quoi qu’il en soit, c’est à mon avis le titre le plus faible de l’album, même s’il se laisse écouter, il est un cran en dessous, un peu mou.
« Martian Landscape » : encore une ballade, poignante au possible.

Il va sans dire que je mets 5/5 à cet album, un des plus grands disques de guitare selon moi (bon, faut que j’aille réviser mes gammes, là, je vous laisse... ;-) et surtout un summum de finesse... dans un monde de brutes !

A lire aussi en HARD ROCK par LATIMUS :


George LYNCH
Sacred Groove (1993)
Album solo fourre-tout mais de qualité




THIN LIZZY
Life (1983)
Deuxième excellent live de Thin Lizzy

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   LATIMUS

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Phil Mogg (chant)
- Michael Schenker (guitare)
- Pete Way (basse)
- Danny Peyronel (claviers)
- Andy Parker (batterie)


1. Natural Thing
2. I'm A Loser
3. Can You Roll Her
4. Belladonna
5. Reasons Love
6. Highway Lady
7. On With The Action
8. A Fool In Love
9. Martian Landscape



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod