Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Sweet, Reuben Archer , Red Zone Rider, Slade
- Membre : Msg, Scorpions, Dokken

UFO - You Are Here (2004)
Par MOMO HEARTBREAKER le 13 Mars 2004          Consultée 5866 fois

Tiens un nouvel album de UFO, la vache ça nous rajeunit pas tout ça ! Après un « Sharks » assez bancal et le énième plantage de la tournée de l’imprévisible Michael Schenker, on peut dire que ça sentait le sapin du côté de l’ovni. Mais contre vents et marées, c’est, après les vrais / faux contacts avec John Norum (accaparé depuis par la reformation d’Europe), Vinnie Moore qui accepta la mission de reprendre le manche avec dans sa besace un renfort de choix avec l’excellent batteur Jason Bonham.

Quelques répètes pour huiler le tout et voici que débarque sans frémir avec près de 6 mois d’avance sur le planning « You Are Here ». Première chose que l’on remarque à la première écoute: la production est énorme et vous prend les tripes d’entrée de jeu pour ne plus vous lâcher. Restait à assurer au niveau des compositions et là le bilan est moins élogieux malgré la classe indéniable du line-up killer présent sur cette galette. Tout début partant en fanfare avec le mammouth « When Daylight Goes To Town ». Ce titre est énorme de feeling, de puissance rock, bref un grand moment de bonheur, après le groovy « Black Cold Coffe », on se prend deux autres mandales avec l’excellent « The Wild One » et le carrément génial « Give It Up ». Avec cette composition UFO renoue avec sa légende, malheureusement la suite est plus inégale et reste bien en dessous de l’âge d’or des 70’s / 80's.
Cependant quelques morceaux tirent leur épingle du jeu comme les surprenants « Slipping Away » et « Mr. Freeze » ou le sympa « Jello Man » où Vinnie Moore ne se contente pas d’imiter Schenker et amène une touche tout à fait personnelle rappelant par moment le jeu de Steve Vai.
A l’écoute de ce disque, on pourra encore saluer la voix reconnaissable entre mille de Phil Moog qui fait sonner les mots d’une manière unique et parvient à sublimer des compositions ma foi bien classiques comme « Baby Blue ».

En résumé, un disque sympathique qui ne pourra qu’attirer les amateurs de hard classieux et classique, bien que l’essai ne soit pas totalement transformé pour ma part, la faute à quelques compositions un peu faciles et téléphonées à mon goût qui obligent à jouer avec la touche track de mon mange-disque. A écouter en priorité “When Daylight Goes To Town” et “Give It Up” donc.

A lire aussi en HARD ROCK par MOMO HEARTBREAKER :


The CULT
Sonic Temple (1989)
Hard rock

(+ 1 kro-express)



The QUILL
« Hooray! It's A Death Trip » (2003)
Hard rock


Marquez et partagez



Par GEGERS




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
  N/A



- Phil Mogg (chant)
- Paul Raymond (guitare et claviers)
- Vinnie Moore (guitare)
- Pete Way (basse)
- Jason Bonham (batterie)


1. When Daylight Goes To Town
2. Black Cold Coffee
3. The Wild One
4. Give It Up
5. Call Me
6. Slipping Away
7. The Spark That Is Us
8. Sympathy
9. Mr. Freeze
10. Jelloman
11. Baby Blue
12. Swallow



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod