Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1971 Rory Gallagher
  Deuce
1973 Blueprint
  Tattoo
1974 Irish Tour
1975 Against The Grain
1976 Calling Cards
1978 Photo Finish
1979 Top Priority
1980 Stage Struck
1982 Jinx
1987 Defender
1990 Fresh Evidence
2011 Notes From San Franci...
2020 Check Shirt Wizard - Liv...
 

- Style : Led Zeppelin, Gary Moore, Tyler Bryant & The Shakedown

Rory GALLAGHER - Live ! In Europe (1972)
Par DARK BEAGLE le 24 Juillet 2020          Consultée 312 fois

Pour Rory Gallagher, enregistrer des albums était une façon de repartir en tournée. Jouer, toujours jouer, transpirer son Blues à attaquer la peinture de sa guitare. Par la suite, même sans nouveau matériel à proposer, la route était primordiale pour lui, vectrice de stress, mais également une espèce de sacerdoce. Il aura beaucoup donné pour son art et difficile de ne pas comprendre que l’Irlandais vivait pour la musique. Pas forcément que pour la sienne d’ailleurs, mais pour ce Blues qui l’avait marqué à vie. En 1972, le jeune homme a vingt-quatre ans et déjà neuf ans de carrière derrière lui, même si ses premiers pas en studio ont été faits avec TASTE. "Live! In Europe" fait suite à ses deux opus studio parus en 1971 et inaugure ainsi une belle série d’enregistrements en public sous son propre nom.

La version originale, en vinyle, comprenait sept pistes, avant que la version CD nous propose deux Blues supplémentaires lors de sa réédition (*). Il s’agissait donc d’un simple, mais déjà il laissait entrevoir les capacités de Gallagher sur scène, cette capacité à dompter les foules en laissant simplement parler son feeling. Quelque part, c’est assez monstrueux, surtout que "Live! In Europe" ne propose que deux morceaux issus des albums solo de Rory, le reste étant constitué de reprises ou de chansons traditionnelles qu’il a fortement remaniées pour en faire de véritables standards de son répertoire, électrisants et se fondant à merveille dans ce que peut proposer le guitariste.

À peine le jeune Irlandais est présenté que les hostilités commencent. "Messin’ With The Kid", un standard du Blues que Gallagher se réapproprie totalement. Son jeu se fait incendiaire, il chante comme un possédé, derrière lui la section rythmique vient apporter un côté Heavy pas désagréable pour un sou. Un Blues très dur, qui tâche et qui met en évidence une constatation assez terrible. Même en ne connaissant pas le répertoire de Gallagher ni même les classiques auxquels il se frottait, assister à un de ses shows devait malgré tout être un moment fort, qui pourrait se rapprocher d’une espèce de transe électrique. Il est impossible de résister à la passion du guitariste, qui suinte à chaque note, à chaque couplet.

Il sait varier les plaisirs. Si les deux premières pistes montrent une certaine agressivité, le Blues lent d’un "I Could’ve Had Religion" fait merveille, il transporte ailleurs, tandis que "Going To My Hometown" voit Rory sortir la mandoline et livrer un moment d’excellence, entre une approche vocale très Rock’N’Roll et les sonorités un brin aigrelettes de la mandoline. L’enchaînement avec "In Your Town" est juste parfait, cette dernière s’étendant sur une bonne dizaine de minutes et voyant le guitariste se livrer à une prestation de haut niveau. Le public ne s’y trompe pas et répond bien présent.

Sur la version originale, on embrayait directement sur "Bullfrog Blues", qui est un véritable retour à l’électricité. Le jeu de Gallagher est flamboyant et surtout, il laisse l’occasion à ses musiciens de s’exprimer également, il se met en retrait afin qu’ils puissent briller à leur tour, mis en lumière par un artiste qui savait se faire discret également. Un final de folie, donc, qui donne envie de se remettre le disque à peine les derniers applaudissements meurent. En sept titres (ou neuf), le guitariste irlandais semble avoir tout dit. Donné une leçon dont nous ne sommes pas prêts de nous remettre. Rassurez-vous, il fera encore mieux plus tard.

Parce que sur ce Live, tout n’est pas parfait. Si l’ensemble sonne de façon très authentique, ça reste tout de même un peu court : trois quarts d’heure pour la version originale, un peu moins d’une heure pour la réédition en CD, il y aurait certainement eu de quoi faire un double LP vu que nous avons juste quelques extraits captés à différents endroits en Europe, rien de vraiment complet. Et parfois, Rory donne l’impression d’avoir la voix un peu fatiguée. Après, il n’a jamais été un grand chanteur, mais il véhiculait ses émotions avec un feeling monstrueux, il se laissait aller au gré de la chanson et tant pis s’il était parfois un peu faux.

Quoiqu’il en soit, avec "Live! In Europe" Rory GALLAGHER assoit complètement sa réputation. Il sublime complètement ce qu’il a fait en studio (bon, ici seulement "Laundromat" et "In Your Town") et il fait siennes des reprises de standards, en les réarrangeant, en les imaginant différemment. Finalement, nous avons là ce que nous attendons d’un enregistrement en public : qu’un artiste parvienne à se sublimer et à transcender les chansons qu’il interprète. Nous ne pouvons juger le travail de Gallagher de la même façon qu’il soit en studio ou sur scène, il s’agit de deux approches différentes qui n’ont pas vraiment d’équivalence. En live, le guitariste est un feu dévastateur. Et il fera encore beaucoup mieux deux ans plus tard. Ce type était vraiment monstrueux.


(*) La tracklist prend donc en compte la version CD, pas plus indispensable que la version LP, mais tout de même plus complète.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


Tyler BRYANT & THE SHAKEDOWN
Truth And Lies (2019)
Un petit mensonge aux accents de vérité




URIAH HEEP
Living The Dream (2018)
Le Heep vieillit plutôt bien


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Rory Gallagher (chant, guitare, mandoline, harmonica)
- Gerry Mcavoy (basse)
- Wilgar Campbell (batterie)


1. Messin' With The Kid
2. Laundromat
3. I Could've Had Religion
4. Pistol Slapper Blues
5. Going To My Hometown
6. In Your Town
7. What In The World
8. Hoodoo Man
9. Bullfrog Blues



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod