Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Quo France (1624)

STATUS QUO - Back To Back (1983)
Par DAVID le 19 Juin 2008          Consultée 3252 fois

Années 80, John Coghlan out, ça commence sérieusement à sentir le roussi. La qualité des albums allant decrescendo depuis Never Too Late, c'est un groupe fatigué qui enregistre Back To Back. Personne n'est d'accord sur l'orientation musicale du disque, l'heure de la séparation est proche. Back To Back est l'œuvre d'un groupe en roue libre, en train de mourir, l'envie n'est plus là. De toute évidence, les gars sont finis, dépassés. Alan Lancaster tente tant bien que mal de freiner le plus possible les velléités popisantes de Francis Rossi, tandis que ce dernier aimerait pouvoir se lâcher davantage, sans contraintes, et négocier le virage des années 80 une bonne fois pour toute. D'où un album en demi-teinte, le cul entre deux chaises, avec d'un côté les rythmes traditionnels de boogie, toujours présents, et de l'autre des mélodies désuètes, proches de la variété.

Les claviers deviennent franchement kitch, on pouvait déjà s'en rendre compte sur les fautes de goût de 1+9+8+2. Avec le single Marguerita Time, très pop et cucul la praline, ainsi que le rigolo Going Down Town Tonight, composé par le claviériste Guy Johnson (un pote à Francis Rossi), Back To Back influencera certainement les heures les plus rock du Club Dorothée. On finit par s'attacher à ces chansons là, à les trouver entraînantes même si Status Quo commence à devenir ringard. Pour le reste, Back To Back se laisse écouter... mais est-ce suffisant ? Certainement pas. La reprise d'Elvis Presley, A Mess Of Blues, est sympa, rythmée... classique ! Mais les autres titres boogie paraissent bien fades, que ce soit Can't Be Done ou Win Or Lose. Même chose pour la ballade Too Close To The Ground où là encore, Francis Rossi donne l'impression de bailler pendant qu'il chante. Si les qualités mélodiques sont présentes, c'est bien un groupe sans vie qui joue derrière et ça s'entend !

Du coup, on en vient à attendre avec impatience le moindre titre qui se démarque un minimum de ce marasme... Ol' Rag Blues et ses sonorités 80's ? Bof, rien qu'avec son intro « héroïque » (gros son de batterie et solo de guitare caricatural), on pouvait se douter de quoi serait fait In The Army Now... ça fait peur.
No Contract et son rythme mécanique ? En voilà une compo bien burnée, plus heavy, chantée par Rick Parfitt, bien dans le style moderne de Just Supposin'. Les riffs sonnent comme du Money For Nothing avant l'heure. La fin de l'album est plus animée également, avec Your Kind Of Love, le seul titre chanté par Alan Lancaster dont on appréciera le feeling, un bon rock tranquille, sans prétention, quelques sonorités aigües « à la U2 » sur les couplets... le son étant meilleur que sur 1+9+8+2, ça aide.

Avec Stay The Night, on a même un riff à la Start Me Up, revu et corrigé version Status Quo, avec un Francis Rossi qui sort de sa léthargie... un des meilleurs titres de Back To Back. Pour en arriver à se réjouir d'un titre comme Stay The Night, cela signifie que le reste n'est pas bien folichon.
Usé par les tournées incessantes, les problèmes de drogue et les relations difficiles entre Alan Lancaster et Francis Rossi, Status Quo organisera une tournée d'adieu, End Of The Road, avant de se séparer une première fois. Avec le recul et vu la gueule de Back To Back , la nécessité de cette séparation saute aux yeux.

A lire aussi en DIVERS par DAVID :


STATUS QUO
Just Supposin'... (1980)
Boogie




STATUS QUO
Blue For You (1976)
Boogie


Marquez et partagez




 
   DAVID

 
  N/A



- Francis Rossi (chant, guitare)
- Rick Parfitt (guitare, chant)
- Alan Lancaster (basse, chant)
- Pete Kircher (batterie)
- Andy Bown (claviers)


1. A Mess Of Blues
2. Ol' Rag Blues
3. Can't Be Done
4. Too Close To The Ground
5. No Contract
6. Win Or Lose
7. Marguerita Time
8. Your Kind Of Love
9. Stay The Night
10. Going Down Town Tonight



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod