Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1971 Dog Of Two Head
1974 Quo
2011 Quid Pro Quo
2013 Bula Quo !
 

 Quo France (2215)

STATUS QUO - Live Alive Quo (1992)
Par JOHN DUFF le 25 Juillet 2022          Consultée 488 fois

Dès mon arrivée sur NIME, l'ami Dark Beagle m'a demandé si je pouvais prendre en charge les Lives de STATUS QUO pour qu'il se consacre de son côté aux albums studio. Grand bien lui en a pris et je l'en remercie ! En effet, je le martèlerai à chaque chronique s'il le faut, l'expérience QUO en live est quelque chose à ne pas rater. Que ce soit sur CD, vinyle, VHS, DVD, Blu-Ray, ou encore mieux en vraies conditions de live, l'énergie déployée par les Britanniques est tellement communicative qu'on ne peut rester de marbre. Après le "Live!" mythique de 1977 et le très bon "Live At The N.E.C" de 1982, nous allons nous pencher ici sur le "Live Alive Quo".

Pour vous remettre dans le contexte, les années 1980 n'ont pas été les plus qualitatives pour le groupe. Déjà, le Frantic Four n'est plus. John Coghlan s'est fait la malle en 1982 suivi par Alan Lancaster quelques années plus tard. Après un passage éclair de Pete Kircher derrière les fûts, c'est finalement Jeff Rich qui prendra le poste de batteur tandis qu'à la basse officiera John "Rhino" Edwards. Comme beaucoup de formations, STATUS QUO va s'essayer à des sonorités plus "actuelles", avec plus de synthé, de basse. En découlera un "In The Army Now" à la limite de l'insupportable avec sa prod' beaucoup trop propre et ses compos bien fadasses et un "Ain't Complaining" qui ne sera pas mieux.

Comme d'habitude, il y a aura plusieurs éditions (*) (cf mon coup de gueule sur "Live At The N.E.C"), je vais donc me concentrer ici sur l'édition d'origine, c'est-à-dire la version six titres. Attendez, vous avez dit six titres ? Ce ne serait pas du foutage de gueule là ? Sur le papier c'est vrai que ça fait léger mais laissez-moi quelques minutes. Déjà il est primordial de séparer les cinq premiers titres de la dernière piste qui dure vingt minutes.

Cette prestation donnée le 30 Août 1992 au Sutton Park de Birmingham est très courte et se doit d'être percutante. Le groupe est là pour en découdre et quoi de mieux que "Whatever You Want" et son intro dantesque pour ouvrir les hostilités ? Ce titre définit à lui seul l'essence du groupe, son énergie communicative, son efficacité à pondre un hit avec des riffs simples. Jeff Rich et John "Rhino" Edwards assurent parfaitement la rythmique, quel pied ! Dans les classiques on retrouve également la mythique "Caroline" si simple mais si efficace ainsi que la reprise "Rockin' All Over The World", toujours aussi percutante et tellement fédératrice. En terme de titres récents, STATUS QUO joue intelligemment en plaçant "In The Army Now", reprise de BOLLAND & BOLLAND qui a cartonné à sa sortie en 1986. Ce titre a fait pas mal parler parmi les die-hard fans, qui pensent que le groupe s'est vautré. Vous savez comme moi que le fan n'apprécie pas les démarches où son groupe fétiche tente d'être plus mainstream. Pour ma part, je ne trouve pas ce titre mauvais (surtout quand on connaît l'original…). L'ayant vécu plusieurs fois en live, ce moment permet une accalmie où tout le public peut reprendre en chœurs les "Wohoho" pour ne faire qu'un, frissons garantis. Dans les nouveautés, notons également la présence de "Burning Bridges", titre sympathique en studio qui prend aussi toute sa dimension en Live grâce à sa mélodie très entraînante. Co-écrit par Andrew Bown, "Burning Bridges" prouve qu'avec une mélodie à la limite de la variétoche, on peut créer un hit taillé pour le live.
Nous voilà maintenant à la piste finale, ce mastodonte de vingt minutes qu'est "Roadhouse Blues", la reprise de la célèbre chanson de The DOORS. Si le groupe avait l'habitude en effet de se servir de ce titre pour partir en longues improvisations, ici il y a un réel travail d'assemblage car pendant les vingt minutes vous entendrez un medley de sept titres, rien que ça ! La seconde différence est que le chant sur "Roadhouse Blues" est assuré par Rick Parfitt, qui s'en sort extrêmement bien. La rythmique pachydermique est toujours présente, Francis Rossi tricote sa Telecaster mais dès la huitième minute, le medley démarre réellement. Composé de reprises ainsi que de trois titres du QUO, la force de ce medley est cet enchaînement improbable mais tellement bien pensé de toutes ces pistes. Entendre le public hurler le "skyyyyy" en fin de "Living On An Island" pour finalement se manger en pleine face "Break The Rules" et son Boogie Rock endiablé est jouissif. Entendre "The Price Of Love" si rarement interprété, glisser "Marguerita Time" (titre préféré de Rossi et l'un des plus variétoche sans aucun doute) puis conclure en reprenant "Roadhouse Blues" c'est juste un pied phénoménal. Clairement le grand moment de ce Live.

STATUS QUO aura la bonne idée par la suite de créer des medleys tellement le groupe a de chansons dans son répertoire. Je vous conseille le "Mystery Medley" et plus récemment (années 2000) le "Proposin' Medley". Certains groupes devraient réellement jouer cet exercice. Je pense notamment à IRON MAIDEN, les accords étant sensiblement similaires sur beaucoup de titres, il y aurait moyen de faire de belles choses.

Je vais terminer cette chronique sur la jaquette et sur un brin de nostalgie. Ce "Live Alive Quo" je l'ai vécu aussi en VHS, à de nombreuses reprises, grâce à mon père que je ne remercierai jamais assez de m'avoir fait découvrir ce groupe (entre autres). Également, la photo montre quatre membres en plein effort, les cheveux de Rick qui lui cachent le visage, Andrew et son harmonica, Francis qui torture sa guitare, John possédé par la rythmique. Vraiment, cette pochette a quelque chose de sauvage et définit parfaitement ce groupe. STATUS QUO est une expérience live à part entière, c'est une déflagration de Boogie survolté qui ne peut laisser indifférent. Malgré l'époque où les albums studio du groupe sont vraiment passables, leurs performances live, elles, restent intactes. Si vous voulez vraiment sentir l'énergie en un temps condensé sans titre-tiroir, ce "Live Alive Quo" est le plus approprié.

(*) La réédition comporte l'ajout de trois autres titres captés à Wembley en 1990 ainsi qu'une version single du "Roadhouse Medley", aucun intérêt donc.

Note réelle : 4,5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par JOHN DUFF :


HALESTORM
Reanimate 2.0 : The Covers Ep (2013)
Hale is for children




HALESTORM
Back From The Dead (2022)
Lzzy a la rage !


Marquez et partagez




 
   JOHN DUFF

 
  N/A



- Francis Rossi (chant, guitare)
- Rick Parfitt (chant, guitare)
- John Edwards (basse)
- Andy Bown (claviers)
- Jeff Rich (batterie)


1. Whatever You Want
2. In The Army Now
3. Burning Bridges (on And Off And On Again)
4. Rockin' All Over The World
5. Caroline
6. Roadhouse Medley (roadhouse Blues /the Wanderer /
- Réédition Cd
7. Don't Drive My Car
8. Hold You Back
9. Little Lady
10. 'roadhouse Medley' (single Version)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod