Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1971 Dog Of Two Head
1974 Quo
2011 Quid Pro Quo
2013 Bula Quo !
 

 Quo France (2213)

STATUS QUO - Live! (1977)
Par JOHN DUFF le 31 Mars 2022          Consultée 896 fois

Ah les années 1970, décennie qui nous a valu d'excellents albums sublimés par des captations live de qualité. Entre le "Tokyo Tapes" de SCORPIONS, le "Live At Budokan" de CHEAP TRICK ou encore le "Made In Japan" de DEEP PURPLE, pour ne citer qu'eux, on a vraiment de quoi faire et quel pied d'apprécier ces performances. C'était aussi l'époque des concerts avec des chansons "tiroir", entendez par là des titres volontairement allongés afin de laisser l'improvisation prendre le dessus. On pourrait écrire un livre rien que sur cette décennie et ses témoignages live mais ici je vais vous parler de la légende du Boogie Rock, STATUS QUO.

En 1976 (année de captation du Live), STATUS QUO est en pleine bourre. Après des débuts dans le Rock Psychédélique, le Frantic Four (comprenez par là les quatre membres que sont Francis Rossi, Rick Parfitt, Alan Lancaster et John Coghlan) durcit le ton avec le duo d'albums "Ma Kelly's Greasy Spoon" / "Dog Of Two Head" mais prendra vraiment son envol avec l'enchaînement incroyable de cinq albums de qualité entre 1972 ("Piledriver") et 1976 ("Blue For You").

Is there anybody there who wants to rock?! Is there anybody there who wants to roll?! Is there anybody there who wants to boogie?! Tonight, live, from the Apollo Glasgow, we have the number one rock'n'roll band in the land, will you welcome the magnificent STATUUUUUS QUOOOOOO!!!!!!

C'est ce que vous entendrez en lançant ce double Live. Devant un public survolté, le groupe arrivera assez sobrement avec un Francis Rossi demandant au public "How Are You Doing?". Et là la machine se lance. "Junior's Wailing" ouvre les hostilités, le son est excellent, la basse ronronne comme il faut et Coghlan martèle ses fûts. Le premier quart d'heure de ce Live est clairement celui d'Alan Lancaster qui va assurer le chant sur les quatre premiers titres. Les indissociables "Backwater" / "Just Take Me" (qui ouvraient l'album "Quo") enfoncent le clou et "Is There A Better Way" nous prouve encore une fois que la section rythmique du groupe est impressionnante. Je pense sincèrement que Rick Parfitt est l'un des meilleurs guitaristes rythmiques au monde avec Malcolm Young. Ses capacités d'attaque avec son poignet sont folles et ça demande énormément de talent et d'endurance pour tenir une rythmique comme ceci pendant plus d'une heure chaque soir. Francis, quant à lui, tricote dans tous les sens, jamais loin de la fausse note mais c'est aussi ça la beauté de ce groupe en live, c'est sauvage et authentique. Ce n'est pas de la démonstration mais bien la passion la passion du Rock'N'Roll qui se dégage pendant tout ce Live.

Comme dit plus haut, on a ici un mini best-of des nombreux albums sortis. Tous les vocalistes ont leurs "moments", la setlist est excellente. Le groupe déroule l'artillerie lourde, les moments Rock'N'Roll sont légion (surtout les Faces 3 et 4 du vinyle) dont "Big Fat Mama" (encore une fois écoutez l'attaque rythmique de Rick) et "Roll Over Lay Down" (mon titre préféré du groupe). Ce titre, déjà extraordinaire en studio, est sublimé en live par le combo qui nous assomme sur la partie finale juste après l'interlude "planant". "Rain" et sa rythmique de plomb nous gifle ou encore l'énorme "Caroline" (qui trouvera sa place en opener de concert et pour ne plus la quitter, aujourd'hui encore) et sa rythmique si simple mais si efficace. Les quelques accalmies ("Most Of The Time" et le début de "Forty-Five Hundred Times") nous apportent un peu de répit avant de se reprendre une déferlante de Boogie Rock survolté.

On a également droit aux fameux titres "tiroirs" avec "Forty-Five Hundred Times" (déjà longue de base mais quel titre !) et "Roadhouse Blues" (des DOORS) où on aura un petit clin d'œil au titre "Gotta Go Home" avec son riff principal pachydermique. Et si je devais être pointilleux, je dirais que ces longues pistes gâchent un peu mon expérience d'écoute, non pas parce que ce n'est pas qualitatif mais je trouve qu'ils prennent un peu trop de place et j'aurais préféré entendre deux ou trois autres titres de leur répertoire ("Blue Eyed Lady" ou "Softer Ride" par exemple). En plus des DOORS, le groupe reprendra également la célèbre "Bye Bye Johnny" de Chuck BERRY (reprise déjà présente sur l'album "On The Level"), scandée par une foule en délire, un grand moment du concert !!

Soyons honnêtes, il y a clairement un avant et un après 1976. "Rockin' All Over The World" qui sortira l'année suivante marquera l'adoucissement de la musique du groupe et les futures (nombreuses) sorties ne seront pas toujours de qualité. Ce témoignage sous forme de double Live est réellement une très bonne porte d'entrée pour découvrir l'époque glorieuse de STATUS QUO, sa passion du Rock'N'Roll et son authenticité en live et il est aussi en soi une formidable conclusion.

A lire aussi en HARD ROCK par JOHN DUFF :


SLASH
4 (2022)
Retour en forme du guitar-hero !

(+ 1 kro-express)



HALESTORM
Reanimate 2.0 : The Covers Ep (2013)
Hale is for children


Marquez et partagez




 
   JOHN DUFF

 
  N/A



- Francis Rossi (guitare, chant)
- Rick Parfitt (guitare, chant)
- Alan Lancaster (basse, chant)
- John Coghlan (batterie)
- Andy Bown (claviers)
- Bob Young (harmonica)


- Disque 1
1. Junior's Wailing
2. Backwater/just Take Me
3. Is There A Better Way
4. In My Chair
5. Little Lady/most Of The Time
6. Rain
7. Forty-five Hundred Times

- Disque 2 :
1. Roll Over Lay Down
2. Big Fat Mama
3. Caroline
4. Bye Bye Johnny (cover Chuck Berry)
5. Rain
6. Don't Waste My Time
7. Roadhouse Blues (cover The Doors)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod