Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (14)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Vulcain, Gun Barrel, American Dog, Sweet
- Membre : Fastway, King Diamond
- Style + Membre : Saxon
 

 Site Officiel Du Groupe (1510)
 Myspace Des Head Cat (813)
 Site MotÖrhead France (1581)
 Myspace Du Groupe (805)
 Myspace De Lemmy (786)

MOTÖRHEAD - Kiss Of Death (2006)
Par POWERSYLV le 8 Septembre 2006          Consultée 17279 fois

Infatigable Lemmy Kilmister. L’alcool, les drogues, les filles, les changements de musiciens, les péripéties de la rock music, des drames et des réjouissances … rien après 30 ans de MOTORHEAD (et je ne parle pas des années HAWKWIND auparavant) n’aura eu raison de sa passion pour le rock graisseux. Cet éternel biker au gosier travaillé au Jack Daniels est depuis longtemps un personnage incontournable du hard rock et du heavy metal. Voilà 10 ans maintenant qu’il a établi un trio stable avec ses 2 acolytes Phil Campbell et Mikkey Dee et malgré quelques dates en concerts et festivals un peu plus « pataudes » que les autres (remember le Wacken 2004 où Lemmy a fortement souffert de la chaleur), on pourrait croire que le bombardier ne s’arrêtera jamais même face à l’usure du temps.

Nous voici en 2006 et après un Inferno plutôt efficace, MOTORHEAD remet ça en studio pour un nouvel album (le 6ème en 10 ans avec le même personnel, pas mal pour un groupe de vieux). Le dénommé Kiss Of Death ne décevra pas les afficionados du groupe car, vous vous en doutez bien, la formule n’a pas changé d’un iota à l’instar d’un AC/DC (qui lui se fait largement attendre !). Depuis le temps et c’est bien sûr le cas ici, on aura compris que le soucis du combo n’est pas de faire dans l’innovation, mais plutôt de composer des titres bien rock’n roll et bien puissants et d’affuter ceux-ci afin de pouvoir tout faire pêter sur scène lors de leurs rendez-vous avec les fans. Du rock’n roll qui balance et le gros son qui va avec, c’est la sauce à laquelle on est mangé juste après le tonitruant et très heavy « Sucker », titre bien baston qui ouvre les hostilités. Qui pourrait dire (à part peut-être au niveau de la célèbre voix erraillée de son mentor) que le groupe qui joue ici a 30 ans ?

Donc, après ce « Sucker » des familles, la fièvre du rock’n roll Motorheadien nous prend au bide avec de sacrés bons morceaux comme « One Night Stand », « Trigger ». « Droit au but », devise d’un célèbre club de foot méridional pourrait bien être le leitmotiv du groupe également. Ici, pas la peine de tergiverser, c’est du bon gros hard rock qu’on se prend dans la face et les fans se reconnaîtront. On retient facilement quelques refrains et phrases chocs (« Under The Gun », « Living In The Past », « Christine » …) et on est obligé de taper du pied. Des chansons sont particulières et se détachent de l’ensemble : le mid-tempo bien lourd et groovy « Under The Gun », le plus calme « God Was Never On Your Side » qui démarre comme une ballade avec un Lemmy assez poignant avant une montée en puissance, « Kingdom Of The Worm » qui est le petit frère de « Sacrifice » … et on se rend compte finalement que ce Kiss Of Death tient ma foi bien la route par rapport à d’autres chapitres moins glorieux de MOTORHEAD comme le moyen Hammered sorti 4 ans plus tôt.

SPV prévoit de fêter ce disque en sortant des versions vinyles, pictures vinyles et le fameux digipack avec bonus (vivement l’album à colorier !). Un bonus qui devrait être la fameuse cover du « Whiplash » de METALLICA. La tournée est déjà prévue pour démarrer début septembre aux Etats-Unis avant un tour en Europe à la fin de l’année.

On ne peut donc que se réjouir de tenir là notre Bombardier serein et en pleine forme, qui avec cette dernière roquette produite par Cameron Webb (comme Inferno) continue pépère sur son rythme de croisière. Kiss Of Death peut ainsi se maintenir sans complexe auprès d’autres bons disques du groupe comme 1916 ou Overnight Sensation, son grand frère de 10 ans. Gageons que d’autres torpilles suivront sans peine tant que Captain Lemmy tiendra bon … je pense que le jour où celui-ci disparaîtra, ça sera quand même un sacré deuil dans la famille metal, non ?

Note : 3.5/5

A lire aussi en HARD ROCK par POWERSYLV :


GOTTHARD
Lipservice (2005)
Un retour réussi au pur hard-rock pour les suisses




BLUE MURDER
Blue Murder (1989)
Premier album du projet de john sykes


Marquez et partagez



Par THE MARGINAL




 
   POWERSYLV

 
   CHAPOUK
   WILD ONE

 
   (3 chroniques)



- Lemmy Kilmister (chant, basse)
- Phil Campbell (guitare)
- Mikkey Dee (batterie)


1. Sucker
2. One Night Stand
3. Devil I Know
4. Trigger
5. Under The Gun
6. God Was Never On Your Side
7. Living In The Past
8. Christine
9. Sword Of Glory
10. Be My Baby
11. Kingdom Of The Worm
12. Going Down



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod