Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (11)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Vulcain, Gun Barrel, American Dog, Sweet
- Membre : Fastway, King Diamond
- Style + Membre : Saxon
 

 Site Officiel Du Groupe (1530)
 Myspace Des Head Cat (835)
 Site MotÖrhead France (1609)
 Myspace Du Groupe (820)
 Myspace De Lemmy (801)

MOTÖRHEAD - Bad Magic Xxxx (2015)
Par CHAPOUK le 13 Octobre 2015          Consultée 6954 fois

Le temps passe quand même… Ce nouvel album à ajouter au compteur de la bande à Lemmy marque les 40 ans de carrière du groupe et sert également de preuve auditive (à ceux qui n'y croiraient pas) que MOTÖRHEAD tient encore debout.

Depuis quelques temps pourtant les prestations scéniques de mister Kilmister sont de plus en plus bancales voire expresses pour certaines… Mais ce n'est pas la peine de crier "place aux jeunes" et de hurler que le groupe ferait mieux de raccrocher, Lemmy n'arrêtera la musique que lorsqu'il se retrouvera entre quatre planches.
Donc jusqu'à ce que le frontman du groupe claque, des albums sortiront régulièrement, il faut s'y faire c'est comme ça.

Et si vous écoutez MOTÖRHEAD dans le fond vous savez très bien ce que vous venez chercher…
Bah oui, depuis des lustres le groupe est à l'image de son frontman : statique. A quelques rares titres qui font exception, les albums se suivent et se ressemblent mais après tout pourquoi demander à MOTÖRHEAD de jouer autre chose que du MOTÖRHEAD puisqu'ils jouent si bien du MOTÖRHEAD ? (vous me suivez ?)...

C'est pourquoi "Victory Or Die" nous livre un uppercut dans la plus pure tradition du groupe, en guise de première piste. C'est exactement ce que je disais dans le paragraphe précédent : rien d'original mais un riffing efficace et une rythmique percutante contribuent à faire le taf. On ne ressent d'ailleurs absolument pas les petites faiblesses vocales de Lemmy, le sombre "Evil Eye" ainsi que "Choking On Your Screams" et ses accents à la "Orgasmatron" sont là pour le prouver. Tout comme les brûlots Punk que sont "Thunder & Lightning" et "Electricity".
Notre papy Lemmy fait donc son taf en faisant également chauffer sa Rickenbacker sur "Fire Storm Hotel", "Tell Me Who To Kill" ou sur le shuffle final : "When The Sky Comes Looking For You".

D'ailleurs avec cet album, on pourrait comparer de façon encore plus imagée notre Lemmy avec un papy sans que cela ne passe pour un manque de respect ou une boutade. Après tout Lemmy c'est un peu notre papy du Métal à tous, un vieux de la vieille, un des grands-pères du Metal. Et je sais pas vous mais moi quand j'étais invitée à manger chez mes grands-parents, c'est souvent qu'ils cuisinaient la même recette. Certes ils le faisaient parce que j'aimais ça mais aussi parce que c'était celle qu'ils maîtrisaient (sûrement) le mieux, ils se faisaient donc plaisir à la reproduire. Et même si je savais, en allant manger chez eux, qu'on allait me servir une énième fois le même plat, ils avaient tellement la maîtrise de ce dernier que je m'attablais avec plaisir et me régalait à chaque fois.

Et ben chez papy Lemmy c'est pareil ! Oui ce "Bad Magic" ne casse pas des barreaux de chaises (moins que son prédécesseur "Aftershock" en tout cas) mais on appréciera toujours secouer la tête sur "Shoot Out All Of Your Lights" ou sur "The Devil", même si le titre se traîne un peu et que le solo de Brian MAY (qui est venu s'encanailler pour l'occasion avec la bande à Lemmy) ne sera pas l'élément principal de l'album que l'on retiendra.

Personnellement, il y a deux titres qui me resteront en mémoire.
En premier la reprise de "Sympathy For The Devil" des STONES, même si le groupe s'était déjà montré efficace dans sa "motorisation" de "Jumpin Jack Flash" sur la version limitée de "Bastard". Car elle prend une patte MOTÖRHEADienne énorme tout en restant fidèle à l'originale (oui même avec les "ouh ouh") et sans devenir ridicule). Pour la petite histoire c'est un catcheur ricain qui a demandé au groupe de reprendre ce morceau des STONES pour en faire la bande son d'un documentaire sur sa vie, sa carrière. Le groupe a trouvé la reprise tellement bonne qu'il l'a inclue sur cette galette et je les en remercie.

Et puis je retiens surtout "Till The End" !
On savait déjà que le groupe pouvait réussir de très belles ballades la preuve notamment avec "God Was Never On Your Side" présente sur "Kiss Of Death". Mais celle-là la surpasse !
Ici Lemmy se fait vraiment poignant, il laisse un peu tomber sa carapace de gros vilain et nous montre qu'en fait lui aussi il a un petit cœur fragile qui bat derrière la façade qu'il s'est construite.
Son chant mélancolique et plaintif sert à merveille cette profession de foi au Rock'N'Roll et nous montre un Lemmy plus humain, qui a conscience de sa mortalité mais qui a une raison de vivre tellement plus forte que tout ce qu'il connaît qu'il est prêt à se sacrifier pour elle.

Dans le fond cet album n'est, objectivement, qu'un album de plus de MOTÖRHEAD. Un album qui a quelques bons titres efficaces, forgés dans le même acier que celui qui forme le logo de la formation, malheureusement pas mal de titres un peu plus quelconques et surtout un titre remarquable qui résume tout l'esprit de cet album !
Certes j'ai préféré "Aftershock" à ce "Bad Magic" mais ce dernier se défend plutôt bien malgré un petit ventre mou.

A lire aussi en HEAVY METAL :


IRON MAIDEN
The First Ten Years #8 (1990)
Heavy metal




LAST TRIBE
The Uncrowned (2003)
Heavy metal


Marquez et partagez







 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Lemmy Kilmister (basse, chant)
- Philip Campbell (guitare, piano sur 13)
- Mikkey Dee (batterie)


1. Victory Or Die
2. Thunder & Lightning
3. Fire Storm Hotel
4. Shoot Out All Of Your Lights
5. He Devil
6. Electricity
7. Evil Eye
8. Teach Them How To Bleed
9. Till The End
10. Tell Me Who To Kill
11. Choking On Your Screams
12. When The Sky Comes Looking For You
13. Sympathy For The Devil



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod