Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (12)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Vulcain, Gun Barrel, American Dog, Sweet
- Membre : Fastway, King Diamond
- Style + Membre : Saxon
 

 Site Officiel Du Groupe (1550)
 Myspace Des Head Cat (849)
 Site MotÖrhead France (1634)
 Myspace Du Groupe (837)
 Myspace De Lemmy (812)

MOTÖRHEAD - Aftershock (2013)
Par CHAPOUK le 11 Novembre 2013          Consultée 8076 fois

Après les nombreuses annulations de concerts, et une prestation des plus rapides au Wacken Open Air cet été, Lemmy Kilmister et ses problèmes de santé ont défrayé la chronique. On pouvait s’attendre logiquement, non pas à ce que "Aftershock" ne voit jamais le jour, (puisqu’il a été enregistré en début d’année) mais à ce que le groupe ne nous honore pas d’une tournée pour fêter cette sortie ! Mais à presque 68 piges, le bon vieux Lemmy a plus d’un tour sous sa basse et peut toujours faire des folies à grands coups de speed, de Jack Daniel’s et de groupies tant qu’il aura un défibrillateur à proximité et ses compères Mikkey Dee et Phil Campbell pour le soutenir.
Alors à quoi ressemble ce nouveau MOTÖRHEAD ?

Ben à du MOTÖRHEAD… mais en un peu plus varié ! Les deux derniers opus "MotÖrizer" et "The World Is Yours" étaient plutôt bons dans l’ensemble, mais restaient affreusement prévisibles. Alors oui ils ont ravi les fans, mais en ont gonflé quelques-uns aussi… Ici c’est pas le cas ! On peut vraiment parler de surprise pour ce tout nouvel album, car le groupe explore un panel varié de styles. En gros le trio infernal s’est fait plaisir et a regroupé tous les genres qu’il affectionne.

On retrouve des ballades de la même envergure que "God Was Never On Your Side" sur "Kiss Of Death". "Lost Woman Blues" comporte justement des riffs très bluesy, et a la particularité de se terminer de façon quasi similaire à "La Grange" de ZZ TOP. Le timbre de Lemmy nous plonge facilement dans une ambiance intimiste, on s’imagine très vite au fond d’un bar enfumé, tard dans la nuit, aux côtés du Godfather of Rock, complètement pété, en train de nous compter ses aventures passées, d’un air mélancolique… "Dust And Glass" produit le même sentiment, encore une ballade Blues, notre bassiste-chanteur pourrait même nous émouvoir avec cette voix suave qu’on ne lui connaissait pas vraiment. Bah, faut dire qu’on est plus habitué de la part du bonhomme à des morceaux plus Punk’N’Roll du type "End Of Time", "Coup de Grace", "Queen Of The Damned" (mon Dieu cette intro de basse !!) et "Going To Mexico" qui sont de pures bombes rappelant fortement aux oreilles du hardos lambda un petit "Iron Fist" ou "Overkill" de derrière les fagots !

MOTÖRHEAD mise depuis plus de 35 ans sur une valeur sûre, sa musique au son si particulier et la voix de son chanteur, et ce n’est pas près de changer ! C’est grâce à recette miracle que le groupe peut encore nous sortir des titres aussi tubesques que "Heartbreaker". Parce que ces guitares pesantes, cette voix éraillée entretenue au whisky, ce refrain accrocheur, qui ouvrent les hostilités et servent de tapis rouge aux trois rockeurs, permettent d’asseoir le groupe à son rang de légende, et surtout de rassurer dès la première piste : oui ça va tabasser sec, assieds-toi sur mon hot rod et c’est parti, je t’emmène faire un tour sur la route 66 !!

Il faut avouer que quelques titres sont un chouïa poussifs, comme par exemple "Death Machine", "Knife" ou "Do You Believe" mais s’écoutent quand même bien dans l’ensemble, et puis sur "Do You Believe", Phil Campbell est particulièrement inspiré niveau soli. Par contre "Keep Your Powder Dry" a de quoi détonner ! On dirait un featuring avec un AC/DC de l’époque Bon Scott ! À croire que le groupe a envie de nostalgie puisque "Crying Shame" n’est autre qu’un morceau typé Little RICHARD et joué façon MOTÖRHEAD, ce piano et ces soli font des merveilles, le tout accompagné d’une section rythmique groovy, on obtient un morceau de Rock'N'Roll à l’ancienne super catchy.

Que tous ceux qui pensent que MOTÖRHEAD est mort et enterré se flagellent à grands coups de chaîne de moto ! "Aftershock" nous envoie en pleine face des titres accrocheurs, pêchus et surtout Rock'N'Roll à souhait, forgés dans la Rickenbacker d’un gaillard coiffé d’un chapeau sudiste, qui lorsqu’il disparaîtra, fera pleurer même le plus couillu des derniers Hells Angels. Le power trio est toujours présent, toujours aussi efficace, alors comme dirait Lemmy en parlant de son skeud : « Volez le si vous devez, achetez-le si vous le pouvez ! »

4.5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par CHAPOUK :


NASHVILLE PUSSY
Let Them Eat Pussy (1998)
Fist & fast !




AEROSMITH
Nine Lives (1997)
Miaou miaou

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez






 
   CHAPOUK

 
   MULKONTHEBEACH

 
   (2 chroniques)



- Lemmy Kilmister (chant ,basse)
- Phil Campbell (guitare)
- Mikkey Dee (batterie)


1. Heartbreaker
2. Coup De Grace
3. Lost Woman Blues
4. End Of Time
5. Do You Believe
6. Death Machine
7. Dust And Glass
8. Going To Mexico
9. Silence When You Speak To Me
10. Crying Shame
11. Queen Of The Damned
12. Knife
13. Keep Your Powder Dry
14. Paralyzed



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod