Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Vulcain, Gun Barrel, American Dog, Sweet
- Membre : Fastway, King Diamond
- Style + Membre : Saxon
 

 Site Officiel Du Groupe (1550)
 Myspace Des Head Cat (849)
 Site MotÖrhead France (1634)
 Myspace Du Groupe (837)
 Myspace De Lemmy (812)

MOTÖRHEAD - Motörhead (1977)
Par CHAPOUK le 26 Mars 2015          Consultée 2777 fois

Les débuts de MOTÖRHEAD ont quand même été plus que houleux, c'est marrant de voir qu'un groupe qui a autant pataugé à son commencement soit devenu aujourd'hui une légende vivante pour bon nombre de hardos et metalleux du monde entier.

Ici on a en fait le premier album officiel du groupe. Oui il est vrai que "On Parole" a été enregistré en 1975 mais le projet a capoté avant que le skeud ne sorte et c'est seulement après le succès monstrueux de "Overkill" qu'il fait son apparition en 1979 au sein de la discographie du power-trio. Et c'est aussi pour ça que "Motörhead" partage une bonne partie de sa tracklist avec "On Parole" puisque ce sont des versions corrigées et réenregistrées de l'opus de 1975.

Et c'est avec un changement de gratteux (bienvenue à Fast Eddie Clarke qui vient remplacer Larry Wallis), combiné à un son bien meilleur que celui des sessions d'enregistrement du "On Parole" de 75, que viennent se poser les bases de ce que sera plus tard le MOTÖRHEAD qu'on connaît.
Le son se fait plus méchant, plus agressif qu'auparavant, et dans le même temps reste bien loin de cet attentat sonore qu'est "Overkill". Il règne encore ici un esprit Punk très présent, ça se sent dans le son, et surtout sur le titre éponyme ou "Lost Johnny" qui sonnent comme n'importe quels titres de groupes keupons de l'époque !

Mais bien que "Lost Johnny" soit énormément marqué par ce son lourd et gras de la Rickenbacker de notre énergumène préféré, et par conséquent perde beaucoup de ce feeling Punk, on est pile poil dans le son MOTÖRHEAD qu'on aime ! Et puis par rapport à ce qu'on entendait sur ce morceau en 1975 (un Hard Rock gentillet et galopant avec sa rythmique "tagada" et son solo tout mignon) c'est beaucoup plus couillu ! On retrouve d'ailleurs cette marque de fabrique-là sur pas mal de titres de l'album : "Iron Horse/Born To Lose" avec ses riffs bluesy et heavy en même temps qui contrastent avec le truc presque Reggae (j'exagère un chouïa) de la version 1975. "White Line Fever" et son groove bien spécifique au groupe ainsi que "Keep Us On The Road" avec sa rythmique plus Hard Rock agrémentée de guitares cradingues, sont également marqués par cette lourdeur particulière.

Et puis on a évidemment Lemmy qui vient nous foutre ses influences Rock'N'Roll en pleine tronche avec tous ces soli bien typés qu'on retrouve un peu partout et surtout avec des titres comme "The Watcher", qui offre un final légèrement psyché avec cette reverb sortie de nulle part et ces effets sonores spatiaux (clin d'œil à HAWKWIND ?), ou "Vibrator". Tiens parlons-en de ce titre d'ailleurs ! Il est beaucoup plus épuré, et plus Rock'N'Roll dans l'esprit que sa version de 1975 qui est pour le moins surprenante avec ses élans psychédéliques en guise de break et la voix toute mignonne de Lemmy qui surprend pas mal ! Ce lifting musical vient juste confirmer l'envie du groupe de progresser dans une direction beaucoup plus speed et rentre-dedans que ce qu'il avait pu produire de façon encore un peu hésitante sur "On Parole".

Même si cet album ne deviendra jamais un classique dans la discographie de MOTÖRHEAD (et que la prod de l'époque affaiblit un peu la virulence des compos) il pose quand même les bases sur lesquelles vont s'appuyer les Anglais pendant toute leur carrière. Et rien que pour ça il ne peut pas être négligé quand on s'intéresse au groupe !

A lire aussi en HEAVY METAL :


DORO
Raise Your Fist (2012)
25 ans après, DORO renaît...




STEEL PROPHET
Unseen (2002)
Heavy metal 80's


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Lemmy Kilmister (chant, basse)
- Fast Eddie Clarke (guitare, chant)
- Phil Taylor (batterie)


1. Motorhead
2. Vibrator
3. Lost Johnny
4. Iron Horse / Born To Lose
5. White Line Fever
6. Keep Us On The Road
7. The Watcher
8. The Train Kept A-rollin'



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod