Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (13)
Questions / Réponses (4 / 71)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1975 On Parole
1977 Motörhead
1979 Overkill
  Bomber
1980 Ace Of Spades
1981 No Sleep 'til Hammersmit...
1982 Iron Fist
1983 Another Perfect Day
1986 Orgasmatron
1987 Rock'n'roll
1991 1916
1992 March Ör Die
1993 Bastards
1995 Sacrifice
1996 Overnight Sensation
1998 Snake Bite Love
2000 We Are Motörhead
2002 Hammered
2004 Inferno
2006 Kiss Of Death
2008 Motörizer
2010 The Wörld Is Yours
  Lemmy : The Movie
2013 Aftershock
2015 Bad Magic
2017 Under Cover
 

- Style : Vulcain, Gun Barrel, American Dog, Sweet, The Rods
- Membre : Hawkwind, Scorpions, Phil Campbell And The Bastard Sons , King Diamond, Fastway, The Damned
- Style + Membre : Lemmy, Saxon
 

 Site Officiel Du Groupe (2624)
 Myspace (1854)
 Site MotÖrhead France (2409)
 Myspace (1618)
 Myspace De Lemmy (1440)

MOTÖRHEAD - No Sleep 'til Hammersmith (1981)
Par JULIEN le 9 Novembre 2003          Consultée 19402 fois

Raaaahh, bon sang, c'est pas possible, c'est trop bon ! Eh, les gars, vous connaissez MOTÖRHEAD ? Mais si vous connaissez, ce putain de groupe britannique qui, dčs la fin des 70's, apposa sur le monde sa signature chauffée au fer rouge d'un Rock vraiment trčs Hard, assourdissant au possible ! Oui chers lecteurs, MOTÖRHEAD est le Hard Rock, comme Lemmy Kilmister, son emblématique bassiste-chanteur, est l'incarnation męme du charisme, enveloppé d'une fumée dégueulée par une existence d'excčs en tous genre. Et le Live mythique "No Sleep 'Til hammersmith" n'est rien d'autre que le témoignage le plus brűlant de ce génie du Hard qui carbonise ŕ tout va, sans le moindre soucis des dommages occasionnés !

Bordel, matez un peu la set-list (le groupe venait de sortir successivement les trois chefs d'oeuvre que sont "Overkill", "Bomber" et "Ace Of Spades") et pleurez, pauvres mortels esclaves de la fée électrique ! Parce qu'il n'est pas question ici d'acoustique, de ballades ou autres niaiseries popisantes, oh que non ! Pas de doute, les boy's sont vraiment bad, et nous le font savoir, avec un entrain jouissif et contagieux qui fait éclater les tympans : allez, osez poussez votre chaîne dans ses derniers retranchements, et constatez ce qui fit du power trio britannique la plus impitoyable des machines de guerre, et sans aucun conteste la formation la plus violente et assommante de l'époque!

Rendez-vous compte, METALLICA (qui doit tout ŕ MOTÖRHEAD, ils l'ont suffisamment clamé), SLAYER, VENOM, BATHORY et consorts, tout ça n'était encore que fantasmes de leurs créateurs quand MOTÖRHEAD, dont ils se repaissaient alors, nous expulsa en pleine gueule cette galette sensationnelle et explosive, quintessence du Hard dans son écrin le plus idoine : une salle rougeoyante de lights, balayant une foule massée contre les amplis hurlant "grâce!" devant tant de déchaînement ! Eh, c'est qu'ils n'avaient pas l'habitude en ces temps antédiluviens, les pauvres !

Bon, on pourrait disserter pendant des heures, disséquer chaque compo, trouver matičre ŕ argumenter sur les spécificités du son de la tęte ŕ moteur, mais rien ne viendrait entraver l'évidence de la conclusion : En 11 morceaux imparables, véritables tables de la loi du genre, monstrueuses baffes dans le beignet, MOTÖRHEAD claquait le jack pot et se propulsait avec insolence en tęte de la scčne Hard-Rock, tuméfiait les faces ŕ ne plus savoir oů poser un pansement, et atomisait les conduits auditifs.

Bref, si vous n'avez pas de disque de MOTÖRHEAD (vous oseriez ?), commencez donc par ce monument du Hard qui synthétise tout le génie et l'osmose du plus grand line-up de MOTÖRHEAD, featuring Phil "Animal" Taylor et sa frappe de dynamite, le riffeur fou et bourré de feeling qu'est "Fast" Eddie Clarke et, bien sűr, Mister Kilmister Himself, Monsieur MOTÖRHEAD, l'attitude et la basse Rickenbaker vissées au corps telles ses inattaquables santiags blanches.

Inoxydable et légendaire, "No Sleep 'Til Hammersmith" l'est assurément. Un des plus grands disques Live de l'histoire, une magistrale démonstration de Hard-Rock dégoulinant de basse métallique ŕ en crever, de guitare intenable et débridée, d'une vitesse d'exécution alors inédite (et souvent supérieure au tempo des versions studio) et, qui plus est, un disque qui a merveilleusement passé l'épreuve du temps.

Tout bonnement i-n-c-o-n-t-o-u-r-n-a-b-l-e.

A lire aussi en HARD ROCK par JULIEN :


VAN HALEN
1984 (1984)
Hard rock

(+ 2 kros-express)



Steve VAI
Sex & Religion (1993)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   LATIMUS

 
   (2 chroniques)



- Lemmy Kilmister (chant, basse)
- Fast Eddie Clarke (guitare)
- Philthy Animal Taylor (batterie)


1. Ace Of Spades
2. Stay Clean
3. Metropolis
4. The Hammer
5. Iron Horse
6. No Class
7. Overkill
8. (we Are) The Road Crew
9. Capricorn
10. Bomber
11. Motorhead



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod