Recherche avancée       Liste groupes



      
SPEED\'N ROLL  |  COFFRET

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Ce Coffret
 


 

- Style : Vulcain, Gun Barrel, American Dog, Sweet
- Membre : Fastway, King Diamond
- Style + Membre : Saxon
 

 Site Officiel Du Groupe (1586)
 Myspace Des Head Cat (882)
 Site MotÖrhead France (1676)
 Myspace Du Groupe (882)
 Myspace De Lemmy (840)

MOTÖRHEAD - Stone Deaf Forever (2006)
Par ZIONLEEMASTERSEB le 21 Janvier 2009          Consultée 6382 fois

Figurez-vous que j’ai une très bonne amie naturopathe qui a eu la curiosité de tester au Pendule la musique de MOTÖRHEAD. Et bien le constat est déplorable. Vous me croirez si vous voulez mais MOTÖRHEAD n’est pas bon du tout pour la santé. Au même titre que le saucisson, le lait de vache, l’alcool sous toutes ses formes ainsi que la pâte à tartiner au chocolat (je ne vais pas leur faire de pub non plus). En voilà une bonne nouvelle, en prenant l’exemple de l’alcool, qui est vraiment une drogue horrible, on met des décennies à en mourir!!! Alors, je fais fie de cette constatation parce que je sais que je ne pourrais jamais m’en passer de la bande à Lemmy. Et si l’écoute prolongée de leur recette hautement radioactive devait me raboter quelques années de vie, tant pis. D’ailleurs, au visionnage des bonus du DVD « Stage Fright » de la tête de moteur, l’hygiène de vie du groupe est une hallucination complète. Les médecins déclarent que c’est un mystère pour la science. Je ne parle pas de la came, des cigarettes manufacturées ou de la bibine que s’envoie toute cette bande de joyeux drilles mais de la bouffe qu’ils ingurgitent. Autant vous le dire, pas un légume à l’horizon. Viande rouge (génial pour tester l’endurance de ces artères), pommes de terre saturées de graisse (en fait, c’est des frites !!), des pâtes (et les pâtes c’est pas des légumes il paraît ?!!). Putain, mais les mecs ils sont toujours debout !! C’est vrai que j’ai entendu dire que peut-être Lemmy toussait un peu. Mais je suis de nature optimiste, je ne vais pas non plus m’inquiéter parce qu’il a le rot lourd ou le pet gras. Personnellement, je suis sobre, j’ai une vie équilibrée, j’ai un régime alimentaire draconien en plus, je fais du sport et me couche tous les soirs à 22h00. Ce n’est pas l’écoute d’un « Overkill », d’un « Ace Of Spades » ou d’un « Motörizer » qui va me faire un deuxième trou au cul.
Tiens d’ailleurs, on reproche souvent à MOTÖRHEAD, l’utilisation de la même recette éculée. Mais quand on prend leur premier disque et qu’on le compare au dernier en date (« Motörizer »), il y en a eu des changements, de l’eau a coulé sous les ponts. Pour ma part, la discographie de Motörhead est moins linéaire qu’il n’y paraît.

Pour les fans ultimes du groupe, ce coffret 5 cd est une aubaine pour les 19 titres inédits qui y sont disséminés. Dans la mesure où vous ne posséderiez pas les dernières rééditions cd de chez Bronze Records qui se voient agrémenter plus ou moins des mêmes bonus. Quant à ce qui lie l’ensemble, c’est le meilleur de MOTÖRHEAD, à considérer comme un best of « de luxe ». Il faudrait vraiment pinailler pour ne pas trouver son titre fétiche. Surtout que si l’on se plaint d’un truc pareil, c’est qu’on doit bien l’avoir quelque part sur un autre support ce titre en question. L’argument est donc balayé. L’ensemble des membres de MOTÖRHEAD, toutes époques confondues ainsi que le Fan Club de MOTÖRHEAD a approuvé la sélection des titres présents ici. Cette anthologie est traitée chronologiquement de 1975 à 2002. Les titres live ne répondent pas à cette règle, ils se trouvent placés chronologiquement en fonction de leur date de composition et non par rapport à la date de leur enregistrement.
Les fans de la première heure n’ont pas connu cette chronologie puisque le premier disque de Motörhead « On Parole » n’a vu le jour que fin 1979. Ce n’est qu’après le succès commercial d’ « Overkill » et de « Bomber » que United Artist, propriétaire des droits du disque décida de le diffuser. « On Parole » n’a pas l’identité MOTÖRHEAD, certains éléments sont déjà présents mais ils attendent que « Fast » Eddie Clarke et "Philthy Animal" prennent possession des lieux pour envoyer le bois. Le MOTÖRHEAD première mouture fait fortement penser à du AEROSMITH en début de carrière ceci étant du au moyen de production de l’époque. D’ailleurs, c’est bien la magie de la production qui sera à l’origine de la transformation du son du combo au fil des ans.

Le premier disque (1975-1980) fait la part belle aux Peel Sessions de 1978. Il s’agit des fameux enregistrements live de John Peel et de sa mythique émission radio sur la BBC. Ces documents d’archives côtoient plusieurs faces B des différents et nombreux EP du groupe. Dont le « I’m your witchdoctor » du bluesman anglais John Mayall originellement sur l’EP « Beer Drinkers and Hell Raisers ». Les dernières notes de guitare de ce titre étant psychédéliques et très risquées pour un titre estampillé MOTÖRHEAD. En 1973, THE SWEET, groupe de glam enregistre le titre « Ballroom Blitz » qui sera repris par MOTORDAM, fusion du groupe de Lemmy et de THE DAMNED, pépite agrémentant le premier volume ce cette anthologie.
Dés le treizième titre de la galette nous avons droit à un patchwork standard des albums « Overkill », « Bomber » et « The Ace Of Spades ». Période qui incontestablement met tout le monde d’accord concernant la créativité du groupe. La recette était née. Replongez-vous dans le bluesy « Step Down » extrait de « Bomber » qui voit exceptionnellement Eddie Clarke officier au chant.
Oscillant entre rock 70’s et les premiers pas du Speed Rock, Motörhead trouve ses marques et s’impose.

Le second volet (1980-1986) suit le groupe sur les albums « The Ace Of Spades », « Iron Fist », le mésestimé (à l’époque) « Another Perfect Day », la reprise du morceau « Snaggletooth* » de la double compilation « No Remorse », « Orgasmatron » et des Peel Sessions datant de 1980 et 1986. Apparaît également « Please Don’t Touch » des HEADGIRL, (fusion encore une fois) de MOTÖRHEAD et Girlschool. On peut reprocher la redondance du titre « Orgasmatron » sur les pistes 19 et 20 qui auraient gagné à se retrouver séparées l’une de l’autre. Motörhead est le groupe qui a réconcilié les rockeurs et les punks, le Speed Rock catchy « in your face » fédère au-delà des modes.

Une véritable rareté trône sur le troisième disque (1987-1996), « The Black Leather Jacket » provenant d’un programme télé enregistré en 1989 sur la Channel 4. Rock’n roll en diable, section cuivre et piano dehors, Lemmy rend une nouvel fois hommage à ses idoles.
Pour la bande originale du film « Hellraiser III, The Hell On Earth », MOTÖRHEAD avait composé un titre très moyen qui se retrouve ici, plus par sa rareté que par ses qualités musicales : « Hell On Earth » déçoit. Les albums couverts ici sont « Rock’n Roll », « 1916 », « Bastards », « Sacrifice » et « Overnight Sensation ». Toujours Speed Rock, cette galette fait la part belle aux racines musicales de Motörhead en nous livrant plusieurs pépites de Hard’n Roll.

Plus on avance dans le temps, moins les disques sont truffés de surprise, le quatrième disque (1996-2002) échappe à la compile basique par la présence d’un « Orgasmatron 2000 », trouvé sur internet et laissant son responsable dans l’anonymat le plus complet. Marrant mais pas indispensable. La production de ce volet donne au groupe une dimension metal dont il ne se départira qu’avec l’arrivée de « Motörizer ». Mais avec le paquet de disques fournis dans l’intervalle, cette anthologie ne peut prétendre à l’exhaustivité.

Le cinquième volet est quant à lui une compilation de titres live qui s’étendent de 1978 à 1999. Certains proviennent d’albums live connus de tout comme les « No Sleep ‘Til The Hammersmith », « The Birthday Party », « Live At Brixton Academy », “No Sleep At All” ou les « 1916 Live….Everything Louder Than Everything Else » et « Everything Louder Than Everyone Else » ainsi que des extraits de concert à la BBC.
Le disque débute par “On Parole” et “Train Kept A Rollin’ » (reprise de Johnny Burnett And The Rock’n Roll Trio et non les YARDBIRDS) enregistrés le 18 février 1978. Ce concert a eu pour but de sauvegarder les manuscrits du poète romantique anglais William Wordworth. Pour des soucis d’ordre légal, Motörhead a assuré ce concert sous le nom de IRON FIST AND THE HORDES FROM HELL. En 1983, le témoignage live sort dans le commerce sous le nom de Motörhead avec le titre d’une sobriété confondante « Recorded Live 1978 ».
Au rang des vraies surprises nous pouvons en dénombrer deux : Lemmy ayant toujours cité Chuck Berry comme influence, c’est donc logiquement que l’on retrouve « Nadine » issu du disque pirate « Beware The Dog ». Autre pirate cette fois-ci datant de 2002, Lemmy jouant « Silver Machine » avec Hawkwind à Wembley, culte.

Cette anthologie n’est pas nécessairement conçue que pour les fans ou faire cracher au bassinet. Même si le poster est anecdotique, le livret est rempli à craquer de photos d’archive. Attentif, vous pourrez observer la dentition de Lemmy. Celle-ci au milieu d’autres raretés vaut véritablement le coup d’œil.
Petit conseil naturopathique pour conclure après cette chronique radioactive, néfaste pour vous et votre environnement : pensez à vos artères et buvez vos deux verres de vin par jour et surtout, « ne reprenez jamais la route aussitôt après un bon repas sans un petit verre de Cointreau ».



* Le Snaggletooth est l’emblème de MOTÖRHEAD, celui qui orne quasi toute les pochettes des disques. Ce jolie crane dessiné par Joe Petagno porte la dentition de Lemmy à l’époque où il en a fait la commande auprès de l’artiste peintre.

http://www.imotorhead.com/

http://motorheadfrance.e-monsite.com/accueil.html

http://www.petagno.dk/

A lire aussi en HARD ROCK par ZIONLEEMASTERSEB :


BROKEN TEETH
Viva La Rock, Fantastico! (2010)
Pan !




DANKO JONES
B Side (2009)
Danko schÖn


Marquez et partagez




 
   ZIONLEEMASTERSEB

 
  N/A



- Lemmy : Basse/roucoulement
- Larry Wallis : Guitare
- Eddie Clarke : Guitare
- Brian Robertson : Guitare
- Phil Campbell : Guitare
- Würzel : Guitare
- Lucas Fox : Batterie
- Phil 'philthy Animal' Taylor : Batterie
- Pete Gill : Batterie
- Tommy Aldridge : Batterie
- Mikkey Dee : Batterie


1. Cd 1
2. Motörhead
3. Lost Johnny
4. Leaving Here
5. White Line Fever
6. The Watcher
7. City Kids
8. I'm Your Witchdoctor
9. Motörhead
10. Louie Louie
11. Keep Us On The Road
12. Tear Ya Down
13. I'll Be Your Sister'
14. Overkill
15. Stay Clean
16. Capricorn
17. Limb From Limb
18. Dead Men Tell No Tales
19. Stone Dead Forever
20. Step Down
21. Bomber
22. Over The Top
23. Shoot You In The Back
24. Cd2
25. Ace Of Spades
26. Bite The Bullet
27. The Chase Is Better Than The Catch
28. Live To Win
29. Like A Nightmare
30. Please Don't Touch
31. Iron Fist Heart Of Stone
32. Don't Need Religion
33. Shine
34. One Track Mind
35. I Got Mine
36. Snaggletooth
37. Under The Knife (slow Version)
38. Ain't My Crime
39. Nothing Up My Sleeve
40. Killed By Death
41. Deaf Forever
42. Orgasmatron [spoken Word]
43. Orgasmatron
44. Dr. Rock
45. Cd3
46. Rock 'n' Roll
47. Eat The Rich
48. Just 'cos You Got The Power
49. The Black Leather Jacket
50. No Voices In The Sky
51. Going To Brazil
52. Love Me Forever
53. You Better Run
54. I Ain't No Nice Guy
55. Hell On Earth
56. Burner
57. I Am The Sword
58. Bad Woman
59. Devils
60. Sacrifice
61. Sex And Death
62. Over Your Shoulder
63. Out Of The Sun
64. I Don't Believe A Word
65. Cd 4
66. Overnight Sensation
67. Broken
68. Listen To Your Heart
69. Love For Sale
70. Snake Bite Love
71. Take The Blame
72. Joy Of Labour
73. Orgasmatron 2000
74. Stay Out Of Jail
75. One More Fucking Time
76. We Are Motörhead
77. Shoot 'em Down
78. Walk A Crooked Mile
79. Brave New World
80. Mine All Mine
81. Voices From The War
82. Cd 5
83. On Parole
84. Train Kept A-rollin'
85. Too Late Too Late
86. (i Won't) Pay Your Price
87. Iron Horse/born To Lose
88. We Are The Roadcrew
89. Nadine
90. Steal Your Face
91. Mean Machine
92. No Class
93. Stone Deaf In The Usa
94. Dogs
95. Traitor
96. Built For Speed
97. Acropolis [metropolis]
98. Angel City
99. R.a.m.o.n.e.s.
100. Silver Machine
101. On Your Feet Or On Your Knees
102. I'm So Bad, Baby I Don't Care
103. Born To Raise Hell



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod