Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (14)
Questions / Réponses (3 / 27)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Vulcain, Gun Barrel, American Dog, Sweet
- Membre : Fastway, King Diamond
- Style + Membre : Saxon
 

 Site Officiel Du Groupe (1550)
 Myspace Des Head Cat (849)
 Site MotÖrhead France (1634)
 Myspace Du Groupe (837)
 Myspace De Lemmy (812)

MOTÖRHEAD - Ace Of Spades (1980)
Par ZIONLEEMASTERSEB le 29 Avril 2009          Consultée 15974 fois

Ce disque est le troisième album du trio MOTÖRHEAD, à son bord, Philthy Animal Taylor à la batterie, " Fast" Eddie Clarke à la guitare et bien sûr l’indéboulonnable Lemmy Kilmister, bassiste et tête pensante du groupe. « Ace Of Spades (1980)» est le dernier album du triptyque correspondant à ce que l’on considère comme l’âge d’or du groupe avec « Overkill » et « Bomber » tout deux sortis en 1979 et pierres angulaires de leur carrière. La pochette du disque est l’œuvre du photographe Alan Ballard. Cette incursion dans la photographie est assez rare dans la discographie de MOTÖRHEAD. En effet, la quasi-totalité de leurs artworks étant illustrés par Joe PETAGNO. Son travail a rendu le groupe visuellement identifiable grâce au Snaggletooth, absent donc du présent disque pour mieux imposer l’as de pique. Emblème également récurrent chez les Anglais. La photographie d’Alan Ballard rend hommage aux « westerns spaghettis » comme le souhaitait Lemmy. Celle-ci ne fût prise dans aucun désert du globe mais dans un chantier proche du studio d’enregistrement. Nos trois musiciens revêtant la parfaite panoplie du cow-boy, on devine les regards menaçant sous les Stetson et leur envie d’en découdre.
« Ace Of Spades » est un classique fondateur du hard rock. La bande à Lemmy ayant même réussi à se faire respecter du mouvement punk en vogue à l’époque et semble-t-il plus intransigeant que les hardos !! Faire cohabiter ces deux populations en concert est un défi, l’essentiel étant de le signaler afin d’en rendre les honneurs aux concernés.

Aux manettes de cet opus historique nous retrouvons Vic Maile, ingé son ayant travaillé avec les plus grands noms du rock anglais 70’s, des WHO à HENDRIX en passant par LED ZEPP, les KINKS, Eric CLAPTON et… GIRLSCHOOL. Tiens, avec ce nom, on en vient à se demander si Lemmy n’a pas forcé le hasard !! A la sortie de ce disque, le leader de MOTÖRHEAD déclara que Vic Maile l’avait encouragé chanter au lieu de gueuler tout le temps !!! C’est peut être pourquoi ce disque c’est placé en numéro 4 des charts anglais à sa sortie.

Hymne absolu qu’aucun fan ne voudrait voir retirer des sets lists « Ace Of Spades » pête à la gueule d’entrée de jeu. Pied au plancher, Lemmy attaque sa basse au médiator avant d’être rejoint par la frappe de bûcheron de Philthy et les riffs concis de « Fast » Eddy. En 2’45, le groupe va à l’essentiel et pond l’enchainement parfait à leur premier tube « Overkill ». « Love Me Like A Reptile » fait siffler les serpents sur un thème de guitare sautillant et fait référence au concept western. Tout comme « Shoot You In The Back » dont les premières paroles plantent le décor : « Western Movie » !!!
La basse bourdonne et la guitare fait des merveilles, le solo de « Live To Win » est un régal absolu dans le genre. On se croirait embarqué au choix dans une locomotive JUPITER ou une diligence lancée au triple galop. Le rythme débande légèrement le temps le temps d’un « Fast And Loose » pour mieux repartir sur le « (We Are) The Road Crew », hommage rendu à l’équipe de l’ombre primordial à la furie des concerts, ne laissant aucun répit à l’Animal, ni à la Wah-wah de notre gratteux en chef.

Ceux qui on usé leur vinyle savent qu’il est temps de retourner la galette pour que la fessée soit en règle. « Fire, Fire » surenchère de déluge batterie/guitare et un « Jailbait » endiablé force Lemmy à cracher ses poumons. Les titres sont toujours très courts et le MOTÖRHEAD de l’époque ne proposait pas de « ballade digestive ». Comme le veut son titre « Dance » invite à se bouger le cul tandis que « Bite The Bullett » nous prépare dans les règles de l’art à la leçon de séduction « The Chase Is Better Than The Catch ». Coups de fouet en sus et bande son parfaite pour les folles nuits d’amour. Gardez la cadence, Monsieur Clarke tente de vous faire hérisser le poil.
Il ne reste plus qu’à s’enfiler « The Hammer » à fond les ballons, le trio ne soufflera qu’après les dernières notes qui arriveront beaucoup trop tôt. Quand on écoute « Ace Of Spades », il faut vraiment se faire souffrance pour ne l’écouter qu’une seule fois.

Intense et brut, ce disque est un incontournable qui selon certain pose les bases d’un genre nouveau, prêt à naître aux Etats-Unis, le thrash. Il figure également au nombre des disques du best seller anglais « 1001 Albums You Must Hear Before You Die ». Une chose est cependant certaine, MOTÖRHEAD n’a pas écrit l’histoire qu’en studio, il fût un temps aussi où il était le groupe qui jouait au volume le plus fort. Cqfd : « Everything Louder Than Everything Else », mais ceci est une autre histoire que se proposera de résumer leur live mythique qui fera suite au bien nommé « Ace Of Spades » : «No Sleep Til Hammersmith »

A lire aussi en HARD ROCK par ZIONLEEMASTERSEB :


DANKO JONES
B Side (2009)
Danko schÖn




BROKEN TEETH
Viva La Rock, Fantastico! (2010)
Pan !


Marquez et partagez




 
   ZIONLEEMASTERSEB

 
   IRONKEUPON
   ROOTSPACOROOTS

 
   (3 chroniques)



- Lemmy Kilmister (chant,basse)
- Eddie Clarke (guitare)
- Phil Taylor (batterie)


1. Ace Of Spades
2. Love Me Like A Reptile
3. Shoot You In The Back
4. Live To Win
5. Fast And Loose
6. (we Are) The Road Crew
7. Fire Fire
8. Jailbait
9. Dance
10. Bite The Bullet
11. The Chase Is Better Than The Catch
12. The Hammer



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod