Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Redlights
- Membre : Glenn Hughes , Alice Cooper, Dream Theater, Kiss, Yngwie Malmsteen , Iommi, Black Sabbath, Deep Purple, Sons Of Apollo

BLACK COUNTRY COMMUNION - 2 (2011)
Par ZIONLEEMASTERSEB le 10 Mai 2011          Consultée 6066 fois

Le nouvel album des BLACK COUNTRY COMMUNION, le justement nommé "2", fait suite à son ainé auto-intitulé "BLACK COUNTRY COMMUNION" à neuf mois d’intervalle (C’est ce que l’on appelle en terme médical un retour de couche). Il est vrai, soulignons-le, que ce n’est pas sur les titres de leurs disques que le "all-star band" se casse la rondelle. Initié par le producteur Kevin "The Caveman" Shirley (AEROSMITH, LED ZEPPELIN, IRON MAIDEN,…) autour du prodige de blues Joe Bonamassa et de l’inénarrable chanteur/bassiste Glenn Hugues (principalement TRAPEZE, DEEP PURPLE), le backing band n’étant pas non plus composé de manchots, puisque chacun est considéré comme un cador dans sa partie. Derek Sherinian, mercenaire artificier pour MALMSTEEN, KISS ou ALICE COOPER mais surtout l’atout prog de DREAM THEATER et Jason Bonham, "fils de", talentueux.

L’éponyme premier album squattant la première place des ventes du Top 40 anglais alors que le magazine Classic Rock le classe troisième des albums de l’année 2010, c’est avec justice que les auditeurs de la radio américaine Planet Rock plébiscitent le combo comme le meilleur de l’année. C’est tout naturellement que Glenn Hugues se remet au travail, composant et enregistrant en un temps record afin de conserver la dimension brute qui émanait déjà du premier opus. Nous reprenons donc les choses où elles avaient quasi été laissées quelques mois plus tôt. C’est toujours au Shangri-La studio en Californie que le groupe met en boîte ses douze nouveaux titres. Kevin Shirley, l’homme "plus un" du groupe reste omniprésent jusque dans les crédits musicaux des compositions. Et la part belle est faite une fois encore aux monstres sacrés des 70’s que furent LED ZEPPELIN (filiation), DEEP PURPLE (continuité) et BLACK SABBATH (pour le terreau noir des Black Country de la région de Birmingham).

"2" commence sur les chapeaux de roue, avec un "Outsider" rock’n’roll qui rassure quant à la niaque des anglo-américains. Personne ne doutait des prouesses vocales de Hugues ni de sa capacité à écrire des refrains qui font mouche. Chacun y va de sa prouesse technique sans perdre de feeling. Le son devient plus gras et plus lourd le temps d'un "Man In The Middle" et se veut "deep-purplesque" avec "I Can See Your Spirit". Bonamassa chante et signe les paroles de "The Battle for Hadrian’s Wall", le tempo se ralentit et notre bluesman adopte un jeu de guitare aux allures celtiques comme Jimmy Page l’affectionnait au grand temps du Dirigeable. Reprenant le micro sur "Save Me", Hughes plombe la rythmique avec sa basse et délivre une composition ouvertement 80’s appuyée par de "Zeppeliniens" claviers. Le quartet change de décennie, offrant un rock plus synthétique et aérien et additionne à ses évidentes références celle d’un JOURNEY ou d’un YES ("Cold", ou le limite funky "Crossfire" ainsi que l’épique "Crawl" qui clôt le disque). Bonamassa brille de mille feux et adapte son jeu à toutes les situations, partageant également le micro avec le soixantenaire bassiste sur "An Ordinary Son". Le guitariste n'hésitant pas à embarquer le groupe sur son propre territoire (le blues électrique encore et toujours) avec "Little Secret" que le père Gary Moore n’aurait pas renié. Du grand art qui se réécoute à loisirs et ne dévoile sa force et ses talents qu’avec le temps.

Considéré à tort comme un vieux dinosaure agonisant, Hughes prouve de fort belle manière qu’il a encore des choses à dire. Accompagné d’un Bonamassa offrant ses talents au hard rock, gageons que celui-ci deviendra rapidement un guitariste reconnu de tous.

Tout aussi cohérent que son prédécesseur, "2" se veut un travail de groupe plus équitable même si Bonham est chichement crédité et que Hughes se taille la part du lion. BLACK COUNTRY COMMUNION délivre donc des compositions qui ouvrent leurs spectres aux 80’s et cela grâce la maestria de Sherinian. Souhaitons que le groupe n’en reste pas là et inscrive dans la continuité ce partenariat. La seconde pierre de l’édifice étant par le fait magistralement posée.

A lire aussi en HARD ROCK par ZIONLEEMASTERSEB :


TURBONEGRO
Retox (2007)
Le doigt dans le culte.

(+ 1 kro-express)



AC/DC
Let There Be Rock (2011)
Indétrônable ACDC !!


Marquez et partagez




 
   ZIONLEEMASTERSEB

 
   ALANKAZAME

 
   (2 chroniques)



- Glenn Hughes (chant, basse)
- Joe Bonamassa (guitare, chant)
- Jason Bonham (batterie)
- Derek Sherinian (synthétiseur)


1. The Outsider
2. Man In The Middle
3. I Can See Your Spirit
4. The Battle For Hadrian’s Wall
5. Save Me
6. Cold
7. Smokestack Woman
8. Faithless
9. An Ordinary Son
10. Little Secret
11. Crossfire
12. Crawl



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod