Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  SINGLE

Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : Lovelorn Dolls
- Membre : Running Wild, Holy Moses
- Style + Membre : Snakeskin
 

 Myspace Offciel (645)

LACRIMOSA - Durch Nacht Und Flut (2002)
Par DARK BEAGLE le 14 Février 2021          Consultée 365 fois

Au début des années 2000, il était encore de bon ton de sortir un single pour annoncer la venue imminente d’un nouvel album. D’une certaine façon, c’était également un bon moyen de prendre la température auprès des fans et pour les dits fans de savoir à quoi s’attendre de la part de leurs protégés. Tilo Wolff, nous avons pu le constater, aime bien gâter ceux qui le suivent sur ces formats-là, ne se contentant pas d’une Face A et d’une Face B, mais en les enrichissant de titres bonus et de remix pour le moins heureux. Avec "Durch Nacht Und Flut", qui avait la lourde charge de présenter "Echos", il ne se contente pas d’une version de son single, mais de deux !

Le choix n’a pas dû être très difficile pour Tilo Wolff. Deux titres pouvaient prétendre à ce rôle : "Malina" et "Durch Nacht Und Flut". Le premier est un morceau très efficace et accrocheur, mais difficile de dire qu’il soit pleinement représentatif de ce qu’est "Echos", avec ses guitares bien Heavy. "Durch Nacht Une Flut", plus longue, plus acrobatique en quelque sorte avec ses orchestrations et surtout un aspect plus Rock, plus à même de toucher un large public. Et surtout, nous sommes dans le cœur de cet album un peu difficile à classer, à la fois majestueux et terriblement prétentieux à ses moments perdus. Un peu comme si LACRIMOSA était pris par la folie des grandeurs (n’était-ce déjà pas le cas avant cela ?).

Quoiqu’il en soit les deux singles ont des choses en commun, à commencer par cette foutue version edit du morceau-titre, qui perd grandement au niveau de l’aération. Là, en moins de quatre minutes, cela devient subitement très bavard et toute la finesse musicale, grandement apportée par un orchestre sémillant, manque. Autre point commun (et le dernier) : "Und Du Fällst". Une chanson ô combien étrange où l’on ne sait pas trop où veut nous emmener Tilo Wolff. Après deux albums assez sombres, peut-être cherchait-il la lumière, mais là c’est l’abat-jour qui nous tombe sur les yeux. Les chœurs frisent le mauvais goût et la construction s’avère pour le moins décousue. Que ce titre soit écarté de "Echos" n’est pas un mal en définitive – comme il le sera de "Schattenspiel", une compilation de raretés et de versions alternatives, quelques années plus tard.

Ensuite, la version classique propose "Durch Nacht Und Flut" dans sa version normale, telle que nous pouvons la trouver sur l’album et quand ça prend son temps, c’est tout de même plus agréable. Nous avons le temps de nous laisser bercer avant que le refrain n’apporte une bonne décharge d’adrénaline. À noter d’ailleurs qu’il existe une version de ce titre avec la fin en espagnol, pour remercier les fans ibériques et d’Amérique du Sud où LACRIMOSA est assez énorme. Et le single de se refermer par un remix, celui de "Ich Bin Der Brennende Komet" (rebaptiser "Komet") par SECRET DISCOVERY qui a su conserver les traceurs tout en proposant une version très « club ».

L’édition spéciale, quant à elle, nous propose un remix de ZEROMANCER pour "Durch Nacht Une Flut" qui ne présente pas de grand intérêt. Relativement peu dénaturée mais en même temps sans nouveautés accrocheuses, cela ne donne rien de bien consistant à se mettre sous la dent. Un autre remix apparaît à la fin, celui du "Not Every Pain Hurts" (un des moments phares de "Stille" en 1997) et là, à moins d’être un gros fan de LACRIMOSA, il n’est pas évident de retrouver la mélodie du titre original, sinon au début pour le rappel. Ensuite, c’est de la libre interprétation et SABOTAGE Q.C.Q.C s’est très certainement fait plaisir, peut-être même un peu trop.

C’est donc un single un brin faiblard que nous offre le groupe. Pardon, deux singles faiblards. Pour le coup, ils n’offrent qu’une triste image de "Echos", ne parvenant pas à rebondir sur ce disque qui aurait mérité un meilleur soutien. Aujourd’hui, il s’agit de pièces assez prisées des collectionneurs, qui sont prêts à fouiller les coins les plus crades du web dans l’espoir d’en trouver toutes les versions. Auditeur lambda, épargne-toi toute peine et contente-toi de l’album, tu dépenseras moins d’argent et tu feras moins la gueule.

A lire aussi en METAL GOTHIQUE par DARK BEAGLE :


LACRIMOSA
Fassade (2001)
Ne pas tout miser sur l'apparence




LACRIMOSA
Einsamkeit (1992)
Forteresse de solitude


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Tilo Wolf (chant, programmations)
- Anne Nurmi (claviers, chant)
- Jay P (guitare, basse)
- Manne Uhlig (batterie)
- Ac (batterie)


- edition Standard
1. Durch Nacht Und Flut (single Version)
2. Durch Nacht Und Flut
3. Und Du Fällst
4. Komet (remix Secret Discovery)
- edition Spéciale
5. Durch Nacht Und Flut (single Version)
6. Durch Nacht Und Flut (remix Zeromancer)
7. Und Du Fällst
8. Not Every Pain Hurts (remix Sabotage Q.c.q.c)



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod