Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  SINGLE

Commentaires (1)
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Ce Single
 


1990 Angst
1992 Einsamkeit
1993 Satura
1995 1 Inferno
1997 Stille
1999 Elodia
2001 Fassade
2003 Echos
2005 1 Lichtgestalt
2009 1 Sehnsucht
2012 Revolution
2015 Hoffnung
2017 Testimonium
1993 Alles Lüge
1994 Schakal
2019 Zeitreise
 

- Membre : Running Wild
- Style + Membre : Snakeskin
 

 Myspace Offciel (510)

LACRIMOSA - Alles Lüge (1993)
Par DARK BEAGLE le 9 Avril 2019          Consultée 337 fois

LACRIMOSA fait partie de ces groupes qui ont une discographie à rallonge. Outre les albums studio, il y a également des Lives, des EP, quelques DVD ainsi qu’une pléthore de singles et maxi singles qui contiennent parfois des morceaux qui n’ont jamais figuré sur album, mais que l’on retrouve systématiquement sur les enregistrements en public car ils sont souvent très appréciés des fans. "Alles Lüge" est le premier de ceux-là. Il va faire la jonction entre "Einsamkeit" et "Satura" et surtout, il va révéler beaucoup de choses quant aux capacités du jeune Tilo Wolff.

"Alles Lüge" est un titre intéressant à bien des égards. Il s’inscrit dans la veine Darkwave des débuts, avec une mélodie un peu triste, avec des claviers prédominants, mais en même temps, il y a cette opposition avec une guitare électrique qui joue sur la saturation. Le terrain de jeu rêvé pour Tilo Wolff, qui peut poser sa voix comme il l’entend, tour à tour doux, mélodieux, agressif. Cela lui permet de cultiver son ambivalence des styles qu’il avait laissé entrevoir sur "Einsamkeit", avec des titres plus structurés où quelques influences Metal pointaient déjà.

Les influences de Wolff résident à ce moment-là principalement dans la New Wave, même s’il ne se cachait pas d’avoir certaines accointances avec le Heavy Metal et la scène Goth. "Alles Lüge" va être un bon moyen pour lui de mêler les genres et il va parvenir à conserver un équilibre intéressant tout du long. En fait, cela lui confère des allures de Pop song agréable, qui monte petit à petit en puissance, avant de se calmer d’un coup pour repartir de plus belle quelques instants plus tard. Le morceau est tout en nuances, propice à des interprétations live très différentes les unes des autres. Il est d’ailleurs étonnant de comparer la version figurant sur le Live de 1998 et celle présente sur "Lichtjahre" et de constater qu’elles ne dévoilent pas la même chose.

D’ailleurs, ce maxi nous présente une autre version, légèrement plus distordue, de "Alles Lüge", qui n’apporte pas grand-chose de plus à la version initiale, sinon à mettre en avant les capacités d’adaptation et de variation que l’on peut appliquer à ce morceau. En revanche, il est bon de noter qu’aucune de ces deux facettes du même titre ne contient de batterie, les deux sont menées par une boîte à rythme plutôt bien programmée, qui se fond à merveille dans les aspects les plus synthétiques proposés, sans que cela nuise au côté organique.

Deux autres titres complètent ce maxi. Et chose étrange, ils se trouvent sur certains pressages de "Angst" et de "Einsamkeit", alors que "Alles Lüge" aura une carrière différente, devenant un classique du groupe alors que "Diener Eines Geistes" et "Ruin" se perdront rapidement dans les limbes de l’oubli. Ils n’apportent pas grand-chose à l’ensemble, ils sont dans la lignée de ce que Wolff produisait à l’époque du premier album : lent, lourd, angoissant par moment, désespéré à d’autres, sans capter les nuances malicieuses de "Alles Lüge".

Ce single est un ouvrage important dans la carrière de LACRIMOSA. Il va faire une jolie carrière dans certains milieux et il va permettre à Tilo Wolff d’asseoir sa popularité sans cesse grandissante alors en Allemagne, dans certains pays de l’Est avant de conquérir le Mexique et l’Amérique du Sud. La France restera quant à elle assez réfractaire et ce n’est pas "Satura", l’album à venir, qui allait arranger les choses pour LACRIMOSA de notre côté…

A lire aussi en METAL GOTHIQUE par DARK BEAGLE :


LACRIMOSA
Einsamkeit (1992)
Forteresse de solitude




LACRIMOSA
Stille (1997)
Dans l'âge d'or


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Tilo Wolff (chant, claviers, programmations)
- Sebastian Hausmann (guitare, basse)


1. Alles Lüge
2. Alles Lüge (sanguis - Mix)
3. Diener Eines Geistes
4. Ruin



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod