Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  DVD

Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Lovelorn Dolls
- Membre : Running Wild, Holy Moses
- Style + Membre : Snakeskin
 

 Myspace Offciel (564)

LACRIMOSA - The Live History (2000)
Par DARK BEAGLE le 16 Mars 2020          Consultée 252 fois

"The Live History" n’est pas la première vidéo de LACRIMOSA, le groupe avait déjà publié deux VHS de clips en 1995 et 1997, qui n’auront jamais été rééditées sur d’autres supports, leur existence étant rendue obsolète par "Musikkurzfilme" paru en 2005, qui couvre un spectre bien plus large. Mais "The Live History" est la première vidéo à sortir en DVD, le but étant ici de fêter les dix ans de carrière du groupe avec les fans – qui sont chaleureusement remerciés en préambule par Tilo Wolff et Anne Nurmi. Ce même préambule qui nous enjoint à nous montrer compréhensifs quant à la qualité de certaines séquences.

Première constatation, vu l’époque, l’image est calibrée pour un format 4:3 et essayer de passer au 16:9 s’avère assez dégueulasse pour le rendu visuel, déjà que les photos présentées durant le "Lacrimosa Thema" ont beaucoup de grain, quand elles ne sont pas un peu floues. Mais on enchaîne directement avec une prise tirée du concert des dix ans qui a eu lieu à Leipzig, "Kabinett Der Sinne". Si l’image n’est pas tip top, le son lui est massif et l’ensemble sonne bien. Comme bien souvent, Tilo Wolff commence à chanter en coulisses et arrive le micro à la main sous les vivats du public, définitivement acquis à sa cause. Sur les parties instrumentales, il a une gestuelle un peu précieuse, mais ça reste acceptable, ce n’est pas CHRISTINE AND THE QUEENS, faut pas charrier. Mais il est indéniable que le mec a du charisme et que la caméra l’aime beaucoup. Le final n’en devient que plus dantesque.

Après cela, LACRIMOSA nous propose de revenir en arrière. Les neuf morceaux suivants nous font voyager dans le temps, de 1993 à 1999, à travers des extraits de concert à la qualité variable, où nous voyons aussi bien l’évolution musicale que celle de son géniteur sur scène. Des débuts Batcave et Darkwave avec cette espèce d’indifférence méprisante affichée, la cigarette à la main, se donnant une image, jusqu’à son attitude bien plus ouverte, nous découvrons les différentes variations autour de LACRIMOSA. Toutes les vidéos ne sont pas de bonne qualité, mais nous avions été prévenus. "Copycat" semble être un enregistrement pirate ; la basse est ultra présente, Wolff hurle plus qu’il ne chante, le rendu est véritablement Punk pour le coup. C’est sale, c’est loin de l’image que l’on peut se faire du groupe en écoutant un album comme "Elodia". À noter qu'après "Kabinett Der Sinne", nous enchaînons avec un extrait du premier concert du groupe, qui avait aussi eu lieu à Leipzig.

Le son n’est donc pas toujours tip-top dans les vidéos d’époque. "Halt Mich" sonne de façon très étouffée et l’on n’entend pas Tilo Wolff sur les premiers couplets de "Ich Bin Der Brennende Komet". En revanche, tous les passages de 2000 sont de ce point de vue nickel, ce qui permet d’apprécier les capacités de LACRIMOSA à enflammer une assistance sur scène. À ce titre, regarder le medley enregistré à Mexico laisse pantois : le public chante en chœur et il est complètement hystérique ! Merde, c’est de l’allemand ! J’y arriverai pas moi ! D’ailleurs ce passage n’est pas franchement terrible et Wolff trouvera le moyen de rendre hommage à son public Mexicain de façon bien plus intéressante et reconnaissante sur "Lichtjahre" et "Live In Mexico City" (logique pour ce dernier…).

Ensuite, il est également dommage que ce DVD ne s’attarde pas plus sur Anne Nurmi, qui n’est pas forcément mise en valeur. Il faut attendre "The Turning Point" (donc quasiment la fin du DVD) pour la voir en avant, à assurer le chant dans son entier. Et elle partagera la vedette avec Tilo Wolff sur "Alleine Zu Zweit" (et encore, la caméra semble l'éviter...) vu qu’il s’agit de l’un des trop rares duos du couple. Mais globalement, nous ne pouvons pas dire que nous passons un mauvais moment même si cela semble toutefois un peu confus, à jongler avec les différentes époques avec des variations de qualité aussi bien visuelle que sonore. Peut-être aurait-il été plus judicieux de proposer le concert de Leipzig dans son intégralité et un DVD bonus avec des extraits de différentes époques en bonus ? "Elodia" ayant bien grevé le budget du groupe, les moyens financiers n’étaient peut-être plus là et dans ce cas, le choix n’est pas plus mauvais qu’un autre même si cela casse la dynamique du DVD.

"The Live History", ne nous mentons pas, intéressera surtout les fans de LACRIMOSA. Quant à savoir s’il serait une bonne porte d’entrée pour un néophyte, je serai toutefois tenté de dire oui, parce que sur scène, le groupe prouve que LACRIMOSA n’est pas qu’un groupe de Metal Gothique avec un chanteur à la voix nasillarde (même si…), mais qu’il s’agit d’une formation qui sait réinterpréter ses morceaux, contournant le problème des orchestrations avec intelligence, capable de donner corps à sa musique ambitieuse et, pour certains, incompréhensible. Mais globalement, à moins d’être fan, l’intérêt de l’objet va sembler limité à bon nombre de personnes en France en tout cas, où le groupe végète dans un semi-anonymat malgré une carrière conséquente.

A lire aussi en METAL GOTHIQUE par DARK BEAGLE :


LACRIMOSA
Fassade (2001)
Ne pas tout miser sur l'apparence




HIM
Greatest Lovesongs Vol. 666 (1997)
Love Metal !


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Tilo Wolff (chant, claviers)
- Anne Numri (claviers, chant)
- Line-up Variable Selon La Séquence.


1. Lacrimosa Thema
2. Kabinett Der Sinne
3. Reissende Blicke
4. Der Letze Hilfeschrei
5. Satura
6. Copycat
7. Versuchung
8. Schakal
9. Ich Bin Der Brennende Komet
10. Halt Mich
11. Medley
12. Alles Lüge
13. The Turning Point
14. Tränen Der Sehnsucht
15. Alleine Zu Zwei
16. Am Ende Stehen Wir Zwei
17. Stolzes Herz



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod