Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (2 / 5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1990 Angst
1992 Einsamkeit
1993 Satura
1995 1 Inferno
1997 Stille
1999 Elodia
2001 Fassade
2003 Echos
2005 1 Lichtgestalt
2009 1 Sehnsucht
2012 Revolution
2015 Hoffnung
2017 Testimonium
 

- Membre : Running Wild
- Style + Membre : Snakeskin
 

 Myspace Offciel (435)

LACRIMOSA - Lichtgestalt (2005)
Par DARK BEAGLE le 2 Juillet 2018          Consultée 134 fois

Avec "Lichtgestalt", LACRIMOSA décide clairement de revenir à une formule plus sombre, proche de ce qui était fait sur "Fassade", après un "Echos" plus lumineux, voire sacré dans son approche. Et le changement s’opère dès l’ouverture, le sombre "Sapphire" qui connaît une évolution intéressante et raide, avec son passage qui flirte gentiment avec le Black Metal, quand Tilo Wolff semble se déchirer les cordes vocales. Ce genre « d’artifice » va d’ailleurs se répéter au fil des albums suivants, toujours sur un morceau isolé, afin d’apporter de la virulence dans le Metal Gothique de la formation allemande.

Cependant, plutôt que de revenir à une formule entièrement sombre, Wolff (qui reste le point central de LACRIMOSA) va essayer de combiner des passages noirs, drapés de spleen ou de désespoir ("The Party Is Over", ballade désabusée où résonne une trompette mortifère) à des choses qui semblent plus positives dans l’interprétation, avec une démarche un peu plus Pop si l’on peut dire, à l’image du morceau-titre qui respire grâce à un refrain dynamique qui vit pour sa répétition. Et le tout est de trouver un équilibre, ce qui est plutôt bien réussi ici, contrairement à "Echos" qui semblait se traîner par moments pour exploser subitement.

Encore une fois, Anne Nurmi est plus utilisée comme claviériste que comme chanteuse, vu qu’elle partage les vocaux avec Tilo sur l’excellent "My Last Goodbye", une espèce de longue Power Ballad qui s’intensifie crescendo. Il est juste dommage de ne pas exploiter plus que cela sa voix étrangement atone mais pas désagréable pour autant, un genre de Mylène FARMER moins maniérée et qu’on entend un peu mieux en quelque sorte. Enfin, voilà une déclaration qui n’engage que moi…

"Lichtgestalt" est un disque solide, qui s’essouffle malheureusement complètement sur le trop long "Hohelied Der Liebe" qui dans son malheur a le mérite de fermer l’album. Il permet à LACRIMOSA de renouer avec un certain succès populaire, comme en témoignera le double-Live qui s’ensuivra, qui donnera également lieu à une vidéo de la tournée mondiale qui s’ensuiviy. Et le groupe a bien raison d’en profiter vu la déception que sera "Sehnsucht".

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE :


MUNDANUS IMPERIUM
The Spectral Spheres Coronation (1998)
Metal symphonique




HAGGARD
Eppur Si Muove (2004)
Symphonique, théâtral, baroque... Superbe !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   BAST

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Anne Nurmi (chant)
- Tilo Wolff (chant et tous instruments)


1. Sapphire
2. Kelch Der Liebe
3. Lichtgestalt
4. Nachtschatten
5. My Last Goodbye
6. The Party Is Over
7. Letzte Ausfahrt: Leben
8. Hohelied Der Liebe
9. Pause



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod