Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (12)
Questions / Réponses (2 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1984 We Want Moore
2001 Back To The Blues
 

- Style : Inglorious, Rory Gallagher
- Membre : Black Country Communion, Snakecharmer, Deep Purple, Glenn Hughes , Uriah Heep
- Style + Membre : Thin Lizzy, G-force, Wild Horses [uk], Rainbow, Msg, Ufo
 

 Site Officiel (32)

Gary MOORE - Wild Frontier (1987)
Par MOMO HEARTBREAKER le 10 Avril 2004          Consultée 8532 fois

Cette kro-express était à l'origine la chronique principale avant d'être réécrite par JEFF KANJI

Né à Belfast en Irlande et issue d’un milieu musical (le père de Gary était organisateur de concert), c’est au sein de THIN LIZZY que le ténébreux guitariste signe ses premiers succès. Mais c’est en 1987, que Gary MOORE obtient la reconnaissance du grand public avec l’album "Wild Frontier".

Sur cet album fort du succès enregistré par l’album "Run For Cover" sur les terres britanniques (dont le hit single, écrit et interpréter en duo avec Phil Lynott svp, atteint la cinquième place des charts anglais), Gary se lance dans un projet ayant pour ambition de faire fusionner la musique celte et un Hard FM racé qualifié par les journalistes de l’époque Power Rock. Le pari est audacieux mais couronné de succès.
Cet album reste aujourd’hui le plus gros succès du talentueux guitariste pour les années 80. Gorgée de feeling et puisant dans les racines du monsieur, la musique de Gary atteint des sommets d’intensité notamment sur le single "Johnny Boy" en hommage à son meilleur ami ou ennemi selon les périodes, le regretté Phil Lynott, décédé un an plutôt.

Pour en revenir à nos moutons, l’album débute très fort avec le classique des classiques "Over The Hills And Far Away" (repris récemment par NIGHTWISH) qui est proposé en deux versions, une première adaptée aux radios et une seconde épique sur lequel Gary s’affirme comme un guitar-hero ultime. Ce titre est un véritable hymne, une invitation au voyage qui prend tout son ampleur sur une plage avec une Guinness à la main, bref en écoutant ce titre, c’est un peu d’Irlande que vous emmenez avez vous.

Même punition avec le flamboyant "Wild Frontier" dans un registre que n’aurait pas dénigré le grand Phil (sniff !), là encore, Gary fait le malin et nous en propose deux versions. Ces trois titres de légende sont admirablement complétés par de petites pépites méconnues mais à savourer en fin gastronome que nous sommes :
- en tête de liste l’on trouve le somptueux Hard FM "Thunder Rising" avec ses riffs foudroyants et ses breaks divins, l’entraînant "Take A Little Time" dans le plus pur esprit de ses précédentes collaborations avec Glenn Hughes, l’instrumental "The Loner" nous permet d’apprécier le toucher tout en subtilité du beau gosse (là, je chambre un petit poil) ou le retenu "Strangers In The Darkness". Par contre, on sent que la production a pas mal vieilli, ainsi certains titres faisant appel à des synthés font un peu kitsch aujourd’hui, je pense au naïf "Friday On My Mind" très typé années 80 avec son refrain à l’emporte-pièce et ce son bontempi (les synthés dans les années 80, c’était quelque chose mes aïeux !).

Un an plus tard, Gary MOORE, continuera avec "After The War" qui se veut dans la même veine que "Wild Frontier" à un détail près, notoriété oblige, on y notera la participation de guests prestigieux tel Ozzy Osbourne. Sa carrière solo lancée contre toute attente, le guitariste laissera tomber le Hard Rock pour se consacrer à la musique de sa jeunesse : le Blues… To be continued!

PS : je n'ai pas mis la note maximum car deux fois le coup de la version longue sur le même disque, si elles sont superbes, et une production vieillissante viennent freiner mon enthousiasme, mais que cela ne vous freine pas c'est de l'excellent Hard FM !

A lire aussi en HARD ROCK par MOMO HEARTBREAKER :


WHITESNAKE
Live... In The Heart Of The City (1980)
Le hard & blues à son top niveau !




GREAT WHITE
Can't Get There From Here (1999)
Hard rock

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   MOMO HEARTBREAKER

 
   (2 chroniques)



- Bob Daisley (basse)
- Neil Carter (claviers, chant)
- Gary Moore (guitare, chant)
- -
- Andy Richards (claviers)
- Judie Tzuke (chœurs)
- Paddy Moloney (uillean pipes)
- Seán Keane & Martin Fay (fiddle)


1. Over The Hills And Far Away
2. Wild Frontier
3. Take A Little Time
4. The Loner
5. Friday On My Mind (cover The Easybeats)
6. Strangers In The Darkness
7. Thunder Rising
8. Johnny Boy
- Bonus Tracks Cd
9. Over The Hills And Far Away (12" Version)
10. Wild Frontier (12" Version)
11. Crying In The Shadows
12. The Loner (extended Mix)
13. Friday On My Mind ((12" Version)
14. Out In The Fields (live)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod