Recherche avancée       Liste groupes



    

Mon Top 7 de DIMMU BORGIR
Par MEFISTO le 23 Décembre 2019 Consulté 2823 fois

Certains groupes vous ont ouvert de nouvelles portes pour que vous découvriez un monde de possibilités. Dans le Black Sympho, en dehors de COF, DIMMU a été pour moi un catalyseur. Avec la venue prochaine d'un nouvel album début mai, il était naturel pour moi de revenir sur cette carrière ponctuée de grands succès. Si le groupe joue souvent les mêmes titres en concert, je ne tombe pas dans ce piège quand je pense à leurs créations qui restent gravées dans ma tronche. Voici les sept qui demeurent dans mon esprit, bien des années plus tard.


DIMMU BORGIR
Spiritual Black Dimensions
1 - Reptile

Le coup d'envoi de mon album de Black Sympho préféré est une puissante et passionnante orgie symphonique, sur laquelle on atteint des pics assez impressionnants d'intensité. Le chant de Vortex, comme sur cet album et le suivant, ajoute une couche épique à l'ensemble et les orchestrations de Mustis sont absolument gigantesques. Oui, DIMMU a été touché par la grâce quand il a enfanté ce "Spiritual Black Dimension".

Passage favori : de 3:35 à 4:47.


DIMMU BORGIR
Abrahadabra
2 - Gateways

Cette pièce offre le meilleur "kick" de départ de toute la disco de DIMMU. En live, c'est juste dément, avec l'orchestre et les chœurs à l'unisson. L'addition de la voix unique d'Agnete Maria Forfang Kjølsrud est aussi un gros plus qui soulève ce "Gateways" vers le haut. Cette pièce qui permet, mine de rien, à "Abrahadabra" d'être respecté.

Passages favoris: du début jusqu'à 0:46 et de 1:32 à 2:22.


DIMMU BORGIR
Spiritual Black Dimensions
3 - Grotesquery Conceiled

Autre pièce issue du colossal "Spiritual Black Dimension", la méconnue "Grotesquery Conceiled" offre les plus longs solos de la disco de DIMMU. Un long, hallucinant et quasiment sensuel solo, qui s'étale comme un gros pacha dans des coussins soyeux. Ses ambiances sont des plus poignantes également. Sans hésiter une des compos les mieux réussies du groupe.

Passages favoris : de 1:00 à 2:00 et de 2:55 à 4:31.


DIMMU BORGIR
Death Cult Armageddon
4 - Unorthodox Manifesto

Quand je pense à "Deathcult Armageddon", à son imagerie, ses ambiances, c'est-à-dire la guerre sous toutes ses formes, je pense à cette débâcle de près de 9 minutes, dont l'intro nous projette en plein conflit. DIMMU a rarement été aussi martial, nous gratifiant de riffs de mastodonte, de mélodies dantesques et d'un climat des plus inquiétants. Et que dire des trois dernières minutes ? Impériales, voilà comment elles sont. Avec la prod' en béton sur cet album, la meilleure de toute la disco des Norvégiens, "Unorthodox Manifesto" est un des titres les plus marquants de DIMMU. Il me hante encore à chaque fois.

Passages favoris : de 3:23 à 4:48 et de 5:56 jusqu'à la fin !


DIMMU BORGIR
Death Cult Armageddon
5 - Vredesbyrd

OK, elle est souvent jouée en concert celle-là, mais merde, c'est pas volé. J'ai longtemps hésité entre celle-là et l'autre favorite des fans, "Progenies Of The Great Apocalypse", mais "Vredesbyrd" m'impressionne davantage avec sa dualité «ombre et lumière» et ses violents riffs. De plus, c'est un des rares courts morceaux « dans ta gueule » de la disco de DIMMU qui soit entièrement jouissif.

Passages favoris : de 1:42 à 2:29 et de 3:02 à 3:57.


DIMMU BORGIR
Puritanical Euphoric Misanthropia
6 - Fear And Wonder

J'en surprendrai sûrement avec ce choix, mais que voulez-vous, "Fear And Wonder" m'inspire tellement qu'à sa seule écoute, je serais capable d'écrire un roman historique. Meilleure intro pour un album tous styles confondus, instrumentale par excellence de DIMMU et possiblement de tout mon répertoire métallique, elle résume en 2:48 toutes les émotions vécues dans une épopée, de la bravoure à la tristesse, de la colère à l'extase. Un court, mais ardent moment.


DIMMU BORGIR
Godless Savage Garden
7 - Moonchild Domain

Une des deux inédites du superbe EP "Godless Savage Garden", "Moonchild Domain" est un morceau de génie alternant les nappes brumeuses et accrocheuses, et le pianotage plus classique, que l'on retrouvera sur "Spiritual Black Dimension". Il offre aussi un solo fabuleux et une des finales les plus grandioses de la disco de DIMMU. Les anglos appellent cela le "whole package" !

Passage favori : 3:15 jusqu'à la fin !

À un cheveu du palmarès :

The Serpentine Offering
Chaos Without Prophecy
Relinquishment Of Spirit And Flesh
Tormentor Of Christian Souls

Le 08/01/2020 par ZEJACK

Bravo et merci.

Complètement d'accord pour "Fear And Wonder" qui en plus lance parfaitement "Blessing Upon The Throne Of Tyranny".

Pour moi, je mettrai "Blood Hunger Doctrine" de DCA avec son ambiance mi piano mi électrique.

Le 28/12/2019 par BARTLEBY

"Enthrone Darkness Triumphant" reste mon album préféré de DIMMU BORGIR, avec comme titres favoris "In Death's Embrace" et "A Succubus In Rapture".

Le 25/12/2019 par CLEM

J'ai sans doute dans mon top 7 "Progenies Of The Great Apocalypse".



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod