Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (10)
Questions / Réponses (2 / 5)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Motorowl, Inglorious, Voodoo Circle, Sunstorm
- Membre : Rainbow, Black Sabbath, David Coverdale, Black Country Communion, Joe Lynn Turner , Yngwie Malmsteen , Whitesnake, Glenn Hughes , Gillan, Blackmore's Night, Ian Gillan Band, Brazen Abbot, Kansas
- Style + Membre : Msg, Coverdale - Page
 

 The Highway Star (9136)
 The Deep Purple Appreciation Society (2200)
 Site Français (3258)
 Site Officiel (1844)

DEEP PURPLE - Come Taste The Band (1975)
Par DARK BEAGLE le 27 Août 2017          Consultée 250 fois

Mark IV

Avec le départ de l’ombrageux Ritchie Blackmore, il était certain que DEEP PURPLE n’allait plus sonner de la même façon, tant l’homme en noir avait marqué de son empreinte le groupe. Le choix de le remplacer par Tommy Bolin peut de surcroît surprendre. Le jeune guitariste, qui a connu ses lettres de noblesse avec l’album "Bang" de JAMES GANG en 1973 et qui sera après connu pour une éphémère carrière solo. Bolin, c’est une espèce de mercenaire, qui reste pour un disque et qui va voir ailleurs si quelqu’un a besoin de ses services. Pas forcément de bon augure pour rechercher de la stabilité.

Et avec l’arrivée de Bolin, le groupe se retrouve avec un troisième chanteur potentiel, comme on peut l’entendre sur "Dealer" (ben tiens !) où il partage le micro avec David Coverdale. D’ailleurs, ce dernier sera un peu en retrait sur ce disque à la pochette éthylique (ben voyons. En même temps, fallait avoir un ou deux coup dans le nez pour valider ça je pense). "Come Taste The Band" a un statut de disque maudit, en raison du split qui en a résulté, mais c’est plus compliqué que ça dans le fond.

Déjà, il est pas mal du tout ce disque. Pas un grand DEEP PURPLE, mais pas de quoi crier au scandale non plus. La formation poursuit sa marche en avant et continu sur la lancée de "Stormbringer", avec un Jon Lord qui s’efface quelque peu, qui délaisse l’orgue pour s’ingénier au piano ("Comin’ Home"), avec un son de guitare forcément différent, des soli qui ne cadrent pas avec ceux de Blackmore, Bolin ayant sa personnalité propre. Quelque part, l’approche musicale est plus simple, c’est plus Rock’N’Roll dans l’esprit et "In Rock" s’éloigne toujours un peu plus.

Et "Come Taste The Band" dégage une sexualité terrible. Elle est quasi palpable, elle suinte des enceintes de façon fort peu pudique. Cela se sent, cela se touche, cela se transmet à travers un feeling monstrueux, gorgé de soul. Mais le souci demeure entier : sommes-nous vraiment face à un disque de DEEP PURPLE, ou de Coverdale, Hughes et Bolin vu que Paice et Lord sont les grands absents du songwriting, eux, les deux derniers membres originels encore en place.

Le problème, terrible, c’est Bolin. Ce dernier est addict à l’héroïne, tandis que Hughes préfère la coco. Et la drogue a vite fait poser des soucis physiques au guitariste, qui ne pouvait assurer des shows corrects, le bras parfois engourdi par de petites surdoses. Il mourra d’ailleurs d’une overdose un an plus tard, à 25 ans. Mais DEEP PURPLE avait déjà splitté un an auparavant, sans achever sa tournée mondiale. Triste fin pour un groupe jusque là remarquable.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


HEART
Little Queen (1977)
Pour les amoureux du LED ZEP' IV




RUSH
Roll The Bones (1991)
Racines rock et soupçon de clavier


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- David Coverdale (chant)
- Tommy Bolin (guitare)
- Glenn Hughes (basse, chant)
- Jon Lord (orgue)
- Ian Paice (batterie)


1. Comin' Home
2. Lady Luck
3. Gettin' Tighter
4. Dealer
5. I Need Love
6. Drifter
7. Love Child
8. A) This Time Around B) Owed To 'g'
9. You Keep On Moving



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod