Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (10)
Questions / Réponses (3 / 11)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Motorowl, Inglorious, Voodoo Circle, Sunstorm
- Membre : Rainbow, Black Sabbath, David Coverdale, Black Country Communion, Joe Lynn Turner , Yngwie Malmsteen , Whitesnake, Glenn Hughes , Gillan, Blackmore's Night, Ian Gillan Band, Brazen Abbot, Kansas
- Style + Membre : Msg, Coverdale - Page
 

 The Highway Star (8617)
 The Deep Purple Appreciation Society (1928)
 Site Français (3003)
 Site Officiel (1571)

DEEP PURPLE - Stormbringer (1974)
Par THE BLUE OYSTER le 11 Novembre 2007          Consultée 10171 fois

Après le départ de Gillan et Glover de la formation mythique du pourpre, les fans s'inquiétaient grandement de ce qu'allait devenir Deep Purple avec un chanteur et un bassiste inconnus pour beaucoup (malgré le passé de Glenn chez Trapeze). Cette inquiétude fut rapidement dissipée avec la sortie de "Burn", chef d'oeuvre incontestable. L'influence bluesy dû à l'arrivée des nouveaux membres colle très bien et l'inspiration est encore présente. Le public pouvait alors attendre beaucoup de cette nouvelle formation qui semblait en avoir encore pas mal sous le pied mais ce ne fut pas le cas...

Ce qui frappe tout d'abord, c'est l'accentuation du côté bluesy apporté par les deux nouveaux compères, le père Ritchie leurs laisse une part bien plus importante dans la composition de l'album. Ce qui n'est pas un mal mais celui ci en fout de moins en moins. Apparemment notre mister Ritchie "tête-de-lard" a déjà des projets futurs dans la tête. On sent considérablement son manque d'envie tout au long du disque: on l'entend de moins en moins, il intervient peu et ses solos sont courts ou peu inspirés (voir inexistants)... Il s'emmerde dis donc !! Bien sur, ce n'est pas parce que le grand Blackmore ne fait plus grand chose que le pourpre perd tout son intérêt, au contraire, même ici cela permet de voir la capacité et l'inspiration des autres membres du groupe: ceux-ci occupent davantage de place dans la composition de cet album.

Les ambiances spécifiques des claviers de Lord présentes sur "Burn" le sont de plus en plus sur "Stormbringer", dès le titre éponyme cela se fait sentir. Fini les gros bruits d'orgues, assourdissants pour certains, et place aux sonorités spéciales et variées, donnant un air soul à cet album ajouté à la voix bluesy de Coverdale. Album qui est quand même dans l'ensemble assez "mou du genou", il faut bien l'avouer. La perte de pas mal de sonorités violentes de l'orgue de Lord et la perte de présence de Ritchie donne à cette galette un côté assez soft. Les titres "Stormbringer", "Lady Double Dealer" et "High Ball Shooter" sont les titres les plus "agressifs"... C'est pour dire ! Par contre, les deux premiers morceaux que j'ai cité sont très réussis, donnant un petit sursaut à l'ensemble assez cool; A contrario, ce "High Ball Shooter" est un titre banal et peu inspiré, dommage.
Autre réussite de cet album: "Hold on", qui, avec l'ambiance la plus soul de l'album, est vraiment très agréable à écouter; Ritchie y place un solo intéressant, vraiment calé avec le reste. Les deux derniers titres terminent l'album d'une façon posée: "The Gypsy", très cool, et une ballade mélancolique, ma foi superbe, "Soldier of Fortune" cloture l'album de la plus douce façon qu'il soit.

Voila ce qu'il faut retenir de cet album, qui, malgré de bonnes choses, affiche une perte d'agressivité et d'inspiration; le côté bluesy et soul étant toujours plus présent. Sinon dans l'ensemble, cet album est une déception après un tel prédécesseur qu'est "Burn", ce qui est proposé ici est plus faible. A noter aussi que Glenn Hughes prend de plus en plus d'importance au niveau du chant, ce qui fera défaut en live.

La tournée qui suivra ne sera pas si formidable que ça, plus elle passera et moins Ritchie y mettra du sien... De plus, certains morceaux seront à la limite du supportable étant donné que Glenn Hughes et David Coverdale ne feront pas de duo de chant en concert mais plutôt un duel de celui qui gueule le plus fort... Pas terrible! Le peu de présence du sieur Blackmore laissait présager le départ de celui-ci au plus grand malheur des fans , pour qui le départ de Gillan et Glover était encore digérable mais pas celui de Ritchie ! Il ira voler de ses propres ailes en formant Rainbow qui récoltera pas mal de fan de Deep Purple.
Le pourpre engagera un jeune et très talentueux guitariste pour son prochain album (album qui est vraiment à mes yeux le plus sous-estimé de Deep Purple) boudé par bon nombre de fans se disant "Deep Purple sans Blackmore n'est pas Deep Purple" à tort... Tommy Bolin est un guitariste absolument exceptionnel et apportera une touche unique à la prochaine formation.

A lire aussi en HARD ROCK par THE BLUE OYSTER :


RUSH
Fly By Night (1975)
Réussite avec l'arrivée de Neil Peart




KROKUS
Hardware (1981)
Une bombe du plus grand groupe de hard rock suisse

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   THE BLUE OYSTER

 
  N/A



- David Coverdale (chant)
- Ritchie Blackmore (guitare)
- Glenn Hughes (basse)
- John Lord (claviers)
- Ian Paice (batterie)


1. Stormbringer
2. Love Don't Mean A Thing
3. Holy Man
4. Hold On
5. Lady Double Dealer
6. You Can't Do It Right (with The One You Love)
7. High Ball Shooter
8. The Gypsy
9. Soldier Of Fortune



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod