Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  TRIBUTE

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1970 Black Sabbath
  Paranoid
1971 Master Of Reality
1972 Vol. 4
1973 Sabbath Bloody Sabbat...
1975 Sabotage
  We Sold Our Soul For Roc...
1976 Technical Ecstasy
1978 Never Say Die
  Never Say Die
1980 Heaven And Hell
  Live At Last
1981 Mob Rules
1982 Live Evil
1983 Born Again
1986 Seventh Star
1987 The Eternal Idol
1989 Headless Cross
1990 Tyr
1992 Dehumanizer
1994 Cross Purposes
1995 Cross Purposes Live
  Forbidden
1996 The Sabbath Stones
1998 Reunion
2002 Past Lives
  Symptom Of The Universe
2004 Black Box : The Complete...
2007 The Dio Years
  Live At Hammersmith Odeo...
  Live From Radio City Mus...
2008 The Rules Of Hell
2009 The Devil You Know ( ...
2010 Neon Nights : Live At Wa...
2013 13
  Live... Gathered In Thei...
 

- Style : The Vintage Caravan , Psychedelic Witchcraft, Path Of Samsara, Childrenn, Scorpion Child, High Fighter, Motorowl, The Order Of Israfel , Khemmis, Count Raven, Age Of Taurus, Orchid, Sarasin, Blood Ceremony, Blue Öyster Cult
- Membre : Wami, Badlands, Kiss, Iommi, G//z/r, Dio, Black Country Communion, Msg, Snakecharmer, Rainbow, Axel Rudi Pell , Deep Purple
- Style + Membre : Tony Martin , Ozzy Osbourne , Heaven & Hell
 

 Born Again/ian Gillan (1148)
 Site Officiel (404)
 Myspace (460)
 Chaîne Youtube (713)

BLACK SABBATH - Masters Of Misery - The Earache Tribute (1992)
Par LONER le 7 Septembre 2008          Consultée 4293 fois

Le tribute album. Exercice casse-gueule par excellence. Passage obligé s'agissant des groupes devenus légendaires. Le piège à consommateur classique, bien loin de l'hommage spontané qu'ont pu rendre, au hasard, KYUSS ou ORANGE GOBLIN. Bon, évidemment, il y a la curiosité, savoir ce que ça fait quand votre formation favorite interprète un classique millénaire. Mais de là à en remplir un disque entier...

Alors pourquoi s'intéresser à ce "Masters Of Misery" ? Déjà, c'est certainement le premier album du genre consacré à BLACK SABBATH. Un p'tit côté historique quoi. Et en plus ça vient tout droit de chez Earache Records, généralement un gage de qualité. Et en 1992, il s'en est passé des choses sur ce label, CATHEDRAL et tout ça. Bref, plusieurs raisons peuvent pousser à écouter ce tribute précurseur.
Si on jette un œil à la track-list et aux interprètes, on remarquera la prédominance des groupes extrêmes, versés dans le death ou le grindcore. Je vous avoue que je ne suis pas un fan de ces styles à la base, mais il est indéniable que ce sont eux qui tirent leur épingle du jeu. En tête, BRUTAL TRUTH et son excellent "Lord Of This World". Le groupe se démarquait déjà clairement dans le monde du grind, voilà qui va achever d'établir ce constat. Des riffs à toute épreuve, une rythmique en béton armée, une voix caverneuse qui n'en fait jamais trop. Rien à dire, c'est jouissif.
La deuxième place revient à CADAVER qui éructe un "Sweat Leaf" vénéneux. Plus secs dans leur approche du morceau, les Norvégiens font preuve d'une efficacité redoutable (nous sommes en pleine période "In Pain", ceci explique peut-être cela...).
Enfin, il y a OLD. Le choix de reprendre "Who Are You ?" aurait pu sembler curieux, il se révèle des plus pertinents. Long, plaintif, brumeux, le mal aimé de "Sabbath, Bloody Sabbath" s'offre un complet ravalement de façade et surprend son monde. Un OVNI.

A côté de ça, il y a les groupes au style plus classique, à l'interprétation plus conventionnelle, mais très à l'aise quand il s'agit de faire parler la poudre. On citera évidemment CATHEDRAL qu'on retrouve à chaque extrémité du disque, d'abord avec un "Shock Wave" acceptable, puis avec le plus convaincant "Solitude". Et bien sûr il y a SLEEP. Mon coup de coeur. "Snowblind" est déjà une tuerie à la base, la bande à Cisneros en fait une arme de destruction massive de neurones. Rien que pour ce morceau, ça vaut le coup d'écouter "Masters Of Misery".

On en est donc à cinq. Cinq bons titres qui dérouillent sévère. Malheureusement, j'ai le regret de vous annoncer qu'on s'arrêtera là. En effet, le reste n'offre rien de bien consistant. CONFESSOR et SCORN se plantent en beauté, GODFLESH tire le mauvais numéro avec "Zero The Hero" et PITCH SHIFTER et FUDGE TUNNEL ne sont pas vraiment convaincants malgré un effort honorable.
"Masters Of Misery" est donc perfectible, mais là je ne vous apprends rien, c'était une évidence. Néanmoins, on se retrouve avec une petite moitié d'album plus qu'écoutable, ce qui en soit est plutôt pas mal et devrait suffire à contenter les fans les plus acharnés.
Enfin, là je parle de l'édition originale. La version de 1997 est plus longue, a la bonne idée de s'ouvrir sur "Wheels Of Confusion", mais ne propose en bonus que des déchets et remplace CADAVER par IRON MONKEY pour un "Cornucopia" qui ne restera pas dans les mémoires. Pas très judicieux.

Note: 3/5 (Version de 1992)
2,5/5 (Version de 1997)

A lire aussi en HEAVY METAL par LONER :


BLACK SABBATH
Past Lives (2002)
Plus qu'une simple réédition...




BLUE ÖYSTER CULT
Secret Treaties (1974)
"bombardiers anglais à midi !"

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   LONER

 
  N/A



- Voir Tracklist


- 1992 Uk Edition :
1. Shock Wave (cathedral)
2. Snowblind (sleep)
3. Zero The Hero (godflesh)
4. Hole In The Sky (confessor)
5. Changes (fudge Tunnel)
6. Who Are You? (old)
7. Lord Of This World (bruthal Truth)
8. N.i.b. (pitch Shifter)
9. The Wizard (scorn)
10. Sweet Leaf (cadaver)
11. Solitude (cathedral)

- 1997 Us Edition :
1. Wheels Of Confusion (cathedral)
2. Snowblind (sleep)
3. Zero The Hero (godflesh)
4. Hole In The Sky (confessor)
5. Killing Yourself To Live (anal Cunt)
6. Changes (fudge Tunnel)
7. Who Are You? (old)
8. Lord Of This World (bruthal Truth)
9. Paranoid (ultraviolence)
10. N.i.b. (pitch Shifter)
11. The Wizard (scorn)
12. Cornucopia (iron Monkey)
13. Solitude (cathedral)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod