Recherche avancée       Liste groupes



      
NWOBHM  |  STUDIO

Commentaires (8)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bon Jovi, Danger Danger, Satan Jokers, The Darkness
- Membre : Roadhouse, Riverdogs, Dio
 

 Site Officiel (108)
 Chaîne Youtube (89)
 Soundcloud (102)

DEF LEPPARD - On Through The Night (1980)
Par JEFF KANJI le 30 Septembre 2015          Consultée 1716 fois

Considéré comme un opus emblématique de la NWOBHM, le premier album de DEF LEPPARD n'en est pourtant pas un classique, contrairement à l'éponyme de la Vierge de Fer ou encore les deux bombes délivrées par SAXON, et je passe les chefs d'œuvre d'ANGEL WITCH ou DIAMOND HEAD. L'image de jeunes prolos de la classe moyenne joue aussi beaucoup en faveur de la montée médiatique de ces Anglais à belle gueule qui discrètement ramènent un soupçon de Glam Rock.

Mais DEF LEPPARD est un chef de file de la NWOBHM qui après une baston dans laquelle Joe Elliott se retrouve impliqué, prend en main sa carrière : les jeunes gens arrêtent de bosser à côté et Rick Allen quitte l'école (il n'a pas encore seize ans) mais surtout, tout comme l'intelligent Steve Harris, nos natifs de Sheffield comprennent la nécessité d'avoir un manager solide, et c'est Peter Mensch, déjà intéressé suite à leur tournée en compagnie d'AC/DC, qui va s'occuper d'eux. Le bougre s'est déjà entre autres occupé des Australiens, donc on peut lui faire confiance. En outre il fondera en compagnie de Cliff Burnstein la plus grosse agence de management d'artistes – Q Prime – dont DEF LEPPARD sera le premier signataire (c'est entre autres la boîte qui gèrera les affaires de METALLICA). Avec un deal signé chez Vertigo, DEF LEPPARD commence à diffuser au compte-gouttes de nouveaux titres, dont les futurs classiques de la première époque : "Wasted" et "Hello America".

Le 14 mars 1980, DEF LEPPARD sort son premier album (le même jour qu'ANGEL WITCH) et c'est une bouffée d'air frais. Voilà un groupe issu de cette fameuse NWOBHM qui propose un alliage de mélodies ciselées et de musique Heavy. Les nouvelles versions de "Wasted" et "Hello America" surpassent les singles, "Rock Brigade" s'impose immédiatement comme un classique de la mouvance et la nouvelle version de "Getcha Rocks Off", simplifiée en "Rock Off" et enregistrée façon faux live, ramène cette urgence fortement appréciée sur l'EP de 79. En outre cet opus possède encore ce feeling so british. En effet, c'est Tom Allom qui est aux commandes. On parle là du mec qui produira tous les albums de JUDAS PRIEST de "Unleashed In The East" à "Ram It Down" ! "On Through The Night" est ainsi un disque un peu à part (tout comme "Slang" le sera quinze ans plus tard), car l'arrivée de Mutt Lange permettra à DEF LEPPARD d'achever sa mue et d'atteindre son plein potentiel, mais aussi d'opter pour un son très policé qui éloignera le groupe de la mouvance Hard/Heavy dont il a émergé.

Il y a déjà des hymnes ici mais ils n'ont pas cette connotation FM voire Pop comme on l'observera par la suite. Mais le groupe, s'il possède déjà ses caractéristiques, n'a pas encore trouvé le son qui lui convient. Les chœurs font toutefois leur apparition à petites doses. S'ils restent scandés la plupart du temps ("Rock Brigade", "Rocks Off"), la richesse des harmonies se distingue déjà assez nettement sur "It Could Be You" ou encore "Hello America".

Ce titre d'ailleurs est l'un de ces morceaux qui va dans un sens trahir les intentions du groupe. Pas mal de fans de la première heure se détourneront déjà de DEF LEP auquel ils reprocheront d'avoir les yeux rivés de l'autre côté de l'Atlantique. Et en effet, le quintette défendra essentiellement son disque aux USA en première partie de Pat TRAVERS, AC/DC ou encore Ted NUGENT. Mais le Léopard Sourd sait où il veut aller et n'écoutera que ses propres envies. Et bien lui en prendra car dès l'année suivante, du laboratoire à idées qu'est "On Through The Night", avec déjà ses réussites ("Rock Brigade", "Hello America", "It Could Be You", "Wasted", "Rocks Off", "Overture" qui pour le coup sonne totalement comme du LIZZY meets UFO), passé à la moulinette par un producteur à forte influence, DEF LEPPARD se révèlera totalement.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


QUEEN
A Night At The Odeon [2015] (1975)
Un piano assorti à mon justaucorps




The DARKNESS
Last Of Our Kind (2015)
L'Angleterre par tous les pores


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   DARK SCHNEIDER
   POWERSYLV

 
   (3 chroniques)



- Steve Clark (guitare,choeurs)
- Pete Willis (guitare,choeurs)
- Joe Elliott (chant)
- Rick Savage (basse,choeurs)
- Rick Allen (batterie,choeurs)


1. Rock Brigade
2. Hello America
3. Sorrow Is A Woman
4. It Could Be You
5. Satellite
6. When The Walls Came Tumbling Down
7. Wasted
8. Rocks Off
9. It Don't Matter
10. Answer To The Master
11. Overture



             



1999 - 2016 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod