Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  DVD

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Metallica, Iron Savior, Paragon, Soulhealer
- Membre : Grave Digger, Age Of Silence, Almanac
 

 Site Officiel De Rage (1051)

RAGE - Metal Meets Classic Live (2001)
Par JULIEN le 2 Février 2004          Consultée 4863 fois

Bien que n'ayant pas obtenu l'autorisation de RAGE pour sa sortie, G.U.N., la maison de disque du groupe, nous propose avec ce « Rage & Lingua Mortis Orchestra » de goûter à deux plats différents, agrémentés d’un digestif : Un concert enregistré avec, oh surprise ! le Lingua Mortis Orchestra, une collection de titres rares, bonus et autres reprises, et enfin une triplette de clips. Revue de détail.

Intérêt principal du produit, le concert enregistré en 1998 avec le Lingua Mortis Orchestra nous permet ainsi de découvrir un RAGE encore inscrit dans la démarche « symphonique » des trois célèbres enregistrements que sont « Lingua Mortis », « XIII » et « Ghosts », tous trois hantés de la présence du fameux Lingua Mortis, conférant au Heavy Speed auparavant assez rude des allemands un vrai soucis mélodique, une finesse inattendue et rafraîchissante. Ce dont rend compte ce concert enregistré devant un public acquis à la cause d’un groupe en grande forme, avec un Peavy Wagner impérial. Un bien agréable moment avec le long Medley du fameux "Lingua Mortis" comme apothéose, le tout étant bien filmé et balayé de lumières joliment troussés. Seul le son un peu "bruyant" gêne un tantinet là où on attendrait davantage de finesse, mais le tout reste suffisamment audible pour ne pas venir pas perturber le visionnage.

Initiative relevant l’intérêt de la chose, G.U.N. nous offre sur la facette audio de cette rondelle une récolte de 12 morceaux de la période 1995 - 2001, jusque là éparpillés sur des EP rares et des versions import sous forme de bonus, et ici rassemblées dans un soucis louable de préservation du porte monnaie des fans. Et comme de coutume dans ce cas, nombre de ces titres, sans être mauvais, ne contenteront vraiment que ceux qui veulent tout posséder de la discographie du groupe. Nous retiendrons toutefois les pêchus « Chase et « How We Treat Each Other », le très bon et entraînant « End Of Eternity » qui se distingue par ses arrangements orchestraux, et qui aurait mérité de figurer sur « Ghosts » dont il fut étonnamment exclu, ainsi qu’une version estampillée 2001 de l’éternel classique « Don’t Fear The Winter ». Sans oublier cinq reprises : « Tom Sawyer » de RUSH en Live (sur laquelle le groupe se vautre… n’est pas RUSH qui veut), « Yesterday » de THE BEATLES (Beuh…), « Motorbreath » de METALLICA (Live efficace et pas prise de tête), « The Trooper » d’IRON MAIDEN (ça cartonne mais ça manque de classe, et Peavy s’égosille quelque peu) et enfin « Jawbreaker » de JUDAS PRIEST (la plus réussie du lot).

En guise de digestif, RAGE nous soumet trois clips de qualités diverses : « Deep In The Blackest Hole » (extrait de « End Of All Days ») avec sa femme en pleine déliquescence, « Alive But Dead » (issu de « Black In Mind ») et son climat aride et sinistre, et enfin « From The Cradle To The Grave » (le classique de « XIII »), qui inclut également l'"Overture" sur fond d'images de préparation de scène, avant que le morceau proprement dit ne débute avec des images Live comme support : le type de clips que je déteste, même si celui-ci est vraiment joli…

Concernant la présentation, on peut dire que G.U.N. (la maison de disque en charge de RAGE à cet instant) ne s’est pas foulée : vilaine pochette, livret famélique… pas de quoi s’enthousiasmer, c’est le moins qu’on puisse dire ! Mais le prix compétitif de ce DVD deux faces, la qualité du concert, et l’opportunité octroyée aux fans du groupe de se procurer à moindre prix presque tous les bonus de l’époque G.U.N. compensent cette incurie et le contexte tangent d'une sortie non désirée par le groupe. Une parenthèse appréciable donc, tout simplement indispensable pour les fans, et une idée de cadeau à bas prix pour les autres.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par JULIEN :


THERION
Lemuria (2004)
Une pépite signée par ce génie du metal orchestral




Luca TURILLI
The Ancient Forest Of Elves (1999)
Metal symphonique


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Peter Wagner (chant, basse)
- Christian Wolff (piano, claviers)
- Chris Efthimiadis (batterie)
- Spiros Efthimiadis (guitare)
- Sven Fischer (guitare)
- The Lingua Mortis Orchestra


1. Overture
2. From The Cradle To The Grave
3. Alive But Dead
4. Turn The Page
5. All This Time
6. In A Nameless Time
7. Just Alone
8. Immortal Sin
9. Paint It Black
10. Medley
11. A) Don't Fear The Winter (instr.)
12. B) Black In Mind
13. C) Firestorm (instr.)
14. D) Sent By The Devil
15. E) Lost In The Ice (instr.)

1. (audio)
2. Chase *
3. Tie The Rope *
4. Forgive But Don't Forget *
5. How We Treat Each Other **
6. The Sleep **
7. The Trooper (reprise Iron Maiden) **
8. Tom Sawyer (reprise Rush) ***
9. End Of Eternity ****
10. Don't Fear The Winter (version 2001) ***
11. Yesterday (reprise The Beatles) +
12. Motorbreath (reprise Metallica) ++
13. Jawbreaker (reprise Judas Priest) +++
14. * Inédit Des Sessions De



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod