Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Metallica, Soulhealer, Paragon, Iron Savior
- Membre : Age Of Silence, Grave Digger, Almanac, Pyracanda, Squealer, The Ferrymen
- Style + Membre : Refuge
 

 Site Officiel De Rage (1274)

RAGE - Wings Of Rage (2020)
Par FREDOUILLE le 24 Avril 2020          Consultée 1750 fois

RAGE n’en finit pas de nous faire plaisir ! Voici le vingt-troisième album du groupe allemand, "Wings Of Rage", et le troisième consécutif avec la nouvelle formation, soit le trio que constituent Peavy Wagner (basse, chant), le Vénézuélien Marcos Rodriguez (guitare) et le Grec Vassilios "Lucky" Maniatopoulos (batterie). Et ce "Wings Of Rage" continue de nous présenter un RAGE conquérant, assurément en très grande forme et sur la lancée des deux albums précédents que je trouvais personnellement réussis. Ceci étant, peu ou pas de surprises sur ce nouvel opus, nous avons affaire à du pur RAGE, solide, en colère et gonflé à bloc. "Wings Of Rage" tend à nous ramener à l’âge d’or des années 90, soit aux 'classiques' que sont "Black In Mind" (1995) ou encore "End Of All Days" (1996) pour ne citer que ces deux-là.

Et ce n’est pas tout à fait un hasard si le groupe a d’ailleurs réenregistré ici un de ses classiques "Higher Than The Sky" (présent sur "End Of All Days") en un "HTTS 2.0" survitaminé et bien plus véloce et brutal que la version originale. Cette nouvelle interprétation s’intègre parfaitement à l’album et s’avère être une totale réussite. Elle offre là en effet une tessiture bien plus agressive – grosses guitares rugueuses à l’appui – et est dotée qui plus est d’un gros son bien actuel. Ce titre remanié montre là toute la force de frappe du combo allemand version 2020, et aussi tout le talent du guitariste Marcos Rodriguez au jeu très varié et qui, d’ailleurs, n’en finit pas de nous étonner tant il paraît encore une fois très à l’aise sur ce nouvel opus en nous délivrant de très belles et multiples partitions (les parties de gratte sur l’excellent "Chasing The Twilight Zone", ses envolées sur "True" et sur "For Those Who Wish To Die", ou bien encore son approche beaucoup plus mélodique sur l’accrocheur "Tomorrow").

Car si RAGE propose ici, et une nouvelle fois, une parenthèse plus symphonique (un peu comme "Tragedy Of Man" sur "Seasons Of The Black"), un peu à l’instar d’un ALMANAC millésime 2020 d'ailleurs ("Rush Of Death"), dès la fin de la transition astucieuse qu'est "Shadow Over Deadland" (bruitages à l'appui), avec trois titres de très belle facture à savoir "A Nameless Grave", "Don’t Let Me Down" et le très beau "Shine A Light", il offre toujours autant de titres très pêchus et agressifs. Mieux, le climat sur "Wings Of Rage" se veut un poil plus vindicatif et lourd que sur les deux albums précédents. La première partie du disque, soit les cinq premiers morceaux de "Wings Of Rage", est d'ailleurs sur cette tendance. Ces titres se veulent être tous un peu dans la même veine et s'inscrivent parfaitement dans la tradition de RAGE.

Et ils viennent, à l’image du titre éponyme qu’est l’explosif "Wings Of Rage", aux riffs Thrashy, lesquels pourront même évoquer pour le coup ANNIHILATOR, nous présenter un RAGE quelque peu en colère et particulièrement énergique. Si "Tomorrow" affiche une facette davantage mélodique, l'énergique "True", morceau un peu plus sombre et moderne qu’à l’accoutumée et doté de quelques bruitages qui pourront d’ailleurs faire le lien avec la belle pochette de l’album (artwork signé Stan-W. Decker), "Let Them Rest In Peace" au propos beaucoup plus lourd avec notamment de grosses guitares, quelques grunts également et un Vassilios "Lucky" Maniatopoulos déchaîné derrière ses fûts, ou le plus Power Metal "Chasing The Twilight Zone", affichant aussi de belles et lourdes velléités, sont autant de titres qui vont vous mettre non seulement un bon coup de pied aux fesses mais également vous donner un bon aperçu de ce qu’est la formule RAGE en 2020. Une formule gagnante si on en juge la qualité de l'album !

Bien évidemment, RAGE sait aussi alléger le propos et c’est pourquoi je reviens donc sur la parenthèse symphonique de l’album. Trois morceaux qui constituent donc cette seconde et brillante partie de la galette, et pourront évoquer à n’en pas douter l’époque de "XIII" ou encore de "Ghosts". "A Nameless Grave" est une sorte de power-ballade (même si la fin va se terminer crescendo avec un rythme plutôt élevé), passionnante et aux teintes orchestrales faisant la part belle à quelques belles ambiances ainsi qu'au toucher plus délicat de l’ami Marcos Rodriguez qui montre là qu’il sait aussi distiller de jolis soli mélodiques avec ce zeste de feeling. Excellente composition qui, si elle est supérieure au catchy et un peu trop classique "Don’t Let Me Down" et ses quelques chœurs féminins, n’atteint cependant pas les sommets de "Shine A Light", véritablement l’un des points culminants du disque. En effet, cette composition s'avère être une sublime ballade, un poil tristounette néanmoins, laquelle est pourtant porteuse d’espoir pour tous les perdus et oubliés de ce monde. Du long de ses presque sept minutes, "Shine A Light" et ses arrangements symphoniques affiche une très belle mélodie presque poignante et un refrain accrocheur, lesquels apportent ici une certaine dimension émotionnelle. Du beau travail !

Riffs Heavy/Power Metal qui frappent d’emblée, grosses et lourdes guitares rugueuses, de gros chœurs mélodiques, un pouvoir d’accroche non négligeable (comme bien souvent chez RAGE ces dernières années) et le chant bien évidemment si caractéristique de Peavy (toujours aussi frais - pas mal pour un type qui a atteint les cinquante-cinq ans !) avec son grain de voix reconnaissable entre mille et qui ajoute à la lourdeur et force des morceaux ("Let Them Rest In Peace" en est le meilleur exemple). Autant d’ingrédients qui vous feront aimer RAGE nouvelle formule et ce nouvel album lequel apparaît très frais et extrêmement puissant. Se situant dans la lignée de ses deux prédécesseurs, "Wings Of Rage" constitue donc un effort studio des plus solides et presque classieux par endroits si on tient compte de la seconde partie à tendance symphonique de la galette (qui ne dépareille d’ailleurs en rien par rapport au reste des compositions et ajoute même de la variété). RAGE poursuit donc sur sa lancée et enfonce le clou ! Le trio semble avoir trouvé sa vitesse de croisière. Album très plaisant et chaudement recommandé !

Note réelle : 4/5.

Morceaux préférés : "Wings Of Rage", "True", "HTTS 2.0", "Shine A light", "Tomorrow".

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


PYRAMAZE
Melancholy Beast (2004)
Du heavy power metal teinté de prog!! Une réussite




CONCEPTION
In Your Multitude (1995)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Marcos Rodriguez (guitares, chant)
- Peter 'peavy' Wagner (chant, basse)
- Vassilios 'lucky' Maniatopoulos (batterie, chant)


1. True
2. Let Them Rest In Peace
3. Chasing The Twilight Zone
4. Tomorrow
5. Wings Of Rage
6. Shadow Over Deadland
7. A Nameless Grave
8. Don't Let Me Down
9. Shine A Light
10. Htts 2.0
11. Blame It On The Truth
12. For Those Who Wish To Die



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod