Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Metallica, Iron Savior, Paragon, Soulhealer
- Membre : The Ferrymen, Squealer, Pyracanda, Almanac, Age Of Silence, Grave Digger, Axxis
- Style + Membre : Refuge
 

 Site Officiel (92)
 Bandcamp (128)

RAGE - Resurrection Day (2021)
Par FREDOUILLE le 10 Novembre 2021          Consultée 2225 fois

On aurait pu penser que le départ de Marcos Rodriguez survenu après la sortie du très bon "Wings Of Rage" (2020) aurait engendré quelques signes de faiblesse chez l’ami Peter ‘Peavy’ Wagner leader de RAGE depuis maintenant plus de 37 ans. Et bien il n’en est rien. Le line-up a été remanié mi-2020 et, selon le souhait de Peavy de recréer un quartette, voit l’arrivée de deux nouveaux guitaristes artilleurs à savoir Stefan Weber (Ex-AXXIS) et Jean Bormann (ANGEL Inc., RAGE & RUINS groupe de Metalcore dans lequel Jean évolue derrière le micro !) pour suppléer au départ du guitariste vénézuélien. Et croyez-le ou non, il semblerait que cela ait boosté encore un peu plus le père Peavy dans la volonté de sortir un nouveau put… d’album. Car ne tournons pas autour du pot, le 24ème album du groupe intitulé "Resurrection Day" dont l’artwork est une nouvelle fois signé Stan-W. Decker (bel artwork même si la couleur est un peu criarde non ?) nous en fait voir de toutes les couleurs et est tout simplement EXCELLENT.

Bien évidemment, RAGE a une nouvelle fois peaufiné son affaire et encore plus que de coutume serais-je tenté de dire, tant les douze compositions constituant cet album sont vraiment très solides, explosives pour certaines et parfaitement ficelées dans l’ensemble. Ces morceaux ont par ailleurs le mérite de rester très fidèles à la marque de fabrique du combo allemand. En témoignent des morceaux de la trempe de "Extinction Overkill" et ses chœurs si caractéristiques (très RAGE dans l'esprit) ou bien encore du véloce "Man In Chains", doté d’une petite intro acoustique et d’une rythmique solide agrémentée de quelques lignes orientales, qui ne sera pas sans rappeler l’époque de "End Of All Days".

Au fil des écoutes de "Resurrection Day", on se dit qu’on a véritablement affaire ici à de l’excellent RAGE. Plusieurs raisons à cela. Premièrement, le combo allemand a fait preuve d’un travail d’écriture particulièrement soigné. L’album est relativement homogène, plutôt bien équilibré et propose aussi une très belle variété entre les morceaux. Secondo, l’album possède qui plus est un aspect mélodique encore plus prononcé que de coutume que ce soit d’ailleurs sur des titres 'killer' comme l’agressif et lourd "Resurrection Day" ou bien encore "Virginity", ou sur des morceaux un peu plus ‘lisses’ pour ne pas dire classiques tel "Mind Control" ou bien "A New Land". Il semblerait que les deux nouveaux guitaristes qui ont participé à l’écriture des morceaux aient indéniablement apporté un plus, une nouvelle impulsion de ce côté-là.

Des mélodies fortes et mémorables donc, des refrains accrocheurs à la pelle ("Resurrection Day", "Virginity", "Mind Control"), conjugués à quelques contributions orchestrales du maestro espagnol Pepe Herrero (et oui RAGE pérennise l’aspect symphonique de Lingua Mortis Orchestra). De belles orchestrations astucieusement réparties d’ailleurs (rappelez-vous "Speak Of The Dead" qui paraissait un peu bancal avec deux parties d’album bien distinctes : d’un côté la partie Metal, de l’autre la partie Symphonique ; il n’en est rien ici et c’est tant mieux) que l’on va retrouver sur quatre compositions de l’album histoire d’y ajouter un peu plus de profondeur et d’expressivité.

Ces compositions sont "Resurrection Day", "The Age Of Reason" morceau porteur d’espoir, "Black Room" LA ballade de l’album, un tantinet tristounette (oh les jolis violons !), et l’étonnant et épique "Traveling Through Time", au rythme relativement soutenu, titre inspiré du compositeur de la Renaissance Giogio MAINERIO (morceau "Schiarazula Marazula", que Peavy joue souvent à la maison à la guitare acoustique et donc adapté pour l’occasion au format RAGE avec une perspective rythmique différente), et qui nous emmène sur une mélodie médiévale que n’aurait pas forcément renié un RUNNING WILD. Ce qui démontre là encore toute la volonté de RAGE à explorer de nouvelles contrées, de nouveaux horizons. On n’oubliera pas non plus la très belle ouverture orchestrale du disque qu’est "Memento Vitae" avec quelques notes à vous faire hérisser les poils sur les bras.

Et enfin, troisièmement, RAGE agrémente encore un peu plus son Heavy/Power Metal de consonances Thrash pas désagréables du tout bien au contraire. En effet, RAGE durcit encore un peu plus le ton en nous balançant quelques salves métalliques puissantes pour ne pas dire virulentes et donc particulièrement thrashisantes avec des guitares ultra mordantes à l’image de ce "Resurrection Day" (le mix entre éléments Thrash et orchestrations y est d’ailleurs des plus réussis) ou bien encore du très puissant et rapide "Virginity" qui envoie réellement du lourd avec une rythmique des plus véloces et sur lequel le batteur Vassilios Maniatopoulos déchaîné est littéralement mis en avant. On soulignera aussi les quelques passages thrashisants présents sur le très bon (aussi !) "The Age Of Reason" qui démarre pourtant avec quelques violonnades et sur lequel il est déployé quelques soli bien furibards. Ici encore le mélange entre éléments Heavy/Thrash et orchestrations y est très réussi.

Et lorsque RAGE ne flirte pas avec le Thrash, il alourdit encore un peu plus le propos en déployant des riffs lourds et gras comme sur ce pont plutôt astucieux et à la limite groovy sur "Monetary Gods", ou bien sur l’excellent "Arrogance And Ignorance" à la tessiture un peu plus moderne, titre abreuvé de grosses rythmiques et également de quelques grognements émanant de Peavy afin d'accentuer encore un peu plus la force de frappe du morceau. Le résultat est sacrément bon et pour le moins efficace. De toute évidence ce n’est pas encore aujourd’hui que RAGE va virer sa cuti et faire de la musique de papys.

"Resurrection Day" s’avère donc être un disque très solide, pour le moins inspiré, un brin même créatif au final ("Traveling Though Time"), et pour moi il se situe qualitativement au-dessus de ses trois prédécesseurs. Alors, oui on pourra toujours regretter l’ère Victor Smolski guitariste au jeu plus technique, l’ère Marcos Rodriguez qui avait aussi apporté un plus à RAGE, de la mélodie voire aussi de la finesse. Mais saluons quand même le très bon travail des deux nouveaux arrivants qui question mélodies n’ont rien à envier à leurs prédécesseurs ("A New Land", "Arrogance And Ignorance"). Ils ont en tous les cas, semble-t-il amené un vent de fraîcheur et une énergie positive autour de Peavy et de Vassilios. Et c’est tout à leur honneur.

De ce fait, "Resurrection Day" regorge de peps, d’énergie, de variété aussi (du Thrash, de la ballade, et même des consonances médiévales), de mélodies fortes, de refrains fédérateurs qui sont légion ici, ainsi que de belles orchestrations parfaitement intégrées aux compositions et habilement réparties cette fois. Auxquels on ajoutera un Peavy particulièrement en forme vocalement malgré quelques imperfections, et un batteur toujours aussi efficace… Autant d’ingrédients qui participent à la qualité incontestable de ce "Resurrection Day" et qui apparaît ni plus ni moins comme un disque de très haute volée, soit un excellent opus de RAGE, peut-être le meilleur depuis… allez hop je me lance, "Soundchaser" ! Rien que ça.

Morceaux préférés : "Virginity", "Resurrection Day", "Arrogance And Ignorance", "Traveling Through Time".

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


SHAMAN
Ritualive (2004)
Shaman live!!!




RIOT
Narita (1979)
"Narita" ou un classique trop méconnu !


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Peter 'peavy' Wagner (chant et basse)
- Stefan Weber (guitares)
- Jean Bormann (guitares et chœurs)
- Vassilios 'lucky' Maniatopoulos (batterie et chœurs)


1. Memento Vitae (ouverture)
2. Resurrection Day
3. Virginity
4. A New Land
5. Arrogance And Ignorance
6. Man In Chains
7. The Age Of Reason
8. Monetary Gods
9. Mind Control
10. Traveling Through Time
11. Black Room
12. Extinction Overkill



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod