Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  E.P

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Metallica, Iron Savior, Paragon, Soulhealer
- Membre : The Ferrymen, Squealer, Pyracanda, Almanac, Age Of Silence, Grave Digger, Axxis
- Style + Membre : Refuge
 

 Site Officiel (151)
 Bandcamp (192)

RAGE - Spreading The Plague (2022)
Par STEPHEN PAGE le 25 Octobre 2022          Consultée 1377 fois

Ô joie !!! Un nouvel album de RAGE, annoncé il y a quelques mois par la bande à Peavy. Bon ma joie et mon enthousiasme sont redescendus d'un cran quand j'ai appris qu'il s'agissait d'un E.P. Bah oui je fais partie des gens qui n'aiment vraiment pas ce format. En règle générale c'est souvent le prétexte pour nous refourguer deux ou trois morceaux qui n'apparaissent pas sur l'album précédent plus quelques morceaux live ou soi-disant rareté...

Alors qu'avons-nous sur ce "Spreading The Plague"?
Eh bien je vous le donne dans le mille, Émile !!!! Trois morceaux qui ont été enregistrés lors du très bon "Resurrection Day" sorti en 2021, une version acoustique du "A New Land" également du précédent album, un réenregistrement du "Price Of War" de l'excellent "Black In Mind" (1995) par le nouveau line-up et une version live de "Straight To Hell" également jouée par les petits nouveaux. Tout ce que je n'aime pas et redoute (dans le catalogue).

Comme le doute m'habite, il va donc falloir que les nouveaux morceaux assurent du feu de Dieu... Et tuons le suspense, c'est vraiment le cas.
L'album démarre avec le véloce "To Live And To Die" qui a pour l'occasion bénéficié d'un clip et force est de constater que le groupe est dans une forme olympique. Une excellente entrée en matière en mode rouleau-compresseur. Tout y est : double pédale hyper présente, chant agressif comme il le faut, excellent solo et refrain typique de RAGE, très accrocheur. Niveau son, aucune surprise, on reprend directement là où "Ressurection Day" s'est arrêté.

On enchaîne avec le mid-tempo, chanson titre de l'EP "Spreading The Plague" vraiment typique du RAGE des années 90. La nostalgie est d'autant plus présente que Peavy chante sur cet EP de manière plus aiguë qu'à l'accoutumée (ou du moins que ces dernières années). Sensation encore plus accrue sur le dévastateur "The King Has Lost His Crown", véritable tuerie Speed Thrash renvoyant aux heures glorieuses des "Vertigo" et autres "Black In Mind".
Difficile après une telle furie de s'écouter la version (presque) acoustique de "A New land" qui, sans être foncièrement désagréable, fait vraiment retomber l'ambiance. D'ailleurs, et je le répète souvent, la voix de Peavy ne se prête vraiment pas (plus) aux ballades.

Après le "Higher Than The Sky 2.0" en 2020, RAGE nous réenregistre un autre de ses anciens titres "The Price Of War". Alors pour les fans du groupe, ce n'est pas vraiment une nouveauté, car le groupe l'avait présenté sous forme de clip en 2020 et ce pour nous présenter le nouveau line-up. Dans cette nouvelle version, le morceau est joué de manière plus rapide et pour le coup, malgré un son meilleur, mon cœur balance plutôt pour la version de 1995, plus lourde, plus pertinente. Quant au "Straight To Hell", enregistré au Live Wacken World Wide 2020, pas grand chose à en dire. Lucky n'a pas la finesse d'un Terrana, c'est évident, mais c'est proprement joué. Mention spéciale aux guitaristes qui pour le coup m'ont presque fait oublier Smolski.

Donc au final nous avons trois bons morceaux dont le vraiment, mais vraiment, excellent "The King Has Lost His Crown", un réenregistrement ma foi sympathique d'un ancien morceau, un extrait live qui tient la route et une version acoustique qui ne m'a pas vraiment emballé.
Du coup 3+1+1-1 que je divise par le cosinus de la racine carrée dont j'ajoute le carré de l’hypoténuse et nous arrivons à la note de 3,75/5. Vivement donc le nouvel album car la dynamique est vraiment très positive et pour un groupe ayant près de quarante ans d'existence il est rassurant de voir que RAGE en a toujours sacrément sous le pied et peut-être aura-t-on un jour la chance de les voir au Hellfest (l'appel est lancé) !!!

A lire aussi en POWER METAL :


SONATA ARCTICA
For The Sake Of Revenge (2006)
(très) bon live de sonate arctique

(+ 1 kro-express)



ICED EARTH
Alive In Athens (1999)
Un live absolument parfait !!!


Marquez et partagez




 
   STEPHEN PAGE

 
  N/A



- Peter 'peavy' Wagner (chant et basse)
- Stefan Weber (guitares)
- Jean Bormann (guitares et chœurs)
- Vassilios 'lucky' Maniatopoulos (batterie et chœurs)


1. To Live And To Die
2. Spreading The Plague
3. The King Has Lost His Crown
4. A New Land (version Acoustique)
5. The Price Of War 2.0
6. Straight To Hell (live)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod