Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Metallica, Iron Savior, Paragon, Soulhealer
- Membre : The Ferrymen, Squealer, Pyracanda, Almanac, Age Of Silence, Grave Digger, Axxis
- Style + Membre : Refuge
 

 Site Officiel (96)
 Bandcamp (134)

RAGE - 21 (2012)
Par STEPHEN PAGE le 10 Mars 2022          Consultée 685 fois

Peu de temps avant la sortie de ce "21", RAGE annonce qu'il veut créer deux entités bien distinctes. D'un côté on garde le patronyme de RAGE pour la facette purement Heavy-Power du groupe et de l'autre on crée le LMO pour Lingua Mortis Orchestra qui sera le côté symphonique et orchestral du groupe.
Mais revenons à nos moutons et que vaut ce "21", 21 pour le 21ème album de RAGE (on pourrait croire qu'ils ne se sont pas foulés pour trouver le titre de l'album mais à y regarder de plus près il est quand même judicieusement choisi, ici le 21 représente également le jeu, appelé communément Blackjack et son côté addictif) ?

Effectivement, Peavy ne nous avait pas menti quand il parlait de facette purement Heavy, car rarement RAGE n'aura sonné de façon aussi brutale. J'en veux pour preuve ce "Forever Dead" endiablé et thrashisant qui aura pu être une tuerie s'il n'était pas gâché par ce refrain mielleux. La voix de Peavy se voulant de plus en grave il se permet même une incursion quasi Death Metal sur le "Serial Killer" (suis-je le seul à attendre "I'm a cereal, a cereal killer" ? Tueur de céréales serait une chanson anti OGM ?).
La question philosophique qui aurait être pu être un sujet de Baccalauréat (l'examen, pas le jeu) est : rend-on un album meilleur en durcissant le ton ?
Après tout, des groupes comme PANTERA l'ont jadis fait.

Pour le coup, la réponse est non. Si tous les morceaux de l'album étaient de la même trempe que "Twenty-One", le morceau d'ouverture de l'album, la réponse aurait certainement été différente. Malheureusement et cela est souvent le sempiternel problème avec RAGE, les morceaux sont souvent inégaux. RAGE sait démarrer ses albums, c'est indéniable, mais on finit souvent avec cette sensation de remplissage. Les bons "Destiny", "Feel My Pain", par exemple, se retrouvent noyés au milieu de morceaux moyens comme "Death Romantic", "Serial Killer". D’où une certaine frustration. On a cette impression de démarrer sur les chapeaux de roues et de tomber en panne un kilomètre plus loin.

Mais qu'on soit bien d'accord, "21" est loin d'être mauvais, avec de tels musiciens ça serait du domaine du sacrilège. Aucun album de RAGE n'est mauvais à mes yeux et comme je le disais plus haut, certains morceaux sont bons, voire vraiment excellents. Pour preuve, ce "Psycho Killer", Heavy à souhait, boosté par une énorme batterie bien mise en avant. D'ailleurs Andre Hilgers se lâche enfin complétement sur cet album et a su (au moins sur les albums studio) faire oublier le légendaire Mike Terrana.
Quant à Victor Smolski, il reste ce très bon guitariste, sachant sublimer un riff basique "Concrete Wall" en tuerie Thrash mais qui a la fâcheuse tendance à nous recycler les mêmes morceaux : "Eternally" était déjà présente sur la compilation des vingt ans de Nuclear Blast "Into The Light" dont le principe était de composer un morceau dans le style de chaque chanteur impliqué sur la compilation.

"21" sera le dernier album de RAGE sous la mouture Wagner/Smolski. Peavy reprochant à Smolski d'avoir dénaturé le son du groupe et Smolski reprochant à Peavy son manque d'implication. Le divorce est donc consommé. S'en suivra un album de LMO qui sera la dernière collaboration entre les deux hommes, RAGE préférant repartir de zéro et Smolski fonder ALMANAC.
Un bon album de RAGE, ni plus ni moins, comme le groupe sait le faire depuis les années 80, qui marque donc la fin d'une ère qui aura duré près de quatorze ans.

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en HEAVY METAL :


UNISONIC
Ignition (2012)
Mission complète !




RIOT
Restless Breed (1982)
Il faut écouter RIOT !


Marquez et partagez




 
   STEPHEN PAGE

 
  N/A



- Peavy Wagner (voix, basse)
- Victor Smolski (guitare)
- Andre Hilgers (batterie)


1. House Wins
2. Twenty-one
3. Forever Dead
4. Feel My Pain
5. Serial Killer
6. Psycho Killer
7. Destiny
8. Death Romantic
9. Black And White
10. Concrete Wall
11. Eternally



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod