Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Jaded Heart, Fair Warning
- Membre : Luca Turilli's Rhapsody, Silent Force, 21 Octayne
 

 Site Officiel Du Groupe (744)
 Myspace Officiel Du Groupe (547)

AXXIS - Best Of Emi Years (2019)
Par GEGERS le 15 Novembre 2019          Consultée 624 fois

Ces dernières années, l'indépendance d'AXXIS est également synonyme d'artisanat. Les vétérans du Hard Rock allemand, qui célèbrent cette année les trente ans de leur premier album, "Kingdom Of The Night", publient en effet depuis 2011 leurs albums et produits vidéo par le biais de leur propre label, Phonotraxx Publishing. Une garantie de liberté qui en contrepartie ne permet pas au groupe de bénéficier de la même exposition médiatique que par le passé. Car il ne faudrait pas l'oublier, AXXIS a, après l'envoi d'une simple démo en 1988, été signé par le mastodonte EMI avec qui le groupe a sorti cinq albums entre 1989 et 1997. Il ne s'agit pas d'un haut fait, et entre le raz-de-marée du premier opus (100 000 exemplaires écoulés à sa sortie) et la déception de l'expérimental "Voodoo Vibes" (publié chez Spin Records, filiale d'EMI), il y a un monde fait d'espoirs, de virées américaines, de succès mais aussi de déconvenues. Mais toujours est-il que ce sont ces huit années et cinq albums que le groupe a décidé de revisiter en cette fin d'année, en réenregistrant vingt-quatre morceaux avec son line-up actuels, présentés dans un double-album à la pochette "dorée" symbolisant cet anniversaire de trente ans.

L'exercice est casse-gueule, car si "Kingdom Of The Night", "II" et dans une moindre mesure "The Big Thrill" sont considérés comme des albums majeurs dans la carrière d'AXXIS, ce n'est pas le cas des deux suivants, "Matters Of Survival", enregistré à Los Angeles en compagnie du producteur Keith Olsen, et "Voodoo Vibes", enregistré à Cologne dans les studios de Dieter Dierks, produit par le groupe lui-même. Deux albums dont les conditions d'enregistrement témoignent de l'envie du groupe de s'inscrire dans les pas de SCORPIONS, mais qui n'ont pas reçu un accueil favorable. Mais n'allons pas trop vite. Naturellement, dans cette tracklist de vingt-quatre morceaux, les deux premiers albums du groupe se taillent la part du lion. Neuf des onze titres de "Kingdom Of The Night" et six des dix morceaux de "II" se voient ainsi réinterprétés. Le travail d'arrangement et de remise au goût du jour n'a pas été particulièrement complexe, puisqu'AXXIS a décidé de coller au plus près des versions originales, et nombre de ces titres sont des indispensables en live. Naturellement, les incontournables "Kingdom Of The Night", "Touch The Rainbow", "Kings Made of Steel" ou "Living In A World" sont de la partie, et il faut plutôt chercher du côté des intéressants "The Moon" et "Tears Of The Trees" pour dégoter des perles plus rares. Malgré le plaisir de redécouvrir ces morceaux, l'intérêt est néanmoins plutôt faible, puisque seul le son est actualisé. Les arrangements et solos sont identiques, et si Bernhard Weiss retrouve sa vigueur d'antan, la plus-value reste faible. Si AXXIS reste digne de son passé, proposer de nouvelles versions studio de ces titres est d'un intérêt faible.

Il est plus intéressant, en revanche, d'entendre le groupe se pencher sur des morceaux moins évidents, issus des trois albums publiés entre 1993 et 1997. de "The Big Thrill", AXXIS propose quatre extraits, l'indispensable et groovy "Little War", la ballade classique "Stay Don't Leave Me", mais surtout le mid-tempo fédérateur "Brother Moon", pépite mésestimée, ainsi que la ballade aquatique "Waterdrop", dont le refrain et la mélodie sont à classer parmi les plus belles inspirations du groupe. "Matters Of Survival", pour sa part, est représenté par trois extraits, les évidents "Ecstasy" et "C'est la Vie", ainsi que par le dispensable "Just A Story", titre de seconde zone qui aurait gagné à être remplacé par "All My Life", pépite oubliée. De "Voodoo Vibes", vilain petit canard, AXXIS parvient à extraire deux titres, l'introductif "Helena", lancinant et percutant, et le titre final "The Show Is Over", à l'intérêt limité. Il aurait été bien plus intéressant que le groupe se frotte au quasi-Punk "Allright" ou à la ballade politisée "Sarajevo".

Finalement, et plutôt que ces vingt-quatre morceaux dont l'équilibre peut être questionné, pourquoi AXXIS n'a-t-il pas réenregistré la totalité de ses morceaux publiés chez EMI ? Car à part proposer une compilation bon marché, cette nouvelle sortie n'a ni l'intérêt de se faire exhaustive, ni l'audace de proposer des versions nouvelles ou alternatives, à l'image de ce qu'avait pu faire le groupe avec sa compilation de 2006, qui proposait pour sa part de nombreuses versions acoustiques réarrangées. Les guitares sont un peu plus mordantes et actuelles que sur les versions originales, et alors ? Le feeling est le même, et un morceau reste un bon morceau. L'intérêt essentiel réside donc dans la capacité du groupe à nous donner envie, en proposant cinq-six titres plus difficiles d'accès, de replonger corps et âme dans sa féconde et appréciable discographie, qui regorge de pépites.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


DRENALIZE
Destination Everywhere (2015)
Premier pas dans le grand bain




ECLIPSE
Monumentum (2017)
Le hard rock 3.0


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Bernhard Weiss (chant)
- Harry Oellers (claviers)
- Rob Schomaker (basse)
- Stefan Weber (guitare)
- Dirk Brand (batterie)


- cd1
1. Living In A World
2. Kingdom Of The Night
3. Never Say Never
4. Fire And Ice
5. Young Souls
6. Love Is Like An Ocean
7. The Moon
8. Tears Of The Trees
9. Kings Made Of Steel
10. Save Me
11. Touch The Rainbow
12. Rolling Like Thunder

- cd2
1. Ships Are Sailing
2. Little Look Back
3. Face To Face
4. Stay Don't Leave Me
5. Little War
6. Brother Moon
7. Waterdrop
8. Ecstasy
9. C'est La Vie
10. Just A Story
11. Helena
12. The Show Is Over



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod