Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Nightmare
- Membre : Warlock, Kamelot, Dokken, Rainbow, Axel Rudi Pell , Ez Livin'
 

 Site Officiel (371)
 Myspace (270)
 Site Officiel (341)

DORO - Force Majeure (1989)
Par GEGERS le 9 Mai 2017          Consultée 913 fois

Nico Arvanitis et Michael Eurich démissionnaires, l'entité WARLOCK prend un grand coup de plomb dans l'aile à la fin des années 80. Certes, depuis l'arrivée du producteur-mentor Joey Balin, qui a composé l'essentiel de l'album avec Doro, le rôle de ces deux rescapés de la formation originale (pour Eurich seulement) de WARLOCK est réduit à celui de simples exécutants, dont l'impact sur la musique est limité. Lorsque les deux quittent le navire à l'issue d'une tournée américaine (en première partie de MEGADETH notamment) puis européenne (en tête d'affiche) couronnée de succès, cela n'entache en rien la volonté de Doro, désormais seule rescapée de la formation originale du groupe, de maintenir celui-ci à flots. Toujours soutenue par Joey Balin, la voici qui recrute le batteur Bobby Rondinelli et le guitariste Jon Levin (futur DOKKEN) pour mettre en boîte son nouvel album. Les choses ne se passeront néanmoins pas comme prévues. Trainée en justice par son ancien manager, Doro doit abandonner le nom WARLOCK au profit de ses ex-comparses (qui n'en feront d'ailleurs aucun usage). C'est sous le nom DORO que sortira le successeur direct de "Triumph And Agony", baptisé "Force Majeure". En magasin, l'album sera néanmoins distribué avec un sticker "Warlock", signe pour que ce changement de nom ne perde quelques fans en route.

Les fans auront de quoi être déroutés de prime abord. Car l'imagerie et les thèmes fantasy qui étaient fortement présents depuis les débuts de WARLOCK ont ici disparu, au profit d'un Heavy Metal certes toujours mordant (en atteste la pochette "percutante"), mais aussi plus conventionnel. Et le premier contact avec "Force Majeure" est loin d'être engageant, puisque c'est la ballade "Whiter Shade Of Pale" (PROCOL HARUM), ici adaptée à grands coups de distorsion, qui est présentée en entrée. L'exercice, au demeurant sympathique, constitue une bien piètre introduction, si loin d'un hymne fédérateur tel que "All We Are" par exemple. En milieu d'album, pour aérer l'ensemble, ce morceau aurait été parfaitement à sa place. Ici, il est superflu. Offert en single, il sera symptomatique de l'évolution drastique de "l'image" de DORO (il n'y qu'a voir la pochette du single), ce qui participera certainement à sa baisse de popularité outre-Atlantique. À mon sens, l'album débute donc véritablement avec de la deuxième piste et, à partir de là, DORO déroule. La filiation naturelle avec "Triumph And Agony" est évidente et, à défaut de proposer de nouveaux tubes tels que le précédent album en regorge, la chanteuse et son compositeur Joey Balin livrent une suite directe de l'album précité. "Save My Soul", petit frère de "East Meets West" met tout le monde d'accord grâce à un refrain percutant et de belles lignes mélodiques de Jon Levin qui ne souffre pas de l'ombre de son prédécesseur. Engagé, engageant, "Force Majeure" voit finalement DORO poursuivre sur la bonne dynamique de l'opus précédent, alternant titres Hard Rock très énergiques, morceaux plus lourds, et quelques ballades de bon aloi.

Les riffs "typiques" des années 80 sont de mise, l'excellent "World Gone Wild" évoquant ACCEPT, "Angels With Dirty Faces" préfigurant ce qu'allait être le "Crazy World" de SCORPIONS l'année suivante. Le timbre de voix puissant et rugueux de Doro, unique en son genre, se fait tour à tour vindicatif et délicat. "I Am What I Am", délectable "speederie" Heavy, devrait être diffusée en préambule au sein de toutes les réunions de motivation, à la mode dans les PME "in" (au petit jeu du détecteur de radar, c'est néanmoins "Under The Gun" qui affole les compteurs). "Hard Times", doté du genre d'ambiance qui a certainement inspiré AXXIS, est un autre grand moment que les adjectifs "direct" et "efficace" qualifient le mieux. DORO ne prend que rarement le temps de souffler, laissant son énergie déborder sur la majeure partie de l'album, sans pour autant lasser. L'intermède piano-voix "Beyond the Trees" participe en effet à varier les ambiances, même si on trouve cet exercice trop court. Malgré la beauté de cette ballade simple, on aurait aimé que DORO en fasse une power-ballade épique, plus longue, et il y avait là matière à faire. Dans l'ambiance, ce titre n'est pas si éloigné d'un "If I Close My Eyes Forever" (Lita FORD), et on aurait aimé que la même émotion s'en dégage. La "véritable" power-ballad est à chercher en fin d'album, du côté de "River Of Tears", prévisible mais néanmoins fort bien exécutée, et doté d'une séduisante montée en intensité, ainsi que d'un refrain qui n'est pas si éloigné de la qualité d'un "Für Immer".

En guise de premier chapitre pour son nouveau groupe, DORO choisit la continuité. Sans avoir la flamboyance inégalable de "Triumph and Agony", "Force Majeure" est un successeur inspiré et percutant au dernier album de WARLOCK, et un album de transition qui permet à DORO d'entamer sereinement une carrière sous son propre nom. La qualité intrinsèque des morceaux ne suffira pas à faire de l'album un succès aux États-Unis, en dépit d'une renommée toujours forte sur le vieux continent, sur lequel la chanteuse concentrera ses forces sur ses réalisations futures, à la fois plus audacieuses, mais aussi souvent plus décevantes que cet opus très chaudement recommandable.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


FACE TO FACE
After The Storm (2016)
Come-back sur la pointe des santiags




CRYSTAL BALL
Dawnbreaker (2013)
Un retour que l'on avait pas vu dans nos boules !


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Doro Pesch (chant)
- Jon Levin (guitare)
- Tommy Henriksen (basse)
- Bobby Rondinelli (batterie)


1. A Whiter Shade Of Pale
2. Save My Soul
3. World Gone Wild
4. Mission Of Mercy
5. Angels With Dirty Faces
6. Beyond The Trees
7. Hard Times
8. Hellraiser
9. I Am What I Am
10. Cry Wolf
11. Under The Gun
12. River Of Tears
13. Bis Aufs Blut



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod