Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (40)
Questions / Réponses (1 / 3)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Insania, Armory, Heavenly, Blind Guardian, Chroming Rose, Zonata, Scanner, Montany, Dragonforce, Gaia Epicus, Lovebites
- Membre : Holy Moses, The Unity , Neopera, Unisonic, Iron Savior
- Style + Membre : Metalium, Primal Fear, Helloween, Freedom Call
 

 Chaîne Youtube (597)
 Myspace (608)
 Site Officiel (774)

GAMMA RAY - No World Order! (2001)
Par DARK BEAGLE le 30 Juillet 2018          Consultée 619 fois

"No World Order!" aurait pu être un très grand album de GAMMA RAY, il se contentera d’être juste bon, la faute à de menus détails, qui, accumulés, deviennent un pesant. L’idée d’apporter plus de virulence à la musique n’est en soit pas mauvaise, le rendu Heavy est même très appréciable sur certains titres. Seulement, Dan Zimmermann est en mode pilonnage acharné et ça devient dur au bout d’un moment de rester concentré dessus. À titre de comparaison, même si c’est mal de mettre les deux groupes en parallèle, Uli Kusch proposait un jeu bien plus intéressant chez HELLOWEEN.

Ensuite, on savait que Kai Hansen ne regardait plus devant lui depuis longtemps. Mais là, il a piqué la DeLorean à Marty et il est retourné dans les années 80 où tout était plus facile et où le Heavy Metal qu’il affectionne tant se construisait, album après album. Et il en résulte un "Solid" qui apporte un moment de gêne vu que mine de rien, l’ensemble ressemble quand même grandement à un certain "Rapid Fire" de JUDAS PRIEST.

Alors il y a plusieurs interprétations à cela. La première et la moins vraisemblable, ce serait un message à Ralf Scheepers disant « tu vois, tu serais resté, tu chanterais du JUDAS PRIEST ! », ce qui serait absolument mesquin. La seconde, plausible, prendrait la théorie de l’hommage de Hansen à ses pairs. La troisième, tout aussi plausible, serait qu’il s’agirait d’un plagiat éhonté, indiquant un manque d’inspiration flagrant.

Une théorie que je ne cautionne pas (encore), mais il faut bien avouer que passé la surprise des premiers titres très Heavy, c’est du classique de chez classique. Sans parler de renouvellement, il y a cette impression terrible que le groupe a fait un, voire deux pas en arrière au niveau de la composition, là où "Power Plant" jouait quand même une musique plus variée et même plus imaginative (le tour de force de la reprise du "It’s A Sin" de PET SHOP BOYS en tête). Et là, forcément, c’est un peu décevant.

Il n’y a pas vraiment de folie derrière tout cela, c’est juste du tabassage en règle, avec de moins en moins de subtilité. Et là, heureusement que Henjo Ritcher est présent pour apporter des touches plus mélodiques qui vont permettre à l’album de connaître une fin plus aérée. Et en ce début de nouveau millénaire, il faut bien en convenir, même si, encore une fois, comparer les deux groupes dans la même chronique est toujours tendancieux, HELLOWEEN se montrait bien plus passionnant avec son "Dark Ride".

A lire aussi en POWER METAL :


DIONYSUS
Sign Of Truth (2002)
Power metal




HEAVENS GATE
Livin' In Hysteria (1991)
Attention chef d'oeuvre !


Marquez et partagez



Par JULIEN, THE MARGINAL



Par EDEN




 
   JEFF KANJI

 
   CHAPOUK
   DARK BEAGLE
   JANETHEFUCKINJURIST
   POWERSYLV
   STEF

 
   (6 chroniques)



- Kai Hansen (chant,guitare)
- Henjo Richter (guitare)
- Dirk Schlachter (basse)
- Dan Zimmermann (batterie)


1. Induction
2. Dethrone Tyranny
3. The Heart Of The Unicorn
4. Heaven Or Hell
5. New World Order
6. Damn The Machine
7. Solid
8. Fire Below
9. Follow Me
10. Eagle
11. Lake Of Tears



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod